Expérience Internationale Canada.

drapeau canadien

Expérience Internationale Canada met en place un nouveau système de sélection des candidats au programme, et pousse plus avant encore sa procédure de participation en supprimant toute une étape, qu’on avait d’ailleurs un peu de mal à saisir (kompass). Grand bien lui en fasse, les demandes de permis de travail vont pouvoir désormais se réaliser sans panique, tant pour les prétendants que pour celles et ceux chargés de leur examen.

Ainsi, il est désormais possible de postuler à plusieurs catégories du programme, puisqu’une fois admissible, on peut être reversé dans plusieurs bassins. En fait, ces bassins sont des salles d’attente remplie de candidats, un peu à l’image des ventes de billets en NHL. Vous voyez où je veux en venir? C’est simple, la règle du « premier arrivé, premier servi » se voit substituer par le jeu d’une grande loterie: c’est un tirage au sort qui va déterminer si vous avez la possibilité de faire une demande de permis de travail ou pas.

Du même coup, plus besoin de se précipiter lors de l’ouverture du programme, on se détend, on se sent mieux, et on évite la précipitation.

La procédure.

Se porter candidat.

Dans un premier temps, vous devez déterminer si vous êtes admissible pour venir au Canada (visiter, travailler, étudier ou vous y établir de façon permanente). Pour ce faire, utilisez l’outil en ligne qui se présente sous forme de questionnaire à compléter. Une fois réalisé, un code de référence personnel vous sera communiqué. Conservez-le, il vous sera nécessaire dans la création de votre profil mais ne tardez pas, votre code a une date d’expiration (2 mois), il permet à CIC de récupérer directement les données transmises lors du questionnaire.

Ensuite, vous devez créer un compte MonCIC avec votre clé d’identification GC.

La troisième étape consiste à présenter et renseigner votre profil en ligne. Les informations à transmettre sont des plus classiques: identité, pays de citoyenneté, pays de résidence permanente, pays de résidence, coordonnées et le échéant, statut d’étudiant et offre d’emploi. C’est ici que votre code de référence personnel doit être indiqué. Ne vous inquiétez pas, vous êtes guidés tout au long de cette procédure.

Une fois votre profil complété, vous avez désormais la possibilité de soumettre votre profil dans le/les catégorie(s) où vous souhaitez participer, et attendre d’être tiré au sort.

La grande loterie et la demande d’un permis de travail.

Lorsque vous avez soumis votre profil, votre bonne étoile a tout mis en œuvre pour vous soyez tiré au sort lors d’une ronde d’invitation. Notez qu’il y a plusieurs rondes, dont le calendrier est consultable directement sur CIC. À ce moment-là, vous êtes invité à faire une demande de permis de travail (sous 10 jours pour commencer votre demande), dans un délai de 20 jours si vous avez accepté l’invitation.

Cette demande prend la forme d’un formulaire à remplir, modifiable à tout instant, qu’on peut sauvegarder. Plusieurs documents doivent y être joints, dont la nature est détaillée dans une liste de contrôle. En réalité, il s’agit là d’une formalité puisque le plus gros est déjà fait, vous avez été tiré au sort!

Il ne restera plus qu’à payer les frais de participation s’élevant à 150$, dont vous pouvez obtenir le remboursement en cas de retrait de votre demande et avant d’avoir reçu votre lettre d’introduction. Si vous faites une demande de PVT, 100$ supplémentaires sont dus au titre de détenteur de permis de travail ouvert. Quant aux catégories PJP et Stage Coop, 230$ doivent être payés par votre employeur avant votre demande de permis de travail.

Lorsque tout est en ordre et que votre demande de permis de travail a bien été transmise, patientez 8 semaines environ pour obtenir une réponse. Si cette dernière est positive, votre lettre d’introduction vous attend dans votre compte MonCIC, en revanche, si c’est non, une lettre d’explication vous informera des raisons d’un tel refus.

L’infographie qui résume bien: Procédure de demande.

Source: Immigration et Citoyenneté.

Crédits photo: mashable.com.

Charger Plus dans Programme mobilité EIC

2 Commentaires

  1. Coubiac

    13 mars 2017 at 14:19

    EIC, la fuite des cerveaux… on en parle de tous ceux qui reviennent vu qu’ils sont incroyablement nombreux??

    Répondre

    • Houston MacDougal

      13 mars 2017 at 14:59

      Peut-être 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre aux Territoires du Nord-Ouest?

Réputés pour la beauté de ses paysages, les Territoires du Nord-Ouest aiment à se conjugue…