Comment se rendre dans les Îles de la Madeleine, et s’y déplacer?

îles de la madeleine

Au cœur du Golfe du Saint-Laurent, cet archipel québécois constitué de 16 îles, îlots et récifs, fut d’abord baptisé “Les Araynes” par Jacques Cartier, en 1534, pour finalement prendre le nom de l’épouse du second seigneur de ces terres. Colonisé dès 1755 lors de leur déportation par les Britanniques, les Acadiens se font Madelinots, et les Îles terre nouvelle d’Acadie. Des falaises de grès rouge et quelque 300 km de plages voient la population des Îles tripler à la saison des beaux jours, sans que l’on n’en soit encore à la fréquentation de la Riviera Française. Tant mieux, puisqu’ici on aime à se garder authentique, de nature, et parce qu’elle l’est. Vous ne serez pas déçu. Alors, on y va?

La voie des airs.

L’aéroport des Îles est situé sur l’Île du Havre aux Maisons. Deux compagnies (une 3ème en période estivale) le desservent de manière quotidienne avec, vous l’imaginez bien, de petits avions. Il s’agit de:

  1. Air Canada.
  2. Pascan Aviation.
  3. Air Saint-Pierre  (l’été seulement).

Les villes de départ sont relativement restreintes, et se trouvent toutes au Québec (sauf une):

  1. Montréal (Saint-Hubert et P-E Trudeau).
  2. Gaspé.
  3. Québec.
  4. Bonaventure.
  5. Mont-Joli.
  6. Saint-Pierre (Saint-Pierre et Miquelon, France).

Ne vous attendez donc pas ici à faire jouer les affres de la concurrence pour prendre l’avion, puisque de concurrence il n’y en a presque pas, les prix sont donc en conséquence.

Au fil de l’eau.

Comme à la nage, en espérant atteindre la côte avant de se noyer et de sombrer comme mon humour. La fatigue, pas besoin de relever. Le bateau, donc.

En prenant le traversier.

En partant de Souris, sur l’Île-du-Prince-Édouard, 5 heures d’une traversée confortable vous attendent. En saison haute, plusieurs départs sont prévus par jour. Vous payez votre place et celle de votre véhicule, si vous en avez un. L’avantage n’est pas négligeable, même s’il a, lors de la réservation, un certain coût puisqu’une fois arrivé aux Îles, vous n’aurez pas de location de véhicule à faire. On parle de réservation évidemment en pensant à l’été, c’est plus prudent, puisque c’est à la période estivale que les vacanciers portent plus facilement leur regard vers les Îles.

Toutes les infos utiles (résa, prix, calendrier…) sont là: Traversier CTMA.

La croisière s’amuse (Boomer rèf).

C’est l’instant promo, au départ de Montréal de juin à septembre: “En deux jours de navigation en mer, vous découvrirez le Québec vu du fleuve Saint-Laurent, vous aurez droit à une gastronomie savoureuse et vous serez divertis grâce à des activités et spectacles en mer. Après un séjour de trois jours aux Îles (du dimanche au mardi), le navire reprend la route du fleuve, et fera escale en Gaspésie sur son itinéraire de retour. Montez à bord de cette croisière d’une semaine de Montréal jusqu’aux Îles de la Madeleine, et profitez chaque jour de paysages marins d’une exceptionnelle beauté.”

(Attention: Saison 2021 annulée)

Pour tout savoir: Croisières CTMA.

Pour les croisières internationales incluant les Îles comme escale, faites un tour ici: Cruise Canada New England.

îles de la madeleine

Comment s’y délacer?

Avec plus d’une centaine de kilomètres de bitume, n’escomptez pas tout faire l’intégralité des Îles de la Madeleine à pied… quoique… Dans tous les cas, plusieurs solutions sont à votre disposition pour vous déplacer sans problème, à vous de faire votre choix.

Prendre les transports en commun: le bus.

Il existe 4 lignes (50 à 54) gérées par REGIM, de Grande-Entrée à Havre-Aubert. Chose remarquable, des supports à vélo sont disponibles sur la plupart des véhicules du 1er mai au 31 octobre, du lundi au vendredi sans réservation préalable.

Horaires, trajets, tarif, bref toutes les infos, c’est ici: REGIM.

Location de voiture.

Clairement pas le truc le plus fun à nos yeux, mais bon, famille nombreuse, enfant en bas âge, mobilité réduite… il y a tellement de bonnes raisons qu’on s’en voudrait de ne pas au moins vous donner les liens pour louer un véhicule à moteur, et à 4 roues. Plusieurs entreprises louent des voitures, en voici quelques unes: Leblanc; Lédé.

Location de vélo.

Il y a 3 prestataires, tous sur l’Île du Cap aux Meules. Les prix sont variables selon le vélo que vous privilégiez de louer. Pour se déplacer, forcément, il y a la Route verte qui suit l’incontournable route 199 reliant toutes les îles de l’archipel, mais la municipalité a eu la bonne idée d’aménager des pistes et parcours cyclables sur l’intégralité du territoire. Pratique quand il n’y a pas trop de vent!

Un coup d’œil pour trouver la bonne location:

Location de scooter.

Celui-là, c’est un peu ma madeleine de Proust, j’en ai eu un plus jeune, alors ça me fait quelque chose. En vrai, je kiffe tellement ça, pourquoi tourner autour du pot, et savoir qu’on peut en louer sur les Îles c’est quand même quelque chose! Faut dire que ce n’est pas si commun de ce côté-là de l’Atlantique. On peut aussi louer une moto, mais c’est has been la moto, c’est fait pour se la péter. Le scoot, c’est la vie.

Les prix, les infos: Agence de location des Îles.

symbole île de la madeleine

Attention, particularités COVID-19, à lire impérativement: Se rendre aux Îles.

Source: Tourisme Îles de la Madeleine; Encyclopédie Canadienne.

Crédits photo: (1) M. Dupuis; (2) Judicieux.

Charger Plus dans Belle Province

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Le long de la Klondike Highway.

C’est sur une distance de plus de 700 km que s’étire la Klondike Highway. De S…