Et si on parlait du blog? Épisode 2.

canada

Ça sentait le début d’une série, voilà qui est chose faite après l’épisode 1, le deuxième.

On pourrait s’arrêter là comme introduction, je la trouve amplement satisfaisante. Ajoutons simplement qu’on a voulu faire un chouia différent pour éviter la répétition, bien que certaines catégories ne changeront pas. On abordait le référencement et les réseaux sociaux, pas cette fois.

Le gros coup de chaud.

C’est au moment où on s’est dit qu’Expérience Canadienne pouvait être perdu(e). Nous sommes en octobre 2019, entre le 26 et le 31 pour être précis. Le déclenchement de l’apocalypse? J’en ai vaguement idée.

Le 26 octobre à 7h38, heure de Montréal, un message est posté par Cody sous la galerie Back to New York City. Il aime les photos, ça fait plaisir, et son commentaire est la preuve qu’à ce moment-là le site était encore opérationnel. Quelques heures plus tard, si le site est encore accessible, chaque lien, sans exception, renvoie vers la page d’accueil, idem sur mon tableau de bord wordpress. Aucun message d’erreur, aucune indication sur un quelconque dysfonctionnement, rien, si ce n’est ce foutu renvoi systématique vers la page d’accueil. C’est comme s’il n’y avait plus de contenu.

Pouf. Envolé.

Généralement ce genre de chose peut apparaître, entre autres soucis de type Erreur 500, lorsqu’on met à jour ses plugins (extensions), son thème etc, sans que cela ne pose véritablement problème in fine. La nouvelle version de wordpress permet d’accéder à son tableau de bord en “mode de récupération”. En effet, une fonctionnalité native permet de détecter si une extension ou un thème cause une erreur fatale sur votre site, et donc de pouvoir y remédier sans trop de difficultés. On désactive ses extensions puisqu’on a accès via un lien au tableau de bord, et on vérifie d’où provient le conflit, quelle est la source du problème.

Une chose m’interpelle cependant. Au moment où le site fait du sur-place, la dernière mise à jour remonte à une semaine et depuis tout fonctionnait.

On tente quand même, or absolument tout renvoie encore et toujours vers la page d’accueil et le mode de récupération s’avère inefficace, impossible d’accéder aux extensions pour les désactiver, et impossible d’enclencher une page de mise en garde/attention soucis techniques pour avertir les utilisateurs.

Le site avait déjà planté, depuis lors j’ai toujours 2 sauvegardes en cas de pépin. Leur réinstallation ne donne rien. De 1.500 vues quotidienne je passe à zéro ce qui est un peu le niveau de compétence chez quelques techniciens de mon hébergeur,  puisque leurs propres backups ne fonctionnent pas et que leurs explications sont inintelligibles, et ça fait désormais 5 jours que le site est down.

Aux grands maux les grands remèdes, je désinstalle tout, balance wordpress comme au premier jour en conservant trois petits fichiers de mes sauvegardes, et là, ça marche.

Bilan. Je n’ai pas compris ce qui a merdé.

La ligne éditoriale.

Voilà ce qu’on disait: “On reste sur le Canada, et on traverse la frontière parfois pour se rendre à New York, ça ne change pas. Je marche à l’envie, pas au buzz. Je connais les thèmes susceptibles de bien fonctionner en terme de vues, mais je m’en fous, ça aussi ça ne change pas. Le contenu à proprement parler peut toutefois varier sensiblement quant à la façon dont les sujets sont traités.”

Et justement, cette année, je suis revenu à ce qui me touche profondément avec 4 articles directement liés à l’art de rue (1/6ème des publications), dont deux galeries. C’est normal, c’est un art visuel et éphémère, et ce qu’on montre aura peut-être disparu demain, recouvert par de nouvelles murales et d’autres projets. Ils sont là pour qu’on en profite un peu plus longtemps, et j’ai envie de reproduire encore tout ça. Nous sommes allés voir du côté de Winnipeg et de Brooklyn, mais à l’avenir d’autres villes encore seront mises à l’honneur.

J’ai une liste de sujets que j’ai envie de traiter, d’endroits où j’ai envie de me rendre, et je les souligne au fur et à mesure que les articles sont publiés. Attention, tout ce que j’écris n’est pas nécessairement tiré de cette liste, mais la plupart des sujets sont quand même anciens. J’ai aussi des brouillons, une quinzaine d’articles inachevés en attente de façon permanente. Dessus, j’ai quelques photos, quelques idées de rédaction et parfois même déjà un plan et ça peut rester très longtemps en l’état, un état un peu végétatif. La grosse tendance de cette année, et je ne saurais dire pourquoi, a été de réaliser enfin tous ces articles en souffrance. J’en avais peut-être assez de les voir trainer.

blog bilan 2019

Vous avez pu lire, et si ce n’est pas le cas c’est l’occasion de vous rattraper, depuis l’épisode 1:

Quand je vois cette liste, je me dis que ça va, je ne me suis pas foutu de vous. Je vous ai proposé cette année encore, excusez du peu, un contenu pas trop dégueu. Je n’ai pas l’intention d’écrire moins de deux articles par mois. Et si ça arrive, je me rattraperai le mois suivant. Promis, tant que le plaisir est là, je continue.

Vos 5 articles préférés (peut-être pas, mais au moins les plus lus) de l’année.

Pas de gros changements depuis l’année précédente. On part sur un copier/coller? Presque.

  1. 10 musées de Montréal gratuits. De très loin, ça confirme la tendance amorcée l’année dernière. L’article approche des 100.000 consultations depuis la V.3 du site (c’est-à-dire septembre 2016, les stats précédentes ont été écrasées).
  2. S’informer: les prises électriques au Canada. Qu’on s’expatrie ou que l’on vienne simplement visiter le pays à la feuille d’érable, c’est une question qu’on se pose nécessairement. C’est donc plutôt logique de le retrouver là, d’autant que c’est un des premiers billets du site. Il a donc eu le temps de s’installer.
  3. Se rendre à New York depuis Montréal. Cet article marche de mieux en mieux, j’imagine pour les mêmes raisons qui m’ont poussé à entreprendre le trajet Montréal – New York, d’une manière ou d’une autre, avec le besoin de trouver quelques infos sur le sujet.
  4. Comment se rendre à Terre-Neuve. J’imagine que peu d’articles traitent le sujet, du coup ça le place bien sur les moteurs de recherche. Je déconne, qualitativement c’est du très haut niveau.
  5. 6 musées gratuits à Ottawa. Je le soupçonne d’être le premier billet du genre concernant Ottawa et la gratuité de ses musées, d’où sa popularité. En somme des raisons plus ou moins similaires avec le précédent. La qualité du travail proposé toi-même tu sais.

Sur ces belles paroles pleines d’humilité…

Le site en statistiques.

750: la moyenne du nombre de visiteurs par jour.

1.500: la moyenne du nombre d’articles consultés par jours.

45.000 et quelques: la moyenne du nombre d’articles consultés par mois.

C’est une moyenne, on le dit à toutes les lignes. Il y a des mois plus fastes, et d’autres mois avec un beau crash. Profitez-en, c’est probablement la dernière fois qu’on met cette rubrique.

Ouverture d’un Utip.

Cette année a été l’occasion d’ouvrir un Utip. Plutôt que d’être envahi de publicités sur le site, le principe est basé sur le volontariat. Pour nous aider, il suffit de regarder une publicité sur la plateforme Utip, pour ceux qui le veulent. On ne vise donc pas la fortune, seulement le financement des serveurs, c’est pourquoi vous verrez toujours cette petite phrase en fin d’article…

Ça vous a plu? Soutenez-nous sur Utip! Visitez la page d’Expérience Canadienne. Merci 🙂

Charger Plus dans ACCUEIL

5 Commentaires

  1. Avatar

    Moe

    1 février 2020 at 14:06

    Quand ton site devient down, les sueurs froides arrivent. Heureux qui tout roule comme sur des roulettes à présent, et bonne continuation. Bravo!

    Répondre

    • Avatar

      Tahiti

      10 février 2020 at 06:26

      Bien d’accord. Font plaise ces petits bilans annuels 🙂

      Répondre

      • Avatar

        Andreas

        12 février 2020 at 09:07

        N’empêche que le site monte pas mal fort mine de rien! Et cat c’est beau! 🙂

        Répondre

  2. Avatar

    Mister B

    2 février 2020 at 04:58

    Ligne éditoriale éclectique, un bel effort d’écriture, nous ne voudrions pas vous voir arrêter 🙂

    Répondre

    • Avatar

      Houston MacDougal

      2 février 2020 at 12:10

      Merci à tous! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Churchill, capitale des ours polaires.

Qu’est-ce qui peut bien pousser quelques milliers de touristes chaque année à venir …