Troquer son permis de conduire français contre un de l’Ontario.

permis conduire ontario

Depuis 2004,  la France et l’Ontario ont signé un accord de réciprocité relatif à l’échange du permis de conduire, au bénéfice de chacun des titulaires d’un permis valide originaire de l’une ou l’autre de ces deux entités. Dit plus simplement, si vous avez obtenu votre permis en France et que vous vous installez en Ontario, l’échange est possible et inversement. Plus besoin de repasser tout un tas d’épreuves pour décrocher le fameux sésame.

Remarques préliminaires.

L’échange ne vaut malheureusement (mais ce n’est déjà pas si mal) que pour le permis B. Les fans d’Easy Rider et autres bikers vous êtes bons pour une nouvelle licence à obtenir. L’heureuse nouvelle, elle concerne la voiture, c’est qu’une fois arrivé en Ontario vous pouvez conduire avec votre permis d’origine pendant 2 mois (60 jours). Passé ce délai, il vous faudra impérativement procéder à l’échange à proprement parler.

Un échange sous conditions.

Si cet échange existe bel et bien, une subtilité demeure pour prétendre jouir d’un permis de conduire de l’Ontario assorti de tous les privilèges. Il impacte directement toute la procédure à suivre, et concerne votre expérience sur route. Les « A » qui pensaient s’en sortir à bon compte se mettent à trembler, mais ils ne sont pas les seuls. Cette expérience qui se base sur un nombre d’années x doit se prouver, sans quoi vous ne serez autorisé à déclarer qu’une seule année de conduite à l’appui de votre permis original. On nous dit que: « Si vous souhaitez être crédité de plusieurs années d’expérience de conduite, vous devrez également fournir une lettre officielle du gouvernement ou de l’organisme étranger ayant délivré le permis de conduire, et confirmant l’authenticité du permis. Cette lettre doit être rédigée en français ou en anglais. »

En France, il s’agit du Relevé d’Information Restreint (RIR) délivré par la préfecture. Pour ne pas perdre de temps, pensez à le faire avant de partir, même s’il est possible de le faire depuis l’Ontario.

Dans tous les cas, même avec peu d’expérience vous obtiendrez votre permis, mais peut-être aurez-vous des examens à passer (voir infra).

Présenter une demande d’échange.

Il faut se rendre dans un centre Test au volant, ou au centre Service Ontario à Toronto (à College Park, 777 rue Bay). Allez-y muni de tous les documents nécessaires:

  • votre passeport.
  • votre permis de conduire original en cours de validité.
  • toutes les preuves originales de votre expérience sur route.
  • quelques biftons pour payer les frais.

Vous remplirez alors le formulaire de demande où vous inscrirez votre nombre d’années d’expérience de conduite.

Enfin, vous effectuerez un examen de la vue. Ce dernier vaut pour tous les conducteurs.

Au cas par cas.

Selon vos années de conduite, et la preuve de celles-ci, vous pourriez vous retrouver dans la situation où l’on vous demandera de passer différents examens: théorique et pratique, avant de pouvoir obtenir votre permis de l’Ontario full options. On distingue deux situations, avec plus ou moins deux ans à avaler l’asphalte:

  • Deux ans et +.

Emballez c’est pesé. Vous êtes désormais titulaire d’un permis de conduire assorti de tous les privilèges, et vous êtes heureux.

  • Moins de deux ans.

Aïe.

Il faut passer un examen pratique, c’est-à-dire la conduite. Rappelez-vous la première fois comme vous étiez stressé ce jour-là. Mais ça, c’était avant. Certes vous n’avez pas deux ans de conduite dans les pattes, mais vous vous débrouillez très bien, d’ailleurs, vous avez même pris toutes les mauvaises habitudes communes à tous les conducteurs. Allez, roule ma poule ce n’est qu’un mauvais souvenir à revivre.

Voilà comment ça se passe: il vous faut deux années d’expérience avant de se présenter à l’examen de conduite. Si vous aviez votre permis français depuis 15 mois (validé lors de la demande d’échange), vous pourrez obtenir votre permis complet qu’après 9 mois en Ontario (si examen successful). Pendant ces 9 mois, vous pouvez rouler (permis G1) avec quelques restrictions.

Source: Gouvernement de l’Ontario.

Enregistrer

Enregistrer

Charger Plus dans Ontario

2 Commentaires

  1. Justine

    29 octobre 2016 at 07:47

    Voilà qui facilite grandement les choses plutôt que de tout devoir repasser! Merci pour l’information.

    Répondre

    • Houston MacDougal

      30 octobre 2016 at 09:25

      Pas de quoi 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Queues de castor: la recette.

« Queues de castor, appelée BeaverTails en anglais, est une chaîne de pâtisseri…