Apporter son téléphone au Canada.

phone

Au Canada, deux rĂ©seaux cohabitent : le GSM et le CDMA. En tant qu’europĂ©ens, nous connaissons trĂšs bien le premier, et si nos tĂ©lĂ©phones peuvent fonctionner sur un rĂ©seau en AmĂ©rique du Nord, c’est celui-lĂ  puisque c’est aussi le rĂ©seau mondial. ProblĂšme : la frĂ©quence n’est pas la mĂȘme que sur le Vieux Continent, donc, tous nos GSM ne fonctionneront pas.

Fréquence Europe : 900Mhz, 1800Mhz.

Fréquence Canada/USA : 850Mhz, 1900Mhz.

Utiliser son propre tĂ©lĂ©phone, et faire l’Ă©conomie de l’achat d’un neuf, est donc une bonne idĂ©e sous conditions.

Un appareil récent

Il faut possĂ©der un tĂ©lĂ©phone tribande minimum ou quadribande. Comment savoir ? En regardant ses caractĂ©ristiques dans la doc, ce n’est pas plus compliquĂ©. Cherchez directement dans l’option « choix de frĂ©quence » des paramĂštres de votre cellulaire, ou posez la question Ă  votre ami Google si vous ne savez pas. Vous pouvez toujours le faire tester sur place, au stand de votre opĂ©rateur potentiel, mais c’est prendre le risque de l’avoir amenĂ© pour rien, votre tĂ©lĂ©phone.

Un appareil débloqué (désimlocké)

Votre cellulaire doit ĂȘtre dĂ©verrouillĂ© pour accepter la carte SIM de n’importe quel opĂ©rateur. Le test : prenez la puce d’un ami client d’un concurrent et placez-la dans votre tĂ©lĂ©phone, si ça marche tout est ok.

Dans le cas contraire : il faut obtenir le numĂ©ro IMEI de votre appareil (c’est sa carte d’identitĂ©). Comment ? Tout simplement en soulevant sa batterie, ou en composant *#06# Ensuite, rendez-vous sur l’espace client de votre opĂ©rateur pour obtenir la clĂ© de dĂ©verrouillage aprĂšs avoir transmis votre numĂ©ro IMEI et le modĂšle de votre tĂ©lĂ©phone. Vous pouvez Ă©galement le faire via la hotline (fortement dĂ©conseillĂ©, rapport Ă  leur incompĂ©tence prĂ©sumĂ©e).

Cette manipulation ne coĂ»te rien si vous possĂ©dez votre cellulaire depuis 3 mois au moins. En deçà, rien n’est gratuit en ce bas monde, les opĂ©rateurs mobiles le savent bien, regarde-les qui vampirisent dĂ©jĂ  ton portefeuille : 80€ chez SFR, 76€ chez Orange et attention c’est beau
 jusqu’à 120€ chez Bouygues Telecom. Rappelle-toi : « Bouygues Telecom, en faire plus pour vous ». J’ai envie de dire merci mais lĂ , c’est trop.

L’opĂ©rateur canadien

En fonction de vos besoins, faites comme d’habitude: comparez. Vous aurez accĂšs Ă  la plupart des opĂ©rateurs locaux, sauf ceux utilisant la technologie CDMA. C’est le cas notamment de Public Mobile Ă  MontrĂ©al et Toronto. C’est l’un des opĂ©rateurs les moins chers et qui offre le plus d’options comprises dans un forfait… mais la couverture de son rĂ©seau est moisie et se limite aux grandes villes: traversez le Saint-Laurent et vous ne capterez plus. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crĂ©miĂšre.

Une apartĂ© sur les forfaits canadiens justement: vous aviez l’habitude de payer peu pour beaucoup d’options, ce temps-lĂ  est rĂ©volu. BoĂźte vocale payante, appels entrants qui grillent votre forfait etc… c’est un bond qui vous ramĂšne 15 ans en arriĂšre, et il faut s’y faire. Et pour ce qui des gĂ©nĂ©ralitĂ©s, on a justement un post sur le tĂ©lĂ©phone au Canada.

Pour tester la couverture du rĂ©seau des uns et des autres, c’est ici que ça se passe.

Pour connaĂźtre la frĂ©quence d’utilisation de chaque opĂ©rateur canadien, regardez lĂ .

Les avantages

  • Pas besoin de racheter de tĂ©lĂ©phone. Ils coĂ»tent trĂšs cher, et au Canada cette rĂ©alitĂ© ne fait pas exception. Si en plus vous avez la chance de dĂ©tenir dĂ©jĂ  un bon cellulaire, nul besoin de jeter votre argent par les fenĂȘtres.
  •  Vous n’aurez pas d’engagement. Si en effet vous n’achetez pas de tĂ©lĂ©phone en prenant votre abonnement, l’opĂ©rateur ne peut pas vous proposer de contrat d’engagement. Or au Canada, la durĂ©e d’engagement est souvent de 2 ou 3 ans! Vous l’avez Ă©chappĂ© belle. Au pire les cartes prĂ©payĂ©es sont d’une grande utilitĂ© au dĂ©but.

Crédits photo: Roadrunner.

Charger Plus dans Avant de partir

Un commentaire

  1. Jacques SNI Ă©ditions

    28 août 2015 at 22:27

    Des Ă©crits d’une grande pertinence merci

    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Ă©galement

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’Ă©rable, c’…