Échanger de permis de conduire français / canadien.

french driver licence

Il n’existe aucune entente de réciprocité entre l’État fédéral canadien et la France en matière d’échange de permis de conduire. La raison est très simple, une telle entente relève de la décision souveraine de chacune des entités que compose la Fédération, puisqu’elles seules ont le pouvoir de délivrer les permis de conduire valables sur leur propre territoire. Il n’y a donc pas d’unité de situation, et d’une Province à l’autre l’échange ne sera pas forcément possible, ou pas forcément selon les mêmes conditions. Quant aux Territoires, c’est peine perdue.

La question se pose alors de savoir à quel moment l’échange doit-il être fait. Sachez que vous pourrez conduire un temps limité avec votre permis français, mais qu’au terme de celui-ci, il vous faudra nécessairement un permis de la Province où désormais vous habitez. Faites donc l’échange avant!

Alberta.

Si vous êtes légalement autorisé à demeurer au Canada, et que vous avez posé vos valises en Alberta, alors vous pouvez procéder à un échange de permis de conduire. Certains documents sont toutefois nécessaires lors de la procédure. Sont exigés:

  • la preuve que vous êtes au Canada en toute légalité (documents d’immigration par exemple).
  • la preuve de votre résidence en Alberta.
  • votre passeport.
  • votre permis original.
  • de satisfaire à toutes les exigences de la catégorie de licence demandée afin de conduire un véhicule à moteur.
  • de passer un test de dépistage de la vision, et de divulguer toutes les conditions médicales ou de handicaps physiques qui peuvent affecter votre aptitude à la conduite d’un véhicule en toute sécurité.

Source: Service Alberta.

Colombie-Britannique.

Dans les 90 jours qui suivent votre installation en Colombie-Britannique, vous devez échanger votre permis français contre l’équivalent de cette province. Pour être admissible sans limitation à ce dernier, il faut une expérience de conduite d’au moins deux ans, sans quoi vous n’aurez qu’un permis de classe 7 ou 8 et les restrictions qui vont avec (cf intégrer le système délivrance graduelle du permis, mais vous aurez des crédits pour le temps de conduite déjà effectué). Dans tous les cas, vous devrez présenter:

  • votre passeport.
  • votre permis original.
  • la preuve d’une expérience de deux ans sur la route.
  • des billets pour payer les frais.
  • possiblement passer un examen de la vue et répondre à quelques questions.

Source: ICBC.

Île du Prince Édouard.

Vous pouvez obtenir un permis de conduire dans n’importe quel bureau d’Accès Île du Prince Édouard, sans subir d’examen écrit ni passer d’épreuve de conduite. Cette règle ne s’applique que pour les véhicules de tourisme et les motocyclettes, c’est-à-dire les permis A et B. Vous devez réussir un examen de la vue, payer les frais qui s’imposent et fournir les documents en personne. Dans le cas où votre précédente adresse se situait en dehors du Canada, il vous faudra fournir:

  • votre passeport.
  • un document CIC attestant que vous êtes autorisé à demeurer au Canada (carte de résident permanent, permis d’études, permis de travail…).
  • votre permis de conduire français valide (avec une traduction certifiée conforme de celui-ci).

Source: IPE.

Manitoba.

On l’a vu, il est possible de conduire un véhicule automobile au Manitoba pendant une période maximale de trois mois, avec votre licence d’origine. Après cette période, vous devrez échanger votre permis de conduire valide de l’extérieur de la province contre un permis de conduire du Manitoba équivalent sans vous présenter à un examen théorique et à une épreuve pratique de conduite. Il vous faudra aussi:

  • deux documents justificatifs pour prouver que vous résidez au Manitoba. Toute pièce justifiant votre adresse doit être datée d’au plus 90 jours avant la date de la demande.
  • votre passeport.
  • votre permis original.

Source: Société d’Assurance Publique du Manitoba.

Nouveau-Brunswick.

Les non-résidents français, dès lors qu’il élisent domicile au Nouveau-Brunswick, « doivent subir un examen pour le permis de conduire qui comprend une épreuve de conduite, un examen de la vue et un examen écrit« , et peuvent échanger leur permis A ou/et B contre un permis de classe 5, 6, ou 6D. Pour cela, il faudra présenter:

  • votre permis de conduire original.
  • une traduction en anglais de votre permis, réalisé par un cabinet de traduction, ou à défaut, votre permis de conduire international.
  • l’original de votre passeport.

(Renseignez-vous, il est visiblement possible d’échanger toutes les catégories de permis)

Source: NB.

Ontario.

Lorsque vous vous installez en Ontario vous pouvez obtenir un permis de conduire (équivalent permis B) assorti de tous les privilèges selon différents critères, notamment en fonction du nombre d’années d’expérience sur la route. Cette expérience déterminera le ou les examens auxquels vous serez soumis. Pour faire simple, seul un examen de la vue sera exigé pour deux ans ou plus de conduite, un examen de conduite supplémentaire lorsque votre expérience est moindre.

On vous dit tout en détail juste là.

Québec.

Si vous résidez au Québec et que vous êtes légalement autorisé à demeurer au Canada, vous remplissez les deux conditions préalables. Bravo. Ensuite, vous devrez prendre rendez-vous avec la SAAQ. Vous rencontrerez un préposé qui vous dira si oui ou non vous pouvez procéder à l’échange. Comme ce sera vraisemblablement oui, pas de problème, payez les frais et repartez avec votre nouveau permis. Si vous avez moins de deux de conduite, vous n’aurez qu’un permis probatoire, qui se transformera en permis régulier après avoir atteint le temps d’expérience de conduite requis. Si votre permis original est expiré ou annulé, il va falloir tout repasser. Les documents exigés:

  • permis de conduire.
  • preuve de droit de séjour au Canada.
  • preuve d’établissement au Québec.

Source: Services Québec.

Terre-Neuve et Labrador.

Vous êtes dispensé de tous les tests et pouvez échanger votre permis de conduire à partir du moment où:

  • vous justifiez de votre identité (passeport).
  • vous justifiez êtres installé ici et valablement admis au Canada.
  • votre permis initial est valide.

Source: Service NL.

♦ ATTENTION! Pour les titulaires des anciens permis de conduire français (comme sur la photo), ceux-ci n’ont pas de date de validité. Il n’est alors pas impossible qu’on exige de vous un Relevé d’Information Restreint (RIR) à l’appui de votre demande d’échange, dans l’une ou l’autre des Provinces citées, simplement pour prouver que votre permis initial est toujours valide (non suspendu).

Quant au reste, où que vous alliez la démarche est bien rodée et ne prend pas trop longtemps (15-20 minutes en général).

Concernant les Territoires (Yukon, Territoires du Nord-Ouest, Nunavut) et les Provinces du Saskatchewan et de la Nouvelle-Écosse, l’échange n’est pas possible. Il va falloir s’y remettre!

Crédits photo: (1) BFMTV.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Charger Plus dans Une fois rendu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Envoyer un colis international

Qu’on soit en voyage, expatrié temporaire ou définitif, toutes les raisons sont bonn…