Le stage en organisme de bienfaisance au Québec.

aide

Voilà un permis totalement méconnu mais qui devrait en ravir plus d’un: le C-50, délivré par l’ambassade du Canada. Il s’agit tout simplement d’un permis conçu pour travailler dans un organisme de bienfaisance au Québec. C’est donc une autre manière d’effectuer un stage au Canada, avec cette noblesse d’âme, et pouvoir se dire aussi qu’on fait les choses pour les autres, et pas uniquement pour soi.

Bon, vous savez probablement ce que je pense des stages, et ce n’est pas parce que c’est dans un organisme de bienfaisance que les choses sont différentes. Mais ne brisons pas la bonne volonté des uns et des autres, surtout pour ceux qui auraient risqué tardivement leur chance avec le programme EIC, et qui auraient vu choir toutes leurs tentatives.

Vous êtes étudiant ou demandeur d’emploi, le C-50 peut vous intéresser.

Il y a un certain nombre de conditions d’attribution des permis. En vrac, puisque de toute façon ce n’est pas vous qui allez directement les gérer: ne pas piquer le boulot d’un canadien ou d’un résident permanent (rappel: vous bénéficiez d’un permis de travail, c’est une notion qui est très différente du bénévolat qui ne souffre d’aucun permis); vous n’êtes pas payé (ou bénéficiez d’une indemnité de subsistance, d’où le fait de ne pas prendre le boulot d’un autre, car la tentation est grande pour un employeur peu scrupuleux) etc…

La marche à suivre

La première étape est, bien entendu, de trouver un stage parmi les 16 250 (et plus) organismes québécois en suivant cette piste. Si vous êtes perdu, il y a un lien « recherches avancées », faites-en bon usage et soyez méthodique.

Utilisez les mêmes outils que pour une recherche d’emploi classique. Vendez-vous, appuyez sur le fait que vous viendrez travailler gratuitement puisque votre kiff à vous, c’est de vivre d’amour et d’eau fraiche. Rédigez votre CV à la mode québécoise et détaillez votre projet, ce que vous pouvez apporter à votre structure d’accueil.

Votre stage en main, faites appel à l’OFQJ (dont j’apprécie sincèrement l’aide, lorsque leurs réponses ne sont pas fragmentaires) qui devrait se charger du reste quant à l’obtention, gratuite, du permis C-50.

Nous avions dit pas d’argent pour travailler? Nenni, il fallait lire jusqu’au bout de l’article. En fait, vous pouvez toucher une bourse de votre région, notamment si celle-ci a des accords avec l’OFQJ, ou, continuer de percevoir des indemnités chômage si vous êtes inscrits à Pôle Emploi. Sinon, ben…

Crédits photo: PublicDomainPictures.

Charger Plus dans Emploi

2 Commentaires

  1. Virginie

    1 juillet 2015 at 19:41

    Article très intéressant. Votre site est vraiment bien, les sujets sont variés et complets, bravo ! Virginie B.

    Répondre

    • Houston MacDougal

      2 juillet 2015 at 00:01

      Merci!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre au Labrador?

Partie continentale du Territoire qu’il compose avec Terre-Neuve, le Labrador a été …