Permis de travail ouvert ou fermé: les différences.

permis ouvert

Ça n’est pas de prime abord la notion à laquelle on cherche naturellement un éclairage, après tout, on est déjà bien heureux d’avoir obtenu son permis de travail, alors le reste, osef. Mais, justement,  la nature même de son permis, qu’il soit ouvert ou fermé, peut avoir une incidence directe sur ses projets d’immigration et donc, de résidence permanente et ce, peu importe la province canadienne choisie. Leurs différences émettent des effets radicalement opposées, et ouvrent chacune des perspectives singulières qu’il faut savoir appréhender, histoire au moins d’être un peu mieux armé. Voyons voir un peu tout ça

Définition.

Un permis de travail fermé permet de travailler pour un seul et unique employeur au Canada, auquel on est lié et avec lequel les démarches d’obtention dudit permis ont été entreprises. C’est un mariage, quoi, manquerait plus qu’on se passe la bague au doigt.

Un permis de travail ouvert quant à lui, permet à une personne de travailler pour n’importe quel employeur pendant une période déterminée. Le permis de travail ouvert avec restrictions peut limiter la profession ou le lieu de travail, mais non l’employeur.

On pourrait mettre un terme à notre article, mais ce serait une mauvaise joke alors affinons, et détaillons un peu tout ça.

Les incidences.

  • Permis de travail fermé.

Impossible de changer d’employeur sans modification des conditions de son permis de travail une fois au Canada. En effet, dans la procédure d’obtention du permis, il est nécessaire (hors dispenses*) d’effectuer au préalable une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) et donc d’avoir déjà trouver son futur employeur. De même, si vous occupez un emploi qualifié (selon la classification nationale des professions) alors votre conjoint(e) pourra obtenir un permis de travail ouvert.

* notamment: le permis de travail en tant qu’entrepreneur; le permis de travail dans le cadre d’une mutation professionnelle; le permis Mobilité Francophone; le permis de travail prolongé pour les titulaires d’un certificat de sélection du Québec (CSQ); ou ceux qu’on connaît bien du programme EIC, le permis de travail jeune professionnel (PJP) et le Stage Coop.

  • Permis de travail ouvert.

Nul besoin de trouver d’employeur avant son obtention, le permis de travail ouvert offre de nombreux avantages comme, on l’a vu, le fait de na pas être lié à un employeur en particulier justement. Il est donc beaucoup plus simple d’en changer, mais également de se passer d’une EIMT d’Emploi et Développement social Canada, ou de la preuve qu’un employeur a présenté une offre d’emploi par l’intermédiaire du Portail des employeurs, et qu’il a payé les frais relatifs à la conformité de l’employeur. Moins de procédures, moins de coûts.

Toutefois, ouvert ne veut pas dire libre de travailler nécessairement dans tous les secteurs d’activité. Certains d’entre eux peuvent se voir être interdits au titulaire du permis de travail ouvert, dont les précisions sont directement inscrites sur le permis (ex: travailler dans le domaine de la santé en l’absence de visite médicale préalable…). Il y a donc des restrictions auxquelles il faut se conformer.

Attention, si les titulaires de permis de travail ouvert peuvent jouir de conditions d’emploi plus élargies (pas de restriction quant à l’employeur ou à la profession, par exemple), ils ne pourront pas toujours être demandeurs principaux à certaines procédures d’immigration.

Citons quelques exemples de permis de travail ouvert: Le plus connu, le PVT; les titulaires d’un permis de travail post-diplôme; les titulaires d’un permis de travail ouvert transitoire (PTOT) en vue d’une résidence permanente hors Québec; les époux ou conjoints de fait titulaires de permis de travail qualifié ou d’études; ou encore le permis de travail ouvert pour les personnes parrainées par des conjoints canadiens ou résidents permanents canadiens.

Sur la question: qui peut faire une demande de permis de travail ouvert? et en savoir davantage, c’est là.

dossier immigration

Source: Gouvernement du Canada.

Crédits photo: imigration.ca

Ça vous a plu? Soutenez-nous sur Utip! Visitez la page d’Expérience Canadienne. Merci 🙂

Charger Plus dans Emploi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Pow-wow International de Wendake.

Un Pow Wow, c’est un rassemblement des Premières Nations de l’Amérique du nord. Autrefois,…