Ajourné(e) au programme EIC: les cas de refus.

motifs refus

 

 

Ça peut paraître évident et la plupart du temps ça l’est, mais croyez-nous, on peut se faire prendre pour des choses qui nous semblent vraiment ridicules. Lorsque j’étais juriste spécialisé en droit de l’immigration, nous n’avions pas le droit de faire nous-même les demandes pour les autres (t’inquiète on s’arrangeait), et beaucoup de personnes m’appelaient en disant après avoir essuyé un refus: « Je comprends pas j’ai tout fait dans les règles, ils se sont trompés, prouvez-le et aidez-moi! » Facile à dire quand on sait que 99,9% des refus sont justifiés, et que la faute, bien souvent, émane d’une erreur d’inattention, une maladresse.

Un post donc en forme d’alerte, pour prévenir des mauvaises surprises et élaguer, un peu, le champ des déceptions. Et puis bon, parce qu’un homme averti en vaut deux, aussi.

Des questions d’inéligibilité

Les critères de base (âge, nationalité, pays de résidence…)

Vérifiez chaque permis du programme EIC pour vous en rendre compte. Ce sont les critères classiques et les premiers dont on coche les cases. La tranche d’âge par exemple: en France il faut être majeur et avoir jusqu’à 35 ans. Au delà, c’est mort. Il en va de même pour le critère de la nationalité. L’ouverture du programme se fait en vertu d’accords bilatéraux. Donc, si vous êtes résident dans l’hexagone, mais de nationalité étrangère et que votre pays d’origine n’a pas d’accords avec le Canada relativement à EIC, vous n’êtes pas éligible.

Des participations limités

Le programme EIC vous offre plusieurs possibilités d’obtenir un permis pour venir travailler au Canada, mais il faut opérer un choix. En effet, il y a une limitation parmi à l’obtention de 2 permis parmi les 4 issus du programme. Si vous faites un PVT, puis un PJP, oubliez le stage coop et le VIE, vous avez atteint votre quota.

Deux exceptions toutefois:

  • Si vous avez plusieurs passeports (double nationalité ou plus), vous pourriez être éligible à une troisième participation (ou plus soyons fous), sous une autre nationalité.
  • Pour ceux qui n’ont eu qu’une seule expérience EIC avant la saison 2015, vous pouvez participer une nouvelle fois à EIC pour obtenir un autre permis que celui de votre première expérience.

Un lourd passif, un sombre passé

Puisqu’on est jeunes et cons, puisqu’ils sont vieux et fous, rien de moins qu’une erreur de jeunesse, nous dit-on, mais après tout… Bah non mon pote! Si vous avez des antécédents judiciaires, vous êtes interdit de territoire canadien, et ça peut aller très vite. Voyons la justification:

« Être déclaré coupable, à l’extérieur du Canada, d’une infraction qui, commise au Canada, constituerait une infraction à une loi fédérale punissable par mise en accusation ou de deux infractions qui ne découlent pas des mêmes faits et qui, commises au Canada, constitueraient des infractions à des lois fédérales. »

Heureusement pour vous, il existe une procédure de réadaptation qui vous permettra, si vous vous êtes tenu à carreau pendant suffisamment longtemps, de n’être plus considéré comme un paria. Vous avez fait amende honorable pendant assez longtemps, désormais vous êtes clean, vous avez payé votre dette. Profitez de votre seconde chance.

Aller plus loin: Motifs d’interdiction de territoire.

refus main

Des erreurs dans la procédure

Une demande pour le programme EIC, en dehors d’EIC (rigolez pas)

Bon bah voilà, on évite de lancer sa candidature un lendemain de soirée. C’est probablement très stupide, mais ce cas de figure existe bel et bien, on se goure, coup dur. Il faut impérativement rejoindre le bon bassin et attendre patiemment l’invitation pour présenter sa demande.

Pour ça, qu’on veuille faire un VIE, un PJP, un stage coop ou un PVT qu’une seule façon de procéder, et la bonne: sélectionner « EIC – Voyager et Travailler » quand on passe par l’outil Venir au Canada, pas de chichi c’est dans l’url. Si, en revanche, vous passez par votre compte, sélectionner « Expérience Internationale Canada. »

Le tour est joué.

Out of time

Si vous avez la chance d’être tiré au sort lors d’une ronde de sélection, il vous faudra respecter un délai précis pour chaque étape de la procédure d’obtention du précieux sésame. Ne perdez donc pas de temps et n’attendez pas la dernière minute! Hors délai, vous risquez de voir votre candidature rejetée. Il en va évidemment de même dans le cas où vous devriez fournir de nouveaux documents. La solution est toute bête, encore faut-il s’y astreindre: faire un check régulier de son compte pour voir ce que peut vous dire les autorités canadiennes. Vous recevez dans ce cas-là systématiquement un message avec toutes les consignes à respecter sur votre compte (ajout de document etc…).

Dans le même ordre d’idée, une vérification de ses spams s’impose. À l’époque, ma lettre d’introduction s’y est retrouvée pour me faire une mauvaise blague. Soyez donc vigilant.

Le choix de la mauvaise catégorie

Si vous souhaitez faire un PVT, ne vous précipitez pas dans les bassins des autres catégories du programme EIC, vous devez choisir la bonne section, même si vous rentrez dans les cases. En décodé: ne vous plantez pas de catégorie, pas de maladresse au moment de cliquer.

frontière fermée canada

Absence de documents ou documents non conformes

Fournir le mauvais document

Avant d’envoyer vos documents, faites attention à bien transmettre ceux qui vous sont demandés, mais également qu’ils répondent aux consignes fournies par les autorités canadiennes

Un nude à la place de la photocopie de son passeport… c’est chaud. Marrant, mais chaud.

Un document illisible et/ou non conformes

Dans mon boulot, j’ai été le tuteur d’une volontaire en service civique. Pour compléter son dossier, il me fallait une photocopie de sa carte nationale d’identité. Elle m’en a envoyé une, illisible. Puis une autre, toujours pas mieux. Ça a duré comme ça pendant 2 mois. Un jour elle m’écrit: « Je ne comprends pas, je n’ai toujours pas été payée! » Réponse: « Il serait temps d’apprendre à faire une photocopie, ou à numériser un document. L’autorité compétente pour vous payer pourra alors valider votre dossier, ça fait 2 mois que je vous relance. » Miracle, elle m’a transmis un document tout propre, tout net.

Ici, c’est la même chose, sauf que personne ne sera aussi indulgent. La raison est très simple, un document crade, coupé, ou flou, peut empêcher la vérification de votre éligibilité si des éléments importants sont en l’état inexploitables.

Idem, n’utilisez que les formulaires fournis par Immigration canada. Ceux que vous pourriez obtenir ailleurs sont probablement datés, et non conformes.

Molière et Shakespeare

Chaque document doit être rédigé en français, ou en anglais. Point. Si vous devez fournir un document dans une autre langue, accompagnez-le d’une traduction réalisée par une personne autorisée. Il faut donc l’orignal et sa traduction.

Les documentaires supplémentaires non soumis aux autorités

Remarque liminaire: quand des documents vous sont demandés, il faut les uploader sur l’interface de votre demande, puis soumettre de nouveau votre demande en la signant électroniquement. Si vous vous contentez de les uploader uniquement, ils ne seront pas pris en compte.

Effectivement, il arrive qu’Immigration Canada revienne vers vous et vous demande des documents supplémentaires (par exemple, un certficat de police…). Ne paniquez pas, transmettez-les et observez scrupuleusement la remarque liminaire.

 

BON PLAN BONUS: si vous avez tenté votre chance et que vous êtes recalé, aïe, vous avez quand même la possibilité de vous faire rembourser les frais que vous avez avancés

refus

Crédits photo: (1) info-juri; (2) Getty Images/iStockphoto; (3) CBC/Ben Nelms; (4) TheDigitalArtist.

Charger Plus dans Programme mobilité EIC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir également

La procédure de réadaptation (quand on est interdit de territoire canadien).

Beaucoup sont ceux qui rêvent du Canada, mais beaucoup sont ceux qui ont fait quelques err…