Les sites naturels canadiens inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

unesco

Sur son territoire, le Canada, comme bien d’autres pays, renferme plusieurs endroits qui ont Ă©tĂ© classĂ©s au patrimoine mondial de l’UNESCO. S’agissant de ce second volet qui a trait aux biens naturels, nous vous proposons pour ne rien changer, de vous en faire la prĂ©sentation en reprenant la justification qui a servi Ă  leur classement, puisque nous n’aurions su mieux le dire. Ils sont, pour le moment, au nombre de neuf.

Le parc national Nahanni.

nahanni national park« SituĂ© le long de la Nahanni Sud, l’un des cours d’eau les plus spectaculaires d’AmĂ©rique du Nord, ce parc comporte de profonds canyons, de grandes cascades, ainsi qu’un ensemble unique de grottes karstiques. Le parc abrite, de plus, maintes espĂšces animales caractĂ©ristiques des forĂȘts borĂ©ales comme le loup, le grizzli et le caribou. On trouve Ă©galement le mouflon de Dall et la chĂšvre de montagne dans l’environnement alpin du parc. »

Il s’agit du tout premier site canadien (naturel ou culturel confondu) classĂ© au patrimoine mondial de l’UNESCO, et ce n’est pas un hasard, tant ses paysages impressionnent: les chutes Virginia notamment, deux fois plus hautes qu’Ă  Niagara.

Localisation: dans les Territoires du Nord-Ouest.

Le parc provincial Dinosaur.

parc provincial dinosaur« Le parc provincial Dinosaur renferme quelques‑uns des plus importants spĂ©cimens de fossiles de l’« Âge des dinosaures » jamais dĂ©couverts dans l’histoire de la Terre. Ce bien comporte des caractĂ©ristiques inĂ©galĂ©es pour ce qui est du nombre et de la grande qualitĂ© des spĂ©cimens qui, jusqu’à prĂ©sent, reprĂ©sentent plus de 44 espĂšces, 34 genres et 10 familles de dinosaures, ĂągĂ©s de 75 à 77 millions d’annĂ©es. »

Les badlands du parc provincial Dinosaur offrent un paysage dĂ©solĂ© Ă  l’esthĂ©tique singulier, renfermant toutes les richesses du crĂ©tacĂ© tardif, dans un habitat ripicole restĂ© intact. La richesse des lieux en fait l’eldorado des palĂ©ontologues, mais pas seulement.

Lieu: en Alberta.

Kluane / Wrangell-St. Elias / Glacier Bay / Tatshenshini-Alsek.

alaska« Ces sites conjoints reprĂ©sentent une gamme de processus naturels actifs fluviaux, glaciaires, volcaniques et tectoniques de l’ocĂ©an Ă  quelques-uns des plus hauts sommets d’AmĂ©rique du Nord. Les milieux cĂŽtiers et marins, les montagnes enneigĂ©es, les glaciers vĂȘlants, les profonds canyons de riviĂšre, les bras de mer semblables Ă  des fjords et la richesse de la vie sauvage abondent dans cette aire d’une exceptionnelle beautĂ© naturelle. »

Ces champs de glace non polaire les plus vastes du monde regardent se liquĂ©fier leurs congĂ©nĂšres voisins de part et d’autre d’une frontiĂšre en se moquant d’eux-mĂȘmes. Ils fondent. Mais bordel que ces parcs sont beaux!

Localisation: situĂ© au Yukon, en Colombie-Britannique, et dans l’État de l’Alaska (USA).

Le parc national Wood Buffalo.

wood buffalo« Le parc national Wood Buffalo est un exemple exceptionnel de phĂ©nomĂšnes Ă©cologiques et biologiques permanents qui comprend certaines des plus vastes et des derniĂšres prairies d’herbe et de carex vierges en AmĂ©rique du Nord, et qui abrite le plus gros troupeau de bisons des bois du monde, une espĂšce menacĂ©e. Les vastes Ă©tendues de forĂȘt borĂ©ale constituent Ă©galement un habitat vital pour une grande diversitĂ© d’autres espĂšces, dont la grue blanche, en voie de disparition. »

On y trouve aussi le plus grand delta intĂ©rieur du monde Ă  l’embouchure des riviĂšres la Paix et Athabasca, et le plus long barrage de castor de la planĂšte: prĂšs de 850 mĂštres de long, construit sur des dizaines d’annĂ©es!

Lieu: situé en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Les sept parcs des Rocheuses canadiennes.

rocheuses« Reconnus pour la splendeur de leurs paysages, les Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes comprennent les Parcs nationaux de Banff, Jasper, Kootenay et Yoho et les Parcs provinciaux du mont Robson, du mont Assiniboine et Hamber. Ensemble, ils reprĂ©sentent les caractĂ©ristiques physiques exceptionnelles de la Province biogĂ©ographique des « Montagnes Rocheuses ». On trouve dans toute la zone des exemples typiques de processus gĂ©ologiques glaciaires. »

Inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984, ces parcs n’Ă©taient au dĂ©part qu’au nombre de quatre. Trois autres sites sont venus agrandir cette aire protĂ©gĂ©e en 1990, et l’on parle de six nouveaux parcs pour l’Ă©tendre encore dans les prochaines annĂ©es.

Localisation: en Alberta et en Colombie-Britannique.

Le parc national de Gros-Morne.

tablelands« Le parc offre un exemple rare de l’Ă©volution de la dĂ©rive des continents oĂč la croĂ»te ocĂ©anique profonde et les rochers du manteau terrestre sont exposĂ©s. L’action glaciaire plus rĂ©cente a sculptĂ© un paysage spectaculaire composĂ© de basses terres cĂŽtiĂšres, de plateaux alpins, de fjords, de vallĂ©es glaciaires, de falaises abruptes, de chutes et de plusieurs lacs inviolĂ©s. »

La formation des Tablelands demeure un endroit rare, voire singulier, oĂč il est possible d’admirer une coupe transversale de la croĂ»te ocĂ©anique, avec certaines de ses roches formĂ©es il y a 1,2 milliards d’annĂ©es.

Lieu: sur l’Ăźle de Terre-Neuve.

Le parc international de la paix Waterton-Glacier.

wall lake hike« Le Parc international de la paix Waterton-Glacier prĂ©sente un climat distinctif, un cadre physiographique, une mise en contact des biomes de montagne et de prairie et une ligne de partage des eaux tri-ocĂ©anique. C’est une aire dotĂ©e de valeurs panoramiques remarquables, avec une flore et une faune abondantes et variĂ©es. »

Il s’agit, ni plus ni moins, du premier parc international de la paix au monde, ainsi crĂ©Ă© par la rĂ©union, en 1932, du parc national des Lacs-Waterton cĂŽtĂ© canadien, et du Glacier National Park cĂŽtĂ© amĂ©ricain.

Lieu: situĂ© en Alberta et dans l’État du Montana (USA).

Le parc national de Miguasha.

fossile« SituĂ© sur la cĂŽte sud-ouest de la pĂ©ninsule gaspĂ©sienne, le Parc national de Miguasha protĂšge et met en valeur la Formation d’Escuminac, une formation rocheuse renfermant un patrimoine fossilifĂšre reconnu pour sa qualitĂ© de conservation, pour la quantitĂ© de spĂ©cimens et pour la reprĂ©sentativitĂ© de la pĂ©riode du DĂ©vonien. Les poissons, les invertĂ©brĂ©s et les plantes fossiles de Miguasha tĂ©moignent de la vie telle qu’elle existait sur Terre il y a 370 millions d’annĂ©es. »

Le plus petit parc national du QuĂ©bec se trouve en GaspĂ©sie, et tĂ©moigne du moment oĂč les espĂšces sont passĂ©es de leur habitat marin, Ă  un habitat terrestre. On y trouve ainsi la plus grande concentration de spĂ©cimens fossiles de poissons Ă  nageoires charnues, les tĂ©trapodes.

Lieu: au Québec.

En savoir plus: Miguasha.

Les falaises fossilifĂšres de Joggins.

nouvelle ecosse« Les falaises fossilifĂšres de Joggins ont Ă©tĂ© qualifiĂ©es de « GalĂĄpagos du CarbonifĂšre » et sont le site de rĂ©fĂ©rence mondial pour le CarbonifĂšre. Leurs affleurements de roches fossilifĂšres, complets et accessibles, fournissent la meilleure illustration connue des caractĂ©ristiques iconiques de la pĂ©riode pennsylvanienne (ou CarbonifĂšre) de l’histoire de la Terre. »

Au vu de l’impressionnante quantitĂ© de fossiles les mieux conservĂ©s et les plus complets qu’elles renferment, les falaises de Joggins sont Ă  n’en pas douter un endroit qu’il faut dĂ©finitivement aller voir.

Lieu: en Nouvelle-Écosse.

Un tour sur le site: Joggins (en).

Source: UNESCO.

Crédits photo: (1) UNESCO; (2) Nahanni National Park; (3) Newell; (4) Fan Song; (5) okvoyage; (6) eden+; (7) Arnault Le Bris; (8) Karen et David; (9) World Heritage Routes; (10) Walley Hayes.

Enregistrer

Enregistrer

Charger Plus dans Morceaux de culture

Un commentaire

  1. Clairette

    5 août 2016 at 09:35

    Avec tous ces jolis sites, il y a de quoi faire dans ce si vaste pays!

    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Ă©galement

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’Ă©rable, c’…