Le football canadien.

calgary stampeders

Souvent confondu, voire assimilé, à son voisin américain, le football canadien est un enfant, illégitime diront à tort certains, du rugby. En réalité, c’est un dérivé de ce dernier dont il s’inspire très largement. D’ailleurs, le nom même de ce sport est trompeur, puisque chacun sait que le seul football véritable est anglais et se joue avec un ballon rond, mais que de ce côté-ci de l’Atlantique on l’affuble d’un sobriquet plutôt étrange: le soccer. Oui, nous avons choisi notre camp, mais ça n’est pas le propos. D’une rare intensité sur toutes les séquences et phases de jeu, le football canadien est aussi et surtout affaire de stratèges.

Une brève histoire.

  •  Naissance d’un nouveau sport.

L’origine du football canadien remonte au XIXème, vers 1870, lorsque des étudiants de l’université McGill affrontent le personnel militaire britannique posté à la garnison de Montréal. Ils pratiquent une forme de rugby hybride (le rugby-football, terme que l’on retrouve gravé sur la Coupe Grey), qui essaime rapidement.

L’adoption de la passe en avant, en 1931, marque la césure définitive avec le rugby. Dès lors le football canadien entérine définitivement l’influence de son voisin, vers lequel il avait déjà évolué depuis longtemps. Il n’abandonne cependant pas ses particularités (voir infra). L’introduction de tous ces changements eut pour principal effet l’instauration tacite de deux équipes dans l’équipe: celle des joueurs d’attaque, et celle des joueurs de défense, se retrouvant sur le terrain selon la phase de jeu.

Aujourd’hui ce sont 9 franchises, réparties en deux divisions Est:Ouest, qui concourent pour l’obtention de la Coupe Grey, dont l’organisation revient depuis 1966 à la Ligue Canadienne de Football.

  • Tentative d’expansion.

Au début de la décennie 90 la LCF, alors en proie à des difficultés financières, s’ouvre aux équipes américaines. Plusieurs franchises sont créées, mais cette volonté d’implantation aux États-Unis ne prend pas. Après seulement trois années d’expérience (1993 à 1995) le championnat redevient exclusivement canadien. Cette courte période aura quand même vu les Stallions de Baltimore soulever le trophée du champion, avant de déménager à Montréal pour que renaissent les Alouettes en 1996.

 

football canadien

Le but du jeu.

On ne vous apprendra rien en vous disant qu’il faut marquer plus de points que son adversaire. Pour ce faire, l’équipe attaquante doit faire parvenir le ballon dans la zone de buts adverse. Effectivement, un match de football canadien se déroule selon deux phases tactiques distinctes où une équipe attaque, lorsque l’autre défend. Le but de la seconde étant d’empêcher que la première ne parvienne à marquer.

En attaque, l’équipe est en possession du ballon et le conserve tant qu’elle peut le faire avancer de 10 verges (yards), ou qu’elle marque. Elle a trois essais pour y parvenir. Les points sont comptabilisés selon la façon suivante:

  • Le touché (touchdown) 6pts: c’est l’essai du rugby, à la différence près qu’on n’a pas besoin d’aplatir.
  • Le placement (fieldgold) 3pts: c’est l’équivalent de la pénalité bottée entre les poteaux.
  • Le touché de sureté (safety) 2pts: le porteur du ballon est plaqué dans sa zone de but ou sort du terrain. C’est donc l’équipe qui défend qui marque.
  • Le simple 1pt: le ballon sort de la zone des buts.
  • La transformation (extra point) 1ou 2 pts: comme au rugby, ici après un touché. Un point pour le botté entre les poteaux depuis la ligne des 5 verges, ou bien, en marquant à nouveau l’équivalent d’un touché.

Le Graal: la Coupe Grey.

À l’automne, les équipes qualifiées au terme de la saison régulière s’affrontent lors des séries éliminatoires (playoff). L’équipe première de division se retrouve automatiquement en finale de sa série. Les seconds affrontent les troisièmes en demi-finale, sauf cas de croisement (quand la 4ème d’une division a plus de points que la 3ème de l’autre). Ce fut le cas par exemple en 2014 avec les Lions, à l’Ouest, qualifiés au détriment des Argonauts à l’Est. Chaque gagnant est alors opposé au premier de la saison régulière pour le titre de champion de division. L’est et l’Ouest peuvent alors se faire face en finale de la Coupe Grey, et le vainqueur inscrire son nom au palmarès de la compétition.

Le trophée est à l’initiative du 9ème gouverneur général du Canada, Earl Grey, qui fit don de cette coupe pour couronner le champion amateur de ce que l’on nomme encore à l’époque le rugby football.  Jusqu’en 1936 et le début de l’ère professionnelle (puis évincement des équipes séniors en 1958), les formations amateurs et universitaires étaient éligibles au trophée. Depuis sa création, seules quatre finales ont été annulées: 3 pendant la Première Guerre mondiale, et une en 1919 selon un différend concernant le règlement.

 

alouettes

Où voir un match?

  • Au Stade McMahon de Calgary, Alberta: Vous pourrez y voir jouer les Stampeders (division Ouest), vainqueurs de 7 Coupes Grey.
  • Au Commonwealth Stadium d’Edmonton, Alberta: Pour voir évoluer les Eskimos (division Ouest), 13 fois champions de LCF.
  • Au BC Place Stadium de Vancouver, Colombie Britannique: Entre des Lions de Colombie-Britannique (division Ouest), 5 fois au palmarès de la Coupe Grey.
  • À l’Investors Group Field de Winnipeg, Manitoba: Évolue là-bas l’équipe qui a le plus participé à la finale de LCF, les Blue Bombers (division Ouest).
  • Au Place TD d’Ottawa, Ontario: Le Rouge et Noir (division Est) évolue dans ce stade depuis 2014, 4 ans seulement après la création de l’équipe.
  • Au Centre Rogers de Toronto, Ontario: Théâtre des match de la franchise la plus titrée, avec 16 Coupes Grey pour les Argonauts (division Est).
  • Au Tim Hortons Field de Hamilton, Ontario: S’y déroulent les matches des Tiger-Cats (division Est), vainqueurs de 8 Coupes Grey.
  • Au Stade Percival-Molson de Montréal, Québec: Un stade dédié aux Alouettes (division Est) depuis 1998. La franchise montréalaise a remporté 7 fois la Coupe Grey.
  • Au Stade Mosaic de Regina, Saskatchewan: Sur ce terrain, ce sont les Roughriders (division Ouest) que vous pourrez voir jouer, champions à 4 reprises.

Football américain et canadien même combat?

Pas vraiment, de nombreuses différences existent et pour le coup, rien ne vaut une petite vidéo.

Attention, vous ne parlez pas anglais? Heureusement pour vous, on arrive à comprendre très bien quand même.

 

Source: LCF.

Crédits photo: Jeff McIntosh; Michael Heller; Claus Andersen.

ballon

Charger Plus dans Morceaux de culture

3 Commentaires

  1. Chuck N.

    30 mai 2015 at 16:47

    Alouettes gentilles alouettes. Alouettes je vous plumerai… Désolé, mais je supporte les Argonauts

    Répondre

  2. Simon

    1 septembre 2015 at 17:20

    Ça serait vraiment bien de revoir les Alouettes au Stade Olympique.

    Répondre

  3. Antonio

    14 janvier 2017 at 13:54

    Article très intéressant qui m’a permis d’y voir beaucoup plus clair!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre au Labrador?

Partie continentale du Territoire qu’il compose avec Terre-Neuve, le Labrador a été …