Comment se rendre à Terre-Neuve?

drapeau terre neuve

Avec son climat océanique où les hivers sont moins froids que sur le continent, et les étés plus longs et chauds, l’île de Terre-Neuve est le point le plus oriental d’Amérique du Nord, mais ce n’est pas pour cela que le touriste aime à s’y aventurer. Ses 4.800 km de littoral bordant la rocaille de cette île qu’on surnomme à raison « The Rock » y sont peut-être pour quelque chose, ou simplement l’envie de s’éloigner des circuits traditionnels fréquentés par le nombre et le tourisme de masse. La majesté des paysages n’altère en rien la rudesse de leur caractère qui ne laissera personne de marbre On ne peut être que saisi par ces reliefs glaciaires et par une terre souvent hostile, mais grandiose. Alors pour s’y rendre, il suffit de lire la suite.

La voie des airs.

Évidemment, l’avion reste le mode de transport le plus simple pour se rendre à Terre-Neuve, mais ça n’est pas donné. Certaines compagnies aériennes opèrent des vols directs depuis de grandes villes de l’Est canadien. On pense notamment à Toronto (ON) en 3h, Montréal (QC) en 2h30, ou encore Halifax (NS) en 1h30, toutes à destination de St-John’s (l’aéroport est à seulement 15 petites minutes du centre-ville. Les transporteurs desservant l’île sont:

carte terre neuve

Au fil de l’eau.

Dans la mesure où Terre-Neuve est une île, on s’était dit qu’y aller à la nage ne manquait vraisemblablement pas de panache. Puis on s’est ravisé, et ça n’a rien à voir avec notre réel niveau en natation.

  • Les traversiers intra-provinciaux.

Tout ce qu’il faut savoir se trouve détaillé dans l’onglet « Marine Services » du site du Gouvernement de Terre-Neuve et Labrador. En anglais certes, mais ô combien complet. En revanche si vous appelez, il est possible de communiquer avec un agent dans la langue de Molière.

  • Depuis la Nouvelle-Écosse.

Les traversiers de Marine Atlantique font le trajet entre North Sydney (en Nouvelle-Écosse) et Port-aux-Basques (au sud-ouest de Terre-Neuve). La traversée du détroit de Cabot dure environ 6h, et vous place à 9h de route de la capitale, soit plus de 900 km… de quoi prendre le temps d’apprécier les paysages. Il est à noter que pendant la période estivale, un traversier supplémentaire relie North Sydney à Argentia (dans la péninsule d’Avalon), à 130 km de St. John’s. Là, ce sont 14h de roulis qui vous berceront durant le voyage.

  • Depuis l’archipel français d’Amérique du Nord, Saint-Pierre et Miquelon.

Un traversier effectue des rotations régulières entre Saint-Pierre et Fortune (au sud de Terre-Neuve). Le temps de trajet est d’une heure, mais attention, ce traversier n’accepte que les passagers piétons. Un autre acceptant des véhicules, celui-ci, devrait être prochainement mis en service. Tout est là: spm-tourisme.

Par la route, un jour?

Des discussions sont en cours  pour obtenir un lien entre la Basse-Côte-Nord et l’île de Terre-Neuve. Problème? Le coût d’un tel projet. Il faudrait prolonger la route 138 (Qc) sur 400 km, et creuser un tunnel depuis Blanc-Sablon vers Terre-Neuve sur 14 km sous le détroit de Belle Isle. Un plan très ambitieux qui s’élèverait tout de même à 1 milliard de dollars, une bagatelle, pour désenclaver une région de seulement 5.000 habitants. Mais oui, s’enhardissent quant à eux les insulaires, « C’est la seule province au Canada qui n’est pas liée à la terre ferme. À peu près 14 km de tunnel, c’est facile à faire.  » Pas d’objection votre honneur, juste une question de point de vue, il en existe un 3,5 fois plus long qui relie Paris à Londres en un peu plus de 2 heures… Imparable?

Et pour conclure, un petit avant-goût de Terra Nova…

parc national terra nova

Crédits photo: (1) Xumarov; (2) keywordsuggest; (3) Sam Leitz.

Enregistrer

Enregistrer

Charger Plus dans Terre-Neuve et Labrador

2 Commentaires

  1. Adrien Chris

    8 octobre 2017 at 03:19

    J’allais en Floride et l’avion a eu un problème. On av du faire escale à terre-neuve pour remettre du kérosène avant de repartir. Un arrêt aux stand non prévu qui m’a croqué une journée de séjour. Depuis je me suis promis de revenir sur cette île pour conjurer le sort et profiter bien entendu!

    Répondre

    • Simon Delord

      27 octobre 2017 at 01:37

      Ça vaut le coup ce petit coin de Canada, allez-y!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Envoyer un colis international

Qu’on soit en voyage, expatrié temporaire ou définitif, toutes les raisons sont bonn…