EIC en temps de crise sanitaire (Covid-19).

coronavirus

La crise sanitaire mondiale a nécessairement eu des répercutions sur tous les programmes liés à l’Expérience Internationale Canada (EIC). “Afin de gérer l’éclosion de la maladie du coronavirus (COVID-19) notamment, des restrictions de voyage ont été mises en place pour limiter les voyages vers le Canada. La très grande majorité des personnes ne peuvent pas se rendre au Canada.” Dans ces conditions, les participants à l’EIC sont directement impactés par la prise de tout un arsenal de mesures, ne sachant s’ils pourront ou non jouir de leur permis de travail. Les autorités canadiennes sont intervenues pour éclaircir et lever le doute sur les questions que pouvaient se poser les détenteurs et candidats aux PVT, Stage Coop et autres PJP.

Les candidats à l’EIC.

Mauvaise nouvelle, jusqu’à nouvel ordre, il n’y a plus de tirage au sort, ni de nouvelles rondes d’invitations. En clair, les programmes sont suspendus pour une durée indéterminée.

En revanche, les demandes en traitement ne seront pas fermées ni refusées parce qu’il manquerait un document, ou que le candidat ne peut passer sa visite médicale notamment, ou ce qui a trait à la fourniture de données biométriques. De même, si les présentations de profils sont toujours acceptées dans le bassin EIC, aucune demande en cours ne sera traitée.

Les titulaires d’un permis EIC en dehors du Canada.

C’est un peu particulier, plusieurs cas de figure sont à envisager.

Valider sa lettre d’introduction.

IRCC nous dit ceci: depuis le 8 mai 2020, si vous participez au programme dans la catégorie Vacances-travail, Jeunes professionnels ou Stage coop international, vous pouvez venir au Canada si vous avez les documents qui suivent :

  • une offre d’emploi valide, qui comprend une note écrite de votre employeur au Canada précisant ce qui suit :
  • une lettre d’introduction pour le point d’entrée;
  • une preuve de couverture de soins de santé adéquate.

Donc oui, vous l’avez bien lu, même avec un permis de travail ouvert comme le PVT, vous devez justifier d’une offre d’emploi confirmée d’un employeur au Canada, pour commencer à travailler après la période d’isolement de 14 jours. Si vous comptiez entreprendre votre recherche d’emploi sur place, on ne vous laissera pas rentrer dans le pays, tout simplement.

Pour les titulaire d’un permis Stage Coop et Jeune Pro (PJP), si votre employeur ne peut plus vous embaucher (ou qu’il a changé d’avis) alors même que vous avez obtenu votre lettre d’introduction, il doit retirer l’offre d’emploi du portail des employeurs, vous permettant ainsi d’être remboursé des frais que vous avez engagés dans vos démarches (hors biométrie non remboursables). Très important: “cela ne sera pas considéré comme une participation dans le cadre d’EIC.” Lorsque le programme rouvrira, vous pourrez donc à nouveau participer.

Lettre d’introduction expirant bientôt.

La règle: Une lettre d’introduction pour le point d’entrée est valide un an après sa date d’envoi.

Comment faire en pleine pandémie pour ne pas perdre le bénéfice de sa lettre d’introduction à l’EIC? Rien de plus simple, vous pouvez demander que le délai de votre lettre d’introduction pour le point d’entrée soit prolongé au moyen de ce formulaire Web. Il vous suffit alors de choisir « Expérience internationale Canada » dans le menu déroulant, et d’indiquer le plus de détails possible afin d’appuyer votre cas.

Attention, ne remplissez le formulaire que si votre lettre d’introduction expire dans 1 mois. S’il vous reste 3 mois par exemple, attendez.

La demande de prorogation doit donc être étayée. Vous devez dire pourquoi vous n’êtes pas venu plus tôt au Canada: engagements professionnels à tenir, préparation de votre projet à moyen et long terme au Canada, les raisons sont infinies. Lorsque j’ai fait mon PVT par exemple, j’ai décalé mon entrée au Canada de plusieurs mois parce qu’un membre de ma famille a eu un grave accident et qu’il fallait s’en occuper, justification parfaitement recevable. Vous devez également dire pourquoi vous ne pouvez actuellement pas vous rendre au Canada: pas d’offre d’emploi, pas de plan de quarantaine, etc..

Les titulaires d’un permis EIC se trouvant au Canada.

Pour valider votre lettre d’introduction et obtenir votre permis, en théorie vous devriez faire le tour du poteau, sauf que c’est désormais interdit: vous ne devez pas vous rendre à un point d’entrée. Coup dur.

Pas tant que ça, il vous suffit de vous rendre sur cette page et de suivre les instructions: comment activer votre permis de travail EIC.

Le gros avantage pour les pvtistes qui sont déjà au Canada, c’est tout simplement qu’ils n(ont pas besoin de justifier d’une offre d’emploi (“Permis de travail ouvert : J’atteste que ma situation reste la même et que je satisfais toujours aux exigences du programme de permis de travail ouvert dans le cadre duquel ma demande a été approuvée“).

Les titulaires d’un permis EIC déjà validé.

C’est bon, vous pouvez revenir! Par contre, vous avez 14 jours de quarantaine.

Source: IRCC.

Crédits photo: FDA.

Charger Plus dans Programme mobilité EIC

Un commentaire

  1. Avatar

    Eric

    3 novembre 2020 at 03:19

    Quand l’économie se sera bien cassée la gueule, ils réouvriront les frontières et le robinet de l’immigration, soyez-en sûrs!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Le long de la Klondike Highway.

C’est sur une distance de plus de 700 km que s’étire la Klondike Highway. De S…