Faire le tour du poteau.

drapeau

Derri√®re cette expression √©trange se cache une pratique que vous serez amen√© √† entreprendre, si votre statut √† l’√©gard du Canada venait √† changer.

Tour du poteau: définition.

L’hypoth√®se de d√©part est que vous √™tes pr√©sentement au Canada. Or, votre statut √©volue. Vous √™tes un touriste qui veut faire valider son PVT, un pvtiste qui veut faire valider son permis jeune pro et c√¶tera. Vous devez donc faire tamponner votre passeport, ent√©riner votre permis dans un bureau de l’immigration canadienne.

Dans la mesure o√Ļ le Canada n’a pas de fronti√®res terrestres avec 150 nations, mais uniquement avec les √Čtats-Unis, rendez-vous √† l’entr√©e du pays de la banni√®re √©toil√©e: franchissez la fronti√®re, hop, demi-tour direction Canada. C’est tout, voil√† ce que veut dire « faire le tour du poteau ». Il faut juste quitter le territoire canadien et y revenir dans la foul√©e.

Cette technique ne vaut pour un transport a√©rien que si vous venez de l’√©tranger. Du coup, la notion de demi-tour devient plus qu’incertaine. Passons.

Tour du poteau: mode d’emploi.

Rendez-vous en voiture, mais √ßa fonctionne aussi avec un bus, √† un poste fronti√®re dont vous avez confirmation qu’un bureau de l’immigration existe. Il n’y en a pas pl√©thore, jetez un coup d‚ÄôŇďil ici. Les montr√©alais iront √† Saint-Bernard-de-Lacolle, en prenant l’autoroute 15 parce que c’est le plus pratique pour eux. C’est d’ailleurs l√† qu’on voit passer le plus de fran√ßais r√©alisant leur fameux tour du poteau.

Face aux douaniers am√©ricains, ne prenez pas peur, ils ont naturellement l’air rev√™che. Expliquez le pourquoi de votre entreprise: faire valider votre nouveau statut c√īt√© canadien, en venant de l’√©tranger. √áa peut les emmerder, je ne vous le cache pas, mais √ßa ne changera rien au fait qu’ils vous enverront l√† o√Ļ vous voulez aller. Dans la majorit√© des cas vous n’aurez strictement aucun souci, ils peuvent m√™me se montrer amus√©s par votre d√©marche.

Suivez la proc√©dure habituelle: renseignements, empreintes, photo dans leur √©trange webcam. Hop, tampon. Celui-ci sp√©cifie que vous n’entrez pas chez eux. Pour autant, la prochaine fois que vous franchirez la fronti√®re pour vous rendre, en tant que touriste, aux √Čtats-Unis il n’y aura pas de probl√®me avec la sempiternelle question qui est de savoir si oui ou non on vous a d√©j√† refus√© l’entr√©e chez eux. Donc, n’ayez crainte, la notion de refus est ici diff√©rente.

En voiture, ou m√™me √† pied (lorsqu’on vient en bus, on √©conomise du m√™me coup 6$), vous vous rendrez de l’autre c√īt√©, direction le poste fronti√®re canadien.

Avec vos documents en poche (lettre d’introduction et autres), il ne sera pas difficile de faire valider votre nouveau statut. Si vous d√©sirez entrer √† nouveau en tant que touriste, c’est tout √† fait possible. Vous n’aurez qu’√† convaincre le douanier que vous partirez du Canada √† l’issue de votre visa touristique (toutes les informations sont ici).

Et n’oubliez pas, parfois, une petite pr√©paration s’impose, on √©vite comme √ßa les mauvaises surprises!

Crédits photo: Bidou et Estelle.

Charger Plus dans Expatriation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’√©rable, c’…