Le VIE: Volontariat International en Entreprise.

network

InstaurĂ© par la loi du 14 mars 2000, ce VIE permet aux entreprises françaises de confier Ă  un jeune, homme ou femme, jusqu’à 28 ans, une mission professionnelle Ă  l’étranger durant une pĂ©riode modulable de 6 Ă  24 mois, et renouvelable une fois dans cette limite. Il s’agit donc d’un volontariat professionnel et professionnalisant qui peut dĂ©boucher, ce n’est pas rare, sur une vĂ©ritable embauche dans l’entreprise oĂč vous aurez effectuĂ© votre mission.

Ainsi, par le biais du VIE, vous vous engagez pour le compte d’une entreprise française Ă  l’étranger. Les missions sont trĂšs diverses, allant du renforcement des Ă©quipes locales Ă  l’étude de marchĂ©, en passant par l’accompagnement d’un chantier, mais pas que


Les conditions de participation.

Comme le VIA, vous devez ĂȘtre ĂągĂ© de 18 Ă  28 ans et partir en mission au plus tard le jour de votre 29Ăšme anniversaire ; ĂȘtre de nationalitĂ© française ou europĂ©enne, et ĂȘtre en rĂšgle avec les obligations de service national de votre pays. Pour la France, ça veut tout simplement dire avoir fait votre JAPD (journĂ©e d’appel).

Au regard de l’extrĂȘme spĂ©cialisation des missions proposĂ©es, bien qu’aucun critĂšre de niveau d’étude n’existe, vous devrez nĂ©anmoins ĂȘtre titulaire d’un beau diplĂŽme. Un bac +5, telle est la norme. Soyez conscient que seulement 10% des missions confiĂ©es Ă  des jeunes en VIE, le sont pour un niveau d’étude bac+2.

Pas de vĂ©ritĂ© absolue lĂ  encore, vous pouvez mettre en avant votre expĂ©rience si vous n’ĂȘtes pas surdiplĂŽmĂ©. Mais j’insiste, 10%, c’est peu.

Vous aurez probablement une visite médicale à passer également.

L’inscription et la recherche d’une mission.

La procĂ©dure d’inscription se fait exclusivement en ligne via civiweb. Vous devrez prĂ©ciser votre identifiant dĂ©fense et renseigner diverses informations (diplĂŽme, niveau de langue, expĂ©rience professionnelle, prĂ©fĂ©rence de zone de volontariat et du type de mission
). Cette inscription est nĂ©cessaire pour postuler aux annonces.

Une fois cette démarche accomplie, vous recevrez un numéro de volontaire international. Gardez-le.

L’avantage du VIE, c’est que vous pouvez contacter directement les entreprises, et faire des candidatures spontanĂ©es. Beaucoup d’offres sont Ă©galement accessibles sur le site civiweb, mais aussi sur celui de PĂŽle emploi international puisque ce dernier soutient ce dispositif gĂ©rĂ© par Business France.

En effet, pour ĂȘtre considĂ©rĂ© comme volontaire Ă  l’étranger, une convention doit ĂȘtre conclue entre l’entreprise et Business France, puisqu’elle dĂ©termine les conditions d’accomplissement du volontariat. Votre entreprise devra donc prendre contact avec cet organisme gestionnaire afin que soit validĂ© votre dossier.

Indemnisation et avantages.

Vous toucherez une indemnitĂ© fixe de 660€, plus une part variable la faisant grimper, au total, dans une fourchette comprise entre 1200 et 3200€. Pour le Canada, votre indemnitĂ© s’élĂšvera Ă  1600€ nets par mois.

Pas de charge sociale, pas d’impĂŽt sur le revenu concernant cette rĂ©munĂ©ration (sinon, cette imposition est rĂ©glĂ©e par votre structure d’accueil).

Le transport vers votre lieu de destination sera Ă  la charge de votre entreprise d’accueil. Il est possible aussi que vous receviez des aides ou prestations pour vous loger et vous Ă©quiper.

Crédits photo: geralt.

Charger Plus dans Expatriation

4 Commentaires

  1. Sandrine

    25 septembre 2015 at 17:11

    C’est sympa le VIE, mais trĂšs clairement je pense qu’avec les permis disponibles dans les programmes d’echange France/Canada (pvt et autres) on a plus de chance et de facilitĂ© pour se faire une expĂ©rience internationale autrement qu’en passant par ce VIE justement.

    RĂ©pondre

    • Sam

      15 juin 2016 at 08:00

      Le VIE est justement aujourd’hui l’un des moyens les plus simple pour travailler dans un des pays d’AmĂ©rique du nord.
      Le contrat Ă©tant signĂ© avec Business France, le Volontaire a une qualitĂ© d’agent diplomatique, ce qui simplifie grandement son obtention de visa (gĂ©rĂ© elle aussi par Business France d’ailleurs).

      RĂ©pondre

      • Toad

        15 juin 2016 at 15:42

        C’est pas faux, mais il n’empĂȘche, selon moi, que le gros point noir de ce VIE reste la limite d’Ăąge. Entre un PJP ouvert jusqu’Ă  35 ans, et un VIE Ă  28 ans seulement y’a pas photo, sans parler du salaire et de la durĂ©e du visa.

        RĂ©pondre

        • Houston MacDougal

          15 juin 2016 at 16:05

          Je ne crois pas qu’il faille mettre en concurrence les 2 programmes. Ils reprĂ©sentent tous deux la possibilitĂ© d’une expĂ©rience professionnelle au Canada, et finalement autant d’opportunitĂ©s de partir dĂšs lors oĂč l’on a fait ce choix.

          RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Ă©galement

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’Ă©rable, c’…