La Yukon Quest, cette incroyable course de chiens de traîneau.

yukon quest

La Yukon Quest est une course de chiens de traîneau longue de 1000 miles, c’est-à-dire plus de 1600 km, qui a lieu tous les mois de février depuis 1984 entre Amérique et Canada. Les plus rapides mettront une dizaine de jours pour la parcourir. Elle retrace le parcours emprunté lors de la ruée vers l’or du Klondike, et les transports de biens et de courrier de Whitehorse à Fairbanks, du Yukon jusqu’en Alaska. Elle est la course de chiens de traîneau réputée comme étant la plus difficile au monde, de par le relief traversé, et les températures extrêmes. Exigeante, elle demande beaucoup d’endurance et une bonne connaissance du terrain, tant le nombre de check point est limité. C’est une course où seule la vitesse est insuffisante, et c’est dans cet esprit qu’une préparation nécessite parfois des années pour avoir l’attelage idéal.

Quelques mots sur le règlement.

Les mushers (Conducteur de traîneau) participant à la Yukon Quest doivent être âgés d’au moins 18 ans à la date du départ, et doivent avoir prouvé leur capacité à terminer une course de chiens de traîneau de 200 miles (320 km) et de 300 miles (480 km) dans les 42 mois avant leur inscription à la Yukon Quest. Il est important d’être assez sélectif, car tout le monde ne peut pas prétendre pouvoir participer la fleur au fusil, il faut de l’expérience, car les conditions sont extrêmes, c’est là toute la singularité de la course. Pensez donc, 1600 km!

Un attelage ne peut pas compter plus de quatorze chiens sur la ligne de départ, et un minimum de six à l’arrivée. Tout doit être prévu pour veiller à la bonne santé des chiens (nombreux sont les points de règlement qui leur sont dédiés) et un contrôle vétérinaire est opéré tout au long de la course (check point). De la maltraitance et c’est la disqualification. Seulement quatre points de contrôle sont obligatoires: un arrêt de 36 heures à Dawson City, un arrêt de 4 heures à Eagle, un arrêt de 2 heures au premier point de contrôle et un arrêt de 8 heures au dernier.

Encore une précision, et non des moindres, la course se dispute dans le sens Fairbanks-Whitehorse les années impaires et dans le sens contraire les années paires.

Traverser le Grand Nord.

Le parcours passe par des rivières gelées, par quatre cols de montagne, et à travers des villages isolés du Grand Nord. D’ailleurs, lorsqu’on remonte aux origines en 1983,  où « 4 mushers sont attablés au Bull’s Eye saloon à Fairbanks. La conversation aborde alors la création d’une nouvelle course de chiens de traîneau de 1 000 miles (1600 km) et de sa portée. Et si cette course empruntait une voie historique. Et si elle était une course internationale ? Et si elle venait à être un peu plus longue ? Et si elle empruntait le fleuve Yukon ? » Le nom même de la course est un hommage à la mémoire du fleuve, cette autoroute du nord.

yukon quest

Encourager mushers et attelages.

Ça nous a d’abord fait penser à la Grande Odyssée qui se déroule en Savoie et Haute-Savoie en France, toutes proportions gardées parce qu’on ne connaissait rien d’autre, mais question spectacle l’engouement du public est le même, l’attrait des attelages et l’atmosphère aussi. La comparaison s’arrête là, l’aventure d’une Yukon Quest peut vous faire lever à 6 heures du matin par -30° et plus, simplement pour voir le grand vainqueur franchir la ligne d’arrivée et ressentir toute l’effervescence et l’émotion ambiante.

Et franchement, c’est quelque chose qu’il ne faut pas manquer quand on a la chance d’être à proximité du tracé de la course. Il y a évidemment des endroits plus propices que d’autres pour voir les attelages passer, et le site de la course met à disposition toutes les informations nécessaires  (voir la volunteer section aussi) pour profiter de l’évènement. Si le fin fond du Yukon ou de l’Alaska ne vous rebute pas l’hiver venu (on frise avec le -50° parfois), venez encourager  les participants de la Yukon Quest!

Un seul vainqueur?

Au final oui, mais il existe de nombreuses récompenses. Ainsi, et c’est bien normal, le titre de champion est décerné au musher qui remporte la course, tandis que ses deux chiens de tête reçoivent le Harnais d’or (Golden Harness Award). Les vétérinaires de la course attribuent quant à eux  un prix au participant qui s’est, selon eux, occupé le mieux de son attelage. Le Challenge of the North Award est attribué au coureur qui « représente le mieux l’esprit de la Yukon Quest », tandis que le Sportsmanship Award est décerné par un vote des participants. Parmi les coureurs qui parviennent à la ligne d’arrivée, le mieux classé parmi les premières participations reçoit le Rookie of the Year Award et le premier à être arrivé à Dawson City (indépendamment de son classement final) reçoit le Dawson Award, qui consiste en 4 onces d’or pur. Enfin, le Red Lantern est décerné au dernier candidat parvenant à franchir la ligne d’arrivée. Et on remercie Wikipedia pour ces précisions parce qu’on avait gardé notre regard de profane et qu’on était resté dans la contemplation, là, sous la neige et dans le froid.

 

On a aussi envie de vous laisser quelque peu de lecture, notamment celle de Nicolas Vanier (il a, par trois fois, pris le départ de la Yukon Quest) sur son site, ou encore avec son livre dédié à cette aventure qu’il raconte très bien, celle de La Grande Course*.

yukon quest

dog winter

yukon quest

Sources: Yukon Quest, Chiens de traineau.

*Le lien est affilié.

Crédits photo: (1) Katie Orlinsky; (2) AppleMark; (3) Devon Lindsay; (4) Dev Dharm Khalsa.

Ça vous a plu? Soutenez-nous sur Utip! Visionnez une pub pour Expérience Canadienne. Merci 🙂

Charger Plus dans Yukon

3 Commentaires

  1. Avatar

    Donau

    3 septembre 2019 at 07:20

    Avec notre « Grande » Odysée en France, nous faisons figure de petits à côté de cette fascinante Ykon Quest. Les chiens de traîneaux sont à l’égal des mushers, de véritables athlètes à 4 pattes. Merci pour ce partage !

    Répondre

    • Avatar

      Houston MacDougal

      3 septembre 2019 at 09:09

      Pas de quoi 😉

      Répondre

  2. Avatar

    Petit Chat

    19 septembre 2019 at 15:38

    Grosse aventure cette course, la ruée vers l’or blanc du coup 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Voir également

10 incontournables à Brooklyn.

Le plus grand borough de New York méritait bien son petit tour d’horizon de ce que l…