Charger Plus dans GALERIE

11 Commentaires

  1. Avatar

    Houston MacDougal

    19 mars 2014 at 19:30

    Certaines des photos sont présentées sans flash, à la seule lumière de la ville ou à l’aide d’une lampe de poche. C’est un parti pris, forcément. Je pense notamment aux ratons laveurs laissés volontairement dans l’ombre: c’est une ruine qui fait office d’hôtel de passe et de refuge avec des seringues jusque dans ses fondations…

    Répondre

    • Avatar

      Anne Boudet

      20 mars 2014 at 03:54

      J’aime le côté un peu surnaturel que crée l’ambiance de la nuit, et j’aime encore plus cet artiste: Omen.

      Répondre

  2. Avatar

    Jolie Julie

    26 mars 2015 at 11:32

    J’aime vraiment bien la démarche, on change complètement d’atmosphère, on appréhende différemment les œuvres sur lesquelles on pose un nouveau regard.

    Répondre

  3. Avatar

    Eléonore

    26 mars 2017 at 17:02

    Cet art je trouve ça splendide.

    Répondre

  4. Avatar

    Michelle

    4 mai 2017 at 15:02

    J’aime beaucoup, je suis une fan du street art et la nuit ça rend une dimension particulière.

    Répondre

    • Avatar

      La Fougasse

      16 juin 2018 at 06:18

      Beau set, avec une approche singulière çà fait très plaisir tout ça 😉

      Répondre

  5. Avatar

    Severine

    15 juillet 2018 at 07:06

    Je suis bluffé de ce que ça peut rendre la nuit et de l’atmosphère qui s’en dégage. Bravo!

    Répondre

    • Avatar

      Houston MacDougal

      16 juillet 2018 at 04:59

      Merci 😉

      Répondre

  6. Avatar

    Jims

    24 novembre 2018 at 13:26

    Référence à la vache folle, excellent!

    Répondre

  7. Avatar

    Nono

    26 août 2019 at 02:17

    En plus avec tous les différents festivals comme MURAL ça change tout le temps et on peut voir des fresques magnifiques sur des immeubles entiers, ils en ont fait quelque chose d’à part entière, dans toute la ville, je trouve ça génial. Et de nuit ça donne un truc encore nouveau, j’adhère, j’adore.

    Répondre

    • Avatar

      Carl

      12 septembre 2019 at 14:03

      bien dit, ça mérite aussi d’être vu, de s’y attardé autrement que lorsque tous ces grafs sont en pleine lumière, je trouve d’ailleurs la démarche singulière mais non moins captivante, bien joué pour tout ça 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Voir également

Opodo: récit d’une mésaventure.

Il y a quelques années, mon PVT en poche, j’achète mon billet d’avion directio…