Pouding chômeur: la recette.

pudding

Un dessert en guise de mets typique de la Belle Province, et parmi les spécialités les plus prisées des québécois… focus sur le pouding chômeur où la gourmandise et le sucre sont légion. Et ça tombe plutôt bien, on adore ça!

La brève histoire du pouding chômeur.

D’après Le Devoir, « selon la légende, ce dessert aurait vu le jour au cours de la crise économique des années 30. À l’époque, Georgette Falardeau, femme de Camilien Houde, maire de Montréal, aurait imaginé cette gâterie afin de permettre aux femmes d’ouvriers de réconforter, avec une bonne dose de cassonade, leur mari touché par les mises à pied. D’où son nom: pouding chômeur, ou pouding au chômeur, selon l’humeur. » S’il est vrai qu’il existe des choses autrement plus réconfortantes et tout aussi gourmandes, nous ne voudrions certes pas avoir la faiblesse de verser dans le graveleux, ou la coquinerie. Et puis, après tout, on ne refait pas l’histoire.

Ingrédients.

La pâte.

  • 2 1/2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 œuf
  • 1 1/2 de farine
  • 1 tasse de sucre
  • 1/4 tasse de beurre
  • 3/4 tasse de lait
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

La sauce.

  • 1 1/2 tasse d’eau
  • 1/2 tasse de sirop d’érable
  • 2 tasses de cassonade
  • 1 cuillère à soupe de farine

Préparation.

Vous n’aurez pas besoin de grand chose: un plat, un batteur électrique, et un four.

  • Préchauffer le four à 180°. Beurrer votre moule (un plat à gratin par exemple).
  • Dans un bol, combiner la farine et la levure chimique.
  • À l’aide de votre batteur électrique, crémer le beurre.
  • Incorporer graduellement le sucre, puis l’œuf.
  • En alternance, ajouter le lait et la farine, puis l’essence de vanille.
  • Verser la pâte dans le moule préparé.
  • Dans une casserole, mélanger tous les ingrédients de la sauce.
  • Porter à ébullition et laisser bouillir quelques minutes.
  • Verser la sauce sur la pâte dans le moule. Ne pas mélanger.
  • Cuire de 35 minutes.

Il existe, bien entendu, tout un tas de variantes, que l’on rajoute des quartiers d’orange, de pomme, du chocolat, une boule de glace sur le dessus à la sortie du four et bien encore. On peut ajouter de la crème à la préparation de la sauce, une pincée de sel, bref, beaucoup de choses,  c’est à vous d’expérimenter!

Crédits photo: Jeff.

Charger Plus dans Morceaux de culture

2 Commentaires

  1. P'tit Chef

    18 octobre 2017 at 16:02

    Ça a l’air intense et sucré! Ça donne envie ce gâteau 🙂

    Répondre

    • Houston MacDougal

      19 octobre 2017 at 11:41

      C’est plutôt facile à préparer et c’est super bon, essayez!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Envoyer un colis international

Qu’on soit en voyage, expatrié temporaire ou définitif, toutes les raisons sont bonn…