5 balades nocturnes en raquettes.

raquette nuit

Une virée à la belle étoile, -15° au thermomètre et le bout du nez gelé, oui, mais une expérience qui vaut le coup d’être vécue au moins une fois. Et d’ailleurs, -15°, c’est une moyenne plutôt optimiste. Rendu là de toute façon, vous êtes déjà très bien équipé, vous êtes curieux et avide de nouveautés. Bon. Rappelez-vous, il ne faut pas subir l’hiver, mais l’embrasser. Alors quoi de mieux qu’une balade nocturne en raquettes, histoire de sortir de sa routine? Vous êtes chanceux, on vous en propose cinq. Faites votre choix.

  • Mont-Royal à Montréal

Rien d’autre que les lumières de la ville pour tout éclairage, et se perdre au hasard du parc mythique de Montréal. Oui, presque, on est accompagné et le thème porte très bien son nom: « À la lueur de la ville ». Tous les samedis soir de de l’hiver, et jusque début mars, un guide vient encadrer cette activité peu commune dans une grande ville, une expérience, une vraie. Une balade d’un peu plus d’une heure au départ de la Maison Smith, pour une vingtaine de dollars. Tous les renseignements sont ici, notamment pour réserver.

  •  Parc national des Îles-de-Boucherville

Sur les 7 km de sentiers pour raquettes, 4 sont balisés de flambeaux pour vos randonnées nocturnes. L’activité est libre à partir de 16h, et les tarifs s’échelonnent entre 10 et 20 dollars par tête de pipe (location ou non de raquettes, guide et taxes pour l’accès au parc en sus). Toutes les infos utiles sur le site, avec en particulier la carte des sentiers. La réservation est obligatoire.

  • Massif de Charlevoix

Randonnée de 4 km, La Frontale, c’est son nom, puisqu’elle se fait à la frontale. Merci les marketteux. Le départ s’effectue de l’hôtel La Ferme du Massif jusqu’au Boisé du quai et les berges glacées du Saint-Laurent. Au programme, la découverte de Baie-Saint-Paul et de l’embouchure de la Rivière du Gouffre. Vous serez accompagné d’un guide pour cette activité. Tous les renseignements nécessaires sont sur katabatik, où vous pourrez faire toutes vos réservations.

  • Station de ski Mont Blanc

Dans les Laurentides, cette station propose une expédition nocturne en raquettes, quelques fois seulement par an. Le principe est simple: on gravit la montagne, puis on la redescend. Au bout, c’est une fondue savoyarde qui vous attend, quoi de plus normal, après tout! Vous êtes fourni en équipement et accompagné d’un guide, contre 44 dollars par personne, mais pour ça, il faut réserver. Tout ce dont vous avez besoin juste là.

  • Parc national du Mont Mégantic

Les samedis flambeaux vous emmènent sur une piste éclairée de 3.5 km. En prime, une soirée astronomie pour découvrir les constellations de la voûte céleste, magique. Il faut réserver puisque c’est unique et très prisé. Tous les samedis de janvier à fin mars, et toutes les infos par ici, et par là.

Charger Plus dans Belle Province

4 Commentaires

  1. Sylvie D

    26 janvier 2014 at 14:20

    Elles sont bien tentantes ces balades en raquettes. Dommage que le Canada, ce soit si loin de chez moi………….

    Répondre

  2. Sophie

    21 février 2015 at 16:52

    Fait la balade du Mont Royal! Il faisait très très froid mais quel souvenir, assurément un super bon plan de Montréal 🙂

    Répondre

  3. Jar-Jar

    22 janvier 2017 at 08:18

    Il faut bien se couvrir les oreilles quand on part en raquettes la nuit, parole d’expert.

    Répondre

  4. Davy croquette

    9 mars 2017 at 12:35

    Chaussons nos raquettes, chaussons nos raquettes et parcourons les plaines enneigées Côme les premiers trappeurs!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Queues de castor: la recette.

« Queues de castor, appelée BeaverTails en anglais, est une chaîne de pâtisseri…