10 incontournables à Calgary.

calgary

Troisième ville Canadienne et plus grande ville des Prairies, Calgary a vu sa richesse croître notamment grâce aux sables bitumineux des forêts boréales au nord de la province, l’Alberta. Une aberration écologique pour se montrer clivant d’entrée de jeu, c’est exactement ce qu’on aime à défaut de promouvoir les politiques d’exploitation pétrolières, dont la fédération se rince avec allégresse. Bim, une autre balle perdue. Ville de province donc, mais pas capitale, ville de cow-boy et de country, et non vous ne rêvez pas, Tennessee/Texas sont bien à 3.000 km de là, et ville à voir! Après tout, c’est bien sur le chemin de Vancouver, non? OU de Montréal? J’ai perdu le sens, foutue Transcanadienne! Alors tant qu’on est là, voyons donc ce qu’il y a à voir. Un petit tour d’horizon de ce que l’on pourrait considérer comme immanquable, lorsqu’on se rend à Calgary, ville des olympiades d’hiver de 1988. C’est une liste vous dit-on, ce n’est pas un classement, et Dieu qu’elle est subjective.

1. Le musée Glenbow.

glenbow museum calgary

Ouvert en 1954, “Glenbow est un lieu de confluence. Un point de rencontre pour les personnes et les communautés pour rejoindre un flux d’idées, de connaissances, d’opinions et d’expériences. Notre collection exceptionnelle d’objets d’art et d’histoire représente les personnes et les idées qui ont façonné notre région. Cette collection est complétée et contextualisée par des expositions itinérantes qui explorent l’art historique et contemporain, la mode, le design et l’innovation du monde entier.” Un musée qui raconte l’Alberta et l’ouest canadien sur 2 étages d’exposition: Art Exhibitions, History and Culture; et un troisième tourné vers le monde: World Collections.

Aller plus loin: Glenbow.

2. Prince’s Island Park.

prince island park

L’île du Prince a été nommée en l’honneur de Peter Anthony Prince, un entrepreneur québécois surnommé le baron du Bois, venu à Calgary en 1886, qui a fondé la scierie Eau Claire. Il fit creuser un un canal (maintenant le lagon) ce qui créa l’île que l’on connaît, 20ha tout de même, pour y installer ses activités. On y construisit notamment la première centrale hydroélectrique de Calgary près de l’extrémité Est de la lagune. À partir de 1947, la ville prend possession du terrain et aménage un parc urbain qui accueille aujourd’hui de nombreux festivals, comme le célèbre Calgary Folk Fest.

3. Un match des Flames au Scotiabank Saddledome.

scotiabank saddledome

Fondée en 1972, la franchise albertaine s’est d’abord établie aux USA, plus précisément à Atlanta en Géorgie, pour enfin connaître la plus grande aréna des Prairies Canadiennes en même temps que ses heures de gloire. Arrivés à Calgary en 1980, c’est au Saddledome, devant près de 20.000 personnes que les Flames font fondre la glace, sous ce qui ressemble à une immense selle de cheval et ce, depuis 1983. Une coupe Avec une Coupe Stanley glanée en 1989, une dernière finale perdue en 2004 déjà, si la franchise est loin d’être la détentrice du plus gros palmarès de la ligue, ses fans n’ont pourtant pas à rougir (tu l’as?) tant la ferveur et l’envie sont là.

4. Calgary Tower.

calgary

Construite en 1967 pour fêter le centenaire de la Confédération canadienne, cette tour de 55 étages, culminant à pas moins de 190m de haut, est devenue au fil du temps le symbole iconique de la ville. Et pourquoi me direz-vous? Parce que, comme toutes les autres métropoles (Toronto, Vancouver…) on est très heureux de monter tout en haut pour admirer à 360° l’horizon, et de se caler un creux dans le resto panoramique. Ce qui change? Sous vos pieds se trouve Calgary, et vous pouvez faire le kéké depuis l’endroit qui a abrité la flamme Olympique en 1988 pour une somme absolument dispendieuse. Appréciez-donc chaque seconde passée là-haut. Indispensable malgré tout.

Toutes les informations utiles: Calgary Tower.

5. Heritage Park.

heritage park calgary

Plongez la tête la première dans le XIXème siècle en vous rendant à Heritage Park Historical Village, ni plus ni moins le plus grand musée d’histoire vivante du Canada. On nous le vend comme tel, mais c’est tellement grand. Imaginez, 51ha couvrant 180 expositions, du jamais vu. De 1860 à 1930, c’est l’histoire d’une colonie de l’Ouest qui reprend vie puisque préservée, mais également mise en scène dans une grand spectacle grandeur nature, The Truman Show au temps du far west. Visitez le parc à bord d’un ancien train à vapeur ou promenez-vous à travers quatre périodes différentes de l’histoire.Il est conseillé d’y rester au moins 2 heures, mais en vérité, comptez presque la journée, on se prend au jeu et on s’y amuse comme des petits fous.

Si vous voulez plus d’informations: Heritage Park.

6. Zoo de Calgary.

panda calgary

Situé sur l’île St George et les rives de la rivière Bow, le Zoo de Calgary est le second plus grand zoo du Canada, derrière celui de Toronto. Organisé par région géographique du monde, vous arpenterez divers milieux où vous découvrirez les animaux dans une reconstitution de leur habitat. Changement de flore, d’ambiance, pour une destination monde. Avec plus de 1000 animaux pour plus de 290 différentes espèces, le zoo est depuis 1929 un incontournable de la ville.

Attention, l’image est trompeuse. Les deux pandas géants du zoo sont retournés en Chine à cause de la pandémie et des difficultés d’approvisionnement en bambou frais (dont chaque panda consomme 40kg par jour). On le regrette évidemment, mais c’était pour leur bien.

Pour aller plus loin: Calgary Zoo.

7. Parc Olympique du Canada.

parc national olympique du canada

Héritage de 1988 qui a vu la légende Cool Runnings (Rasta Rocket, avec cette inoubliable interprétation de Jimmy Cliff) et les Jamaïcains défier la piste de bobsleigh, le Parc olympique du Canada c’est évidemment beaucoup d’autres infrastructures réaménagées, réhabilitées pour beaucoup de fun et de sport aujourd’hui, à deux pas du centre ville. En effet, “après les JO, tout en gardant ces activités sportives, on a transformé l’endroit en un complexe sportif autant pour les athlètes que pour le public, et autant pour les activités sportives d’hiver que d’été.” Ski, snowboard, bobsleigh, luge, hockey, patin à glace sont au programme à la saison froide. L’été, dévalez la tyrolienne la plus rapide d’Amérique du Nord depuis le sommet du tremplin de saut à ski. Pensez donc, 140km/h en pointe sur 500m de câble, mais pas seulement: luge, mini-golf et tout un tas d’autres activités en intérieur comme en extérieur. N’attendez plus.

Pour en savoir davantage: Winsport.

8. Calgary Stampede.

calgary cow boy

Le Calgary Exhibition & Stampede est à la fois une foire agricole (depuis 1886) et un rodéo (depuis 1912), à la courte fenêtre pour participer à cet incontournable: 10 jours de juillet. Et parce qu’au far west on est un peu tous Marseillais, on raconte sans sourciller que c’est « Le plus grand spectacle extérieur du monde. » Rien que ça. Vrai ou non, c’est davantage l’effervescence et la diversité de ce qu’on y trouve qui nous fait de l’œil: spectacles, concerts, parades, pour un véritable festival tout ce qu’il y a de plus nord-américain. Un choc culturel pour les non-initiés, une curieuse découverte qu’on appréciera (ou pas) avec une bière légère et un pancake trop sucré. Nord-américain, on vous a dit.

Pour en savoir davantage: Calgary Stampede.

9. Les murales de Beltline.

beltline

Le quartier de Beltline fait place au festival BUMP le mois d’août de chaque année, et ce depuis 2017. Au programme, l’installation de nouvelles murales peintes sous les mixtapes entrainantes de DJ invités pour l’occasion, et sous le regard curieux du visiteur. Voir une création apparaître lentement sous ses yeux, c’est quand même quelque chose. On ne peut pas s’empêcher d’être happé, hypnotisé. Ce qu’il y a de bien avec de genre de manifestation et avec l’art de rue, c’est que les œuvres sont visibles n’importe quand et accessibles à tous, pas seulement lors du festival. Un passage obligé, et essentiel pour nous.

Toutes les informations sur le festival: BUMP.

10. Studio Bell (National Music Center).

studio bell calgary

Une merveille d’architecture (il croule sous les prix) pour ce qu’on présente comme étant plus qu’un musée. Le Studio Bell abrite en effet depuis 2016 le Centre national de musique, dans l’East Village de Calgary, où, sur cinq étages d’expositions l’histoire de la musique au Canada est présentée de manière très ludique. On y fait vivre la musique à travers plusieurs activités interactives: mixez, chantez, jouez de la gratte avec des riffs endiablés pour enfin “doter le Canada d’un endroit qui amplifie l’amour, la diffusion et la compréhension de la musique.” C’est la mission du Studio Bell, qui n’est pas sans rappeler tous ces genres de musées de part le monde (on a fait celui de Vienne en Autriche, il rocks lui aussi!).

Une visite indispensable sur le site, pour tout savoir: Studio Bell.

Crédits photo: (1) mosmahmoud92; (2) Musée Glenbow; (3) trip; (4) RCandice Ward; (5) Independent; (6) Heritage Park Historical Village; (7) Adrian Wyld; (8) Dean Bicknell; (9) Art Tower; (10) Alisha Dyson; (11) Ryan HK.

Charger Plus dans Alberta

Un commentaire

  1. Matthias

    14 juillet 2021 at 01:25

    Plus de chance de passer par Calgary qu’Edmonton, je mets dans mes favoris quand je traverserai le Canada!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Calgary – BUMP en quelques photos.

  The Beltline Urban Murals Project est un projet communautaire qui transforme le cen…