Churchill, capitale des ours polaires.

ours polaire

Qu’est-ce qui peut bien pousser quelques milliers de touristes chaque année à venir se perdre dans ce coin si reculé du Manitoba (à 1.000 km de Winnipeg!), sur les bords de la Baie d’Hudson et de l’océan arctique? Vous l’avez dans le titre, évidemment, puisque Churchill est internationalement reconnue pour être la capitale des ours polaires, mais elle est également tant d’autres choses encore, qui n’attendent peut-être plus que vous pour être découvertes. Entre toundra, forêt boréale et biome marin, l’environnement des lieux est aussi riche qu’il est surprenant, tout comme sa faune. Alors, êtes-vous prêts pour l’aventure?

L’observation des ours.

Même si la saison la plus propice pour voir l’ours polaire se situe entre octobre et novembre, on peut en apercevoir toute l’année et donc aussi en été. En automne toutefois, les ours viennent se rassembler sur la côte de la Baie en attendant que la glace se forme pour aller chasser le phoque. Ils sont nombreux, près d’un millier à s’aventurer dans les contrées alentour à Churchill, c’est pourquoi il n’est pas rare d’entendre résonner l’alarme pour les éloigner quand ils sont trop proches. Il existe même une prison qui leur est dédiée, réfrigérée, où on se garde bien de les nourrir et de leur donner l’envie de revenir.

Pour les observer le plus sereinement du monde (ne vous éloignez d’ailleurs jamais de Churchill sans être accompagné), faites un tour en Tundra Buggy, conçu spécialement pour se déplacer sur ce terrain difficile. L’excursion dure généralement la journée. Il est également possible, accompagné d’un guide expérimenté, de parcourir la toundra à pied, à la rencontre des ours (de loin, déconnez pas) et faire une expérience absolument incroyable.

En savoir plus sur le Tundra Buggy, et les possibilités qui vous sont offertes.

Faire un tour au parc national Wapusk.

En visitant le parc national Wapusk, vous serez émerveillé par cette vaste contrée sauvage située dans une région subarctique isolée. D’une superficie de 11 475 kilomètres carrés, le parc se trouve à la limite de la forêt boréale et de la toundra arctique. Il abrite la population d’ours polaires de l’ouest de la baie d’Hudson, qui compte 1000 bêtes, et protège une aire de mise bas de cette espèce parmi les plus vastes au monde. Amants de la nature, gardez l’œil ouvert pour repérer un renard arctique, un lièvre arctique, un loup, un caribou, un carcajou ou encore l’une des plus de 200 espèces d’oiseaux qui vivent dans le parc. Les excursions en toundra buggys sont souvent l’occasion d’y faire un tour pour observer les ours polaires, mais ça n’est pas seule et unique façon de s’y rendre, d’autant plus si vous n’êtes pas à Churchill à la “saison de l’ours.” Il est par exemple tout à fait possible de survoler le parc en hélicoptère, mais pas seulement, comme séjourner dans un des deux complexes polyvalents clôturés au sein du parc..

Pour toutes les informations sur le sujet: Installations et services du parc national Wapusk.

churchill manitoba

Voguer avec les bélugas.

Depuis le rivage, vous n’aurez aucun mal à observer des bélugas dès la fonte de la banquise. Et pour cause, ils sont près de 25.000 à nager dans la Baie d’Hudson, et pas moins de 3.000 à faire route jusqu’à l’estuaire de la rivière Churchill durant l’été, entre mi-juin et mi-août. Mais depuis les berges, si le spectacle peut être saisissant, il est incomparable face à celui qui nous mène au plus près des cétacés.  Et comme pour les baleines du Saint-Laurent, il y a différentes façons de les approcher.

  • En zodiac ou en bateau.

Lorsque vous bookez un voyage clé en main, cette excursion est un incontournable. Vous n’aurez qu’à suivre votre programme. Sinon, vous pouvez faire appel à des prestataires sur place comme Sea North et vous faire une balade à la carte. À vous de voir.

  • En kayak.

Là encore, plusieurs possibilités: Lazy Bear Expeditions et Sea North qu’on vient de citer proposent des excursions en kayak d’approximativement trois heures, largement suffisant pour observer les bélugas et naviguer avec eux. Comptez dans les 200$, à une vache près.

  • En paddle.

Ça peut être un kiffe de finir à la baille, à chacun son truc, mais faire du paddle, c’est tout à fait possible!

  • Tracté, dans l’eau ou en tapis flottant.

On enfile une combinaison, masque et tuba et hop, dans l’eau façon snorkeling. Enfin, pour les plus téméraires, il faut dire que l’eau est frette. Mais l’expérience est juste unique et incroyable. Sinon, l’option tapis flottant est également possible, pas loin du zodiac, mais très près des bélugas.

Et puis, Churchill quoi…

Une petite bourgade où moins de 1.000 habitants vivent sous un ciel offrant de magnifiques aurores boréales quasiment toute l’année, car Churchill est l’un des meilleurs endroits pour profiter de ce phénomène.

Admirez les fresques murales réalisées lors du festival street art unique Sea Walls à Churchill, initié par Kal Barteski dont on a déjà parler sur ce blogue. Un avant-goût, jetez un oeil sur notre galerie, et profitez-en pour faire la chasse aux murales. Elle vous mènera à la carcasse de Miss Piggy, ce Curtiss C-46 Commando écrasé là le 13 novembre 1979.

Le Fort Prince de Galles, juste en face de Cape Merry (où il faut se rendre aussi!), datant du début du XVIIIe siècle, a été utilisé par la Compagnie de la Baie d’Hudson pour la traite des fourrures notamment, un lieu historique national du Canada.

Pêle-mêle, l’aire de lancement où plus de 3.500 fusées sont parties vers la haute atmosphère; l’Inukshuk de la plage de Churchill; l’Itsanitaq Museum ainsi que l’épave du MV Ithaca, et d’autres surprises encore…

manitoba

Comment s’y rendre?

Aller à Churchill n’est pas donné, comme c’est toujours le cas pour se rendre dans les destinations un peu extrêmes. Peu de prestataires, pas de concurrence, peu de trafic, tous les ingrédients sont là pour un billet qui fait serrer les dents quand on est un voyageur à petit budget. Tant pis, et puisque ça vaut tant le coup, économisons. Deux moyens pour mettre les pieds à Churchill sans voiture puisqu’il n’y a pas de route, et qu’on exclut le bateau, forcément, l’avion et le train.

En avion

Deux lignes aériennes effectuent des vols vers Churchill au départ de Winnipeg: Calm Air et Kivalliq Air. On peut s’y rendre depuis d’autres localités, mais partons de la capitale manitobaine, c’est encore ce qu’il y a de beaucoup plus simple. Attention, zieutez régulièrement sur les offres, puisqu’un vol aller-retour coûte habituellement entre 1 200 et 2 000$, on peut avec de la chance l’avoir presque pour moitié prix. Durée du vol, à peu près 2h30.

En train

J’aime le train, mon mode de transport préféré et ici je n’y vois que des avantages. D’abord le coût beaucoup plus abordable que l’avion pour les billets les moins chers, entre 250 et 400$ un A/R. Comme pour un voyage en Transsibérien, plus on monte en gamme, plus il va falloir se délester de ses dollars. Vous voulez une douche? Rajoutez quelques billets. Quant au transport à proprement parler, c’est une aventure à lui tout seul. Pensez donc, presque deux jours de voyage depuis Winnipeg (entre 35 et 48h), le grand-nord canadien le long des rails. C’est un voyage dans le voyage, une chance unique à saisir.

Plusieurs arrêts sont effectués, dont celui dans la ville de Thompson (on peut s’y rendre en voiture, puis prendre le train ici) qui dure assez longtemps. C’est l’occasion de faire quelques réserves si vous n’y avez pas pensé (il y a un Walmart et un Safeway) car une fois à Churchill, vous verrez, le moindre achat vous laissera dans votre portefeuille une note assez salée. Idem pour se restaurer dans le train, vous serez en mode camping le temps du trajet, et vous allez adorer.

Attention, les départs, en direction du nord, ont lieu de Winnipeg chaque semaine le mardi et le dimanche à 12 h 5 (arrivée prévue à 9h). Les retours en direction du sud, quittent Churchill les jeudis et samedis à 19 h 30(arrivée prévue à 16 h 45). Aller faire un tour sur VIA Rail.

churchill manitoba

churchill manitoba

Source: Travel Manitoba.

Crédits photo: (1) 10Wallpaper; (2) George Fisher; (3) Narcity; (4) panoramio; (5) Alex Berger.

Ça vous a plu? Soutenez-nous sur Utip! Visitez la page d’Expérience Canadienne. Merci 🙂

Charger Plus dans Manitoba

2 Commentaires

  1. Avatar

    Lila

    23 octobre 2020 at 09:34

    On croirait un bled paumé, et ça l’est, mais un bled absolument fou. Une nouvelle case à cocher dans les choses à faire et voir dans ma vie. Un grand et GROS merci!!!!!

    Répondre

    • Avatar

      Houston MacDougal

      24 octobre 2020 at 06:54

      Ça fait plaisir!! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Retour d’expérience: juriste en droit de l’immigration (Qc).

L’une des expériences les plus enrichissantes de ma vie professionnelle dont j’…