Un shot de sirop d’Ă©rable.

maple syrup

Pour la petite histoire, les AmĂ©rindiens ont Ă©tĂ© les premiers Ă  dĂ©couvrir « sinzibuckwud », le nom algonquin pour dĂ©signer le sirop d’érable, qui signifie « tirĂ© du bois »*. Ce produit typique d’AmĂ©rique du Nord est surtout l’image d’Épinal du QuĂ©bec. Toi qui visite la Belle Province, tu en auras dans ton bagage bien avant de t’en retourner c’est certain. Touriste! MalgrĂ© tout, le sirop d’Ă©rable, on aime, et pas seulement sur les crĂȘpes ou les pancakes. On vous propose de le prendre en shot, comme les vrais, mais pas tout seul.

Voici une sĂ©lection de quatre cocktails Ă  boire cul sec, avec pour dĂ©licatesse sucrĂ©e commune le sirop d’Ă©rable, bien sĂ»r.

N.B: le dosage est Ă  titre indicatif… Nous, on est du genre gĂ©nĂ©reux dans la vie.

1. Le Rusty Lumberjack.

  • moitiĂ© schnaps au butterscotch.
  • moitiĂ© rhum Ă©picĂ©.
  • un trait de sirop d’Ă©rable.

MĂ©langer dans un shaker, puis remplir les shooters.

2. Le Sticky Canadian.

  • 1,5cl de sirop d’Ă©rable.
  • 3cl de rhum blanc.

Superposez les ingrĂ©dients dans un verre Ă  shot, dans l’ordre indiquĂ© ci-dessus.

3. Le Warsaw Waffle.

  • 1,5cl de sirop d’Ă©rable.
  • 4,5cl de vodka.

ThĂ©oriquement, vous devez suivre l’ordre annoncĂ©. Mais ce n’est qu’en thĂ©orie.

4. Le Waffler.

  • un trait de sirop d’Ă©rable.
  • 3cl de liqueur d’Ă©rable.
  • 2cl de crĂšme de whisky (on ne cite pas de marque mais vous savez tous de quoi je parle).

Comme les deux prĂ©cĂ©dents, mettez les ingrĂ©dients les uns aprĂšs autres tel qu’indiquĂ©.

Maintenant, cul sec.

shot

Bonus: Le Caribou.

Boisson typiquement quĂ©bĂ©coise, on sert le caribou dans un verre « old fashionned » (classique verre Ă  whisky) avec des glaçons, et parfois mĂȘme un bĂąton de cannelle. On oublie donc le shooter et on prend le temps de le dĂ©guster.

Pour le caribou il faut:

  • du vin rouge.
  • du whisky (moitiĂ© moindre quantitĂ© que le vin).
  • un trait de sirop d’Ă©rable.
  • une bassine.

LĂ , je vais encore me faire engueuler. N’empĂȘche, ça ressemble fortement au dĂ©but d’une belle composition de cercueil. Comprenez qu’on ait quelques rĂ©ticences et au goĂ»t, on aurait prĂ©fĂ©rĂ© ne jamais mĂ©langer les deux premiers ingrĂ©dients. Mais ça, c’est une question de papilles.

Toutefois, la SAQ nous rĂ©vĂšle qu’en rĂ©alitĂ© le caribou est prĂ©parĂ© avec du brandy, de la vodka, du sherry et du porto. Mais comme notre fil conducteur est le sirop d’Ă©rable, on ne l’a pas suivi. Nous prĂ©fĂ©rons la controverse. Comme toujours.

*mapledelights.com

Charger Plus dans Morceaux de culture

5 Commentaires

  1. sybe

    1 septembre 2014 at 07:56

    Sympa ces recettes : santé!

    RĂ©pondre

  2. Licence IV

    16 novembre 2014 at 16:55

    Le Waffler est surprenant, mais trĂšs efficace, c’est d’ailleurs plutĂŽt trĂšs bon!

    RĂ©pondre

  3. Un verre ça va, deux verres c'est mieux.

    1 avril 2015 at 15:51

    Du coup je les ai tous testĂ©s, mon cĂŽtĂ© consciencieux peut-ĂȘtre. Le meilleur est sans conteste le Rusty Lumberjack. Uno il plus travaillĂ© que tous les autres, il sort du lot par son mĂ©lange de saveurs. Merci bonsoir, la marmotte est dns l’armoire. Hips.

    RĂ©pondre

    • Vod.K

      1 juillet 2015 at 15:48

      Pour moi, le numéro 3, forcément!

      RĂ©pondre

  4. Yza

    7 décembre 2015 at 11:58

    Bon plan pour se rĂ©chauffer les longues soirĂ©es d’hiver, oui mais avec modĂ©ration !!!! 🙂

    RĂ©pondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Ă©galement

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’Ă©rable, c’…