10 incontournables à Vancouver.

vancouver aerial

La troisième ville du Canada méritait bien son petit tour d’horizon de ce que l’on pourrait considérer comme immanquable, lorsqu’on la visite. Un top, une liste, qui ne révèlent rien d’autre finalement que ce que l’on veut bien y mettre derrière. Se contenter du sensible, et pour le coup ne voir qu’à travers soi. Au fond, il pourrait y avoir autant d’incontournables qu’il existe de visiteurs, ou d’habitants, et Vancouver en compte beaucoup. De toutes ces listes potentielles, nous avons décidé de n’en retenir qu’une seule, la nôtre (sinon, il y a toujours les guides!). On ne vous l’impose pas, on vous la propose, tout simplement.

1. Stanley Park

stanley parkImmense parc urbain (plus grand que Central Park, pour vous rendre compte) de 400 ha, le Stanley Park est l’oasis de Vancouver.  Une faune variée dans les jardins aménagés, la forêt dense peuplée d’une multitude d’espèces (coyotes, castors, ratons laveurs…) sur une presqu’île s’avançant dans le détroit de Géorgie, il n’est pas étonnant qu’avec un cadre pareil le parc soit si prisé. La Seawall, cette piste de 8 km (en tout 22 km de Coal Harbor à la plage de Kits) attire nombre de cyclistes et coureurs, des piétons et d’autres sur des rollers, faisant le tour du parc en longeant l’océan. Attention les deux roues, à contresens des aiguilles d’une montre seulement, sinon vous vous serez rattrapé par la patrouille. Ne ratez pas non plus, à Brockton Point, sur la pointe Est du parc, les totems amérindiens. Tout le reste est à découvrir, en prenant le temps.

Un petit mot sur l’aquarium de Vancouver, situé dans le Parc Stanley: c’est le plus grand du Canada, il présente la faune marine de la Côte Ouest et du Pacifique plus globalement. Il y a beaucoup d’animations, c’est plutôt ludique, contrairement à son prix. Mais bon, c’est pour la défense des animaux marins, et on prend le pari d’y croire.

2. Chinatown.

chinatown vancouverL’origine du plus grand quartier chinois canadien (également le troisième d’Amérique du Nord) ne peut être dissociée de l’histoire de la ville. Pour cause, fin XIXème, plus de 17.000 immigrants chinois sont venus participer à la construction du chemin de fer transcontinental, pour s’établir enfin dans ce qui est le Chinatown d’aujourd’hui. Si la communauté chinoise habite désormais majoritairement à Richmond, le quartier n’a pas perdu de ses couleurs et de ses parfums exotiques. Grouillant d’activités (on ne saurait que trop vous conseiller le marché de nuit), il a su préserver l’authenticité de la culture chinoise (architecture, plats, festivités…), avec comme point d’orgue une escapade apaisante: le jardin chinois classique Dr Sun Yat-sen, le premier en son genre (période Ming) aménagé hors de Chine. Il « peut être vu comme un réseau de symboles cosmiques et terrestres dont les quatre éléments principaux (rochers, eau, plantes et architecture) sont en harmonie*.« 

En savoir plus sur le Sun Yat-Sen Gardens (en).

3. Le pont suspendu de Capilano.

capilano bridgeAu-dessus de la rivière Capilano, le pont suspendu s’élève à 70 m du sol, sur une longueur de 140 m. À l’origine, l’ouvrage n’était formé que de planche de bois et de cordes de chanvres, et menait à des terrains forestiers. Depuis, la structure a été renforcée et a tout pour vous rassurer: elle peut supporter le poids de 1300 personnes au bas mot. Symbole du site, le pont de Capilano fait en réalité partie d’un ensemble plus dense, à l’image de la forêt qui l’entoure. il y a donc différentes plateformes et passerelles, dont celle du Cliffwalk, et d’agréables sentiers au cœur des arbres qui ne manqueront pas de vous faire aimer ce lieu davantage encore. Attention tout de même, l’attraction est payante, un peu chère avouons-le, et parfois victime de son succès: il peut y avoir foule.

Pour obtenir plus d’informations: Vancouver Attractions.

4. Granville Island.

granville islandC’est un endroit énergique où tout visiteur de Vancouver devrait se rendre, que cette Granville Island. Son charme est un heureux mélange d’un univers créatif et coloré, le tout, dans celle que l’on appelait hier encore Industrial Island. Elle en porte toujours la trace, et c’est tant mieux (les silos transformés en géants par les brésiliens OSGEMEOS). S’y côtoient les métiers d’art et les artistes, les commerçants en tout genre avec leurs produits, et les bons petits restos. Le marché public est d’ailleurs là-bas une véritable institution, que vous ne manquerez pas comme sa constante animation, à l’image de toute l’île.

Granville Island sur la toile.

5. Grouse Mountain.

grouse bcMontagne la plus proche de Vancouver, le Mont Grouse n’est situé qu’à 20 minutes à peine du centre-ville. Il n’est donc pas surprenant que le site soit autant populaire auprès des citadins. Les mordus de sport d’hiver s’en donnent à cœur joie le moment venu, et le reste de l’année Grouse Mountain attire avec ses autres activités, qu’on aime les sensations fortes, les bonnes balades, les beaux paysages et plus simplement la nature. De l’insolite à l’aventure, vous n’aurez que l’embarras du choix. Quant au panorama une fois tout en haut, vous surplombez la ville, face à l’océan… que dire de plus?

Site officiel: Grouse Mountain (en).

6. Gastown.

vancouver gastownLa naissance de Gastown, c’est un peu l’histoire de la douce mélancolie d’un marin anglais, pris d’un mal du pays où son seul réconfort noierait ce vague à l’âme dans la boisson puisque les pubs, outre-Manche, après tout c’est culturel. Non, pas du tout. En revanche, ce qui est vrai, c’est que le quartier s’est développé dès 1867 autour du bar de John Deighton, l’anglais c’est lui, alias Gassy Jack (vous verrez sa statue), entrainant avec lui son petit lot de débauche puisque là où il y a de l’alcool, il y a un peu d’excès. Aujourd’hui désigné quartier historique de Vancouver, la réputation de Gastown a bien changé. Chic, branchée, à la fois vintage (rues pavées, vieux bâtiments de briques rouges) et moderne, l’identité des lieux est bien réelle, ce qui n’est étranger à l’engouement que le quartier suscite. Une curiosité qui ne manquera pas de vous plaire: la steam clock, première horloge du genre de style victorien, qui fonctionne à la vapeur.

Gastown sur la toile.

7. Vancouver Lookout.

lookoutC’est au sommet d’une excroissance en forme de soucoupe volante de série Z, genre cinématographique qui cartonnait à l’époque de la construction de la tour, Harbor Centre, que se trouve la plus belle vue panoramique (observatoire à 360°) de Vancouver. Y verriez-vous un rapport de cause à effet si l’on vous disait que la personnalité venue inaugurer le « Lookout » est Neil Armstrong? Hein? En tout cas, si à 168 m on n’a pas tout à fait la tête encore dans les étoiles, c’est suffisant pour en prendre plein les yeux et croyez-nous, ça vaut largement la peine de monter dans cet ascenseur de verre extérieur. 40 secondes d’élévation devant la ville, c’est encore un peu léger pour devenir claustro, mais c’est assez pour se faire une petite frayeur. Au bout de cette épreuve, quelle vue les amis, quelle vue!

Tout savoir sur la Lookout Tower.

8. Le MOA: Museum of Anthropology.

MOAConsacré à la connaissance des cultures du monde, c’est sur le campus de l’UBC que le MOA fait face à l’océan Pacifique. Ses vastes pans vitrés, œuvre de l’architecte Arthur Erickson, inondent de lumière le grand hall et ses immenses totems sculptés dans le cèdre. Riche d’une collection de plus de 500.000 objets en provenance de tous les continents, le musée a su faire également la part belle aux artistes autochtones de toute la côte ouest du Canada, ainsi qu’aux peuples amérindiens de la région. On pense notamment aux Haïdas, et à l’œuvre emblématique de Bill Reid symbolisant la naissance du monde, Raven and the First Men.

Plus d’info sur le MOA.

9. Kitsilano Beach.

kitsilano beachSise à l’orée du quartier un peu bobo dont elle reprend le nom, Kitsilano Beach est l’une des plages les plus populaires de Vancouver. Celle qu’on appelle plus communément Kits, était à l’origine connue comme la plage de Greer, l’un des premiers colons de la région. Depuis, tout a bien changé, autour, le Haight-Ashbury de Vancouver a vu les cadres dynamiques remplacer peu à peu le mouvement de contre-culture hippie, dans ce qui est aujourd’hui un quartier plutôt résidentiel. De la gentrification à Kits? Forcément puisque désormais tous les hippies ont de l’arthrite, et c’est le dollar qui a gagné. Mais la plage, elle, a gardé son petit quelque chose face à English Bay, forcément, un lieu à part. Quant à la plus grande piscine d’eau salée d’Amérique du Nord (138m), pour le coup, on ne serait pas contre rafraîchir un peu le littoral… m’voyez.

Sur le quartier de Kitsilano et ses alentours.

10. Robson Street.

robson streetArtère majeure du downtown de Vancouver, celle qu’on appelle encore « Robsonstrasse » (en référence à sa forte communauté allemande au siècle dernier) rendra fou les aficionados du magasinage et autres fashionistas. Peut-être un peu moins leur porte-feuille, ou alors beaucoup plus, question de point de vue et de bonnes affaires. N’empêche, on trouve de tout: cafés, bars, restos, boutiques en tous genres ou librairies, de l’est à l’ouest de la péninsule. Quant aux chalands, chacun y va de son petit défilé, et il y en a même qui ne sont là que pour humer les tendances. À chacun ses délires.

Si vous êtes curieux: jetez un œil juste là.

* Asie/Canada.

Crédits photo: (1) candidatarien; (2) Trey Ratcliff; (3) Kyle Lawrence; (4) capbridge; (5) Mkdw; (6) onthesnow; (7) Wandering Robbins; (8) VancouverLookout; (9) Hadley-Ives; (10) TOTORORO.RORO; (11) wep.

Charger Plus dans Vancouver

9 Commentaires

  1. Myriam

    25 octobre 2015 at 04:25

    Gastown c’est un peu bobo chic avec les boutiques de designers et les sapes fashion qu’on trouve un peu partout. Mais cependant le charme est toujours là puisque le quartier est animé et qu’on y trouve que des gens sympa. L’un de mes endroits préférés à Vancouver, allez-y, vous verrez!

    Répondre

  2. Jamie

    17 décembre 2015 at 07:29

    Belle sélection même si je ne suis pas fan de Robson Street, mais c’est personnel, je n’aime pas trop ces grandes artères. Je reconnais cependant qu’il faille bien y passer au moins une fois lorsque l’on vient dans cette ville, au demeurant vraiment très agréable.

    Répondre

  3. Karima

    6 mars 2016 at 17:15

    Ville très jolie qui mérite qu’on traverse tout le continent pour aller s’y balader. Je suis allé parfaire mon anglais là-bas et je ne regrette absolument pas ce choix.

    Répondre

  4. Surya

    11 avril 2016 at 05:14

    Vancouver est une ville merveilleuse, je l’ai beaucoup aimée.

    Répondre

  5. Benoît

    12 novembre 2016 at 05:41

    De bonne idée pour ma prochaine visite!

    Répondre

    • Vanessa

      23 décembre 2016 at 11:11

      Idem, c’est un peu loin mais ça m’a tout l’air de valoir sacrément le coup!!

      Répondre

  6. Amanda

    27 janvier 2017 at 05:10

    Comme une envie d’y retourner…

    Répondre

    • Elsa

      3 juillet 2017 at 06:48

      C’est l’une des villes les agréables du Canada!

      Répondre

      • Houston MacDougal

        3 juillet 2017 at 08:41

        C’est bien vrai!

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Voir un match des Canadiens au Centre Bell.

Impensable de passer par Montréal sans découvrir la religion de toute une ville, le hockey…