Le PVT: Programme Vacances Travail.

pvt

Permis phare de l’initiative EIC, le PVT séduit de plus en plus de jeunes désirant découvrir le Canada, avec la possibilité d’y travailler pendant deux ans. Sa facilité d’obtention fait aujourd’hui son succès, mais aussi sa rareté. Sans indication contraignante, chaque année son quota est atteint, victime de son succès, mais rassurez-vous, l’ancienne règle du « premier arrivé, premier servi » est aujourd’hui révolue. Il faut désormais réaliser toute sa candidature en ligne et attendre d’être tiré au sort.

À ce sujet: inscrivez-vous dès aujourd’hui sur MonCIC, suivez également le compte twitter de l’ambassade qui vous préviendra 12h avant de l’ouverture du programme (@AmbCanFrance).

Nous vous conseillons fortement de prier, croiser les doigts, bref, de faire tout ce que vous jugerez utile afin que les serveurs ne plantent pas  les premiers jours (ils planteront), et n’avoir pas trop souvent à remplir le même formulaire… oui, il y a toujours de petits bugs. Soyez donc calmes, un formulaire mal rempli se transforme vite en fausse déclaration.

Les conditions de participation.

Ce n’est pas un menu « à la carte », c’est une formule « tout compris »:

  • être âgé de 18 à 35 ans inclusivement à la date de réception de la demande.

En d’autres termes, si vous faites votre demande quelques semaines avant votre 36ème anniversaire, pas de souci. A contrario, faire sa demande avant son 18ème anniversaire ne sert à rien, les quotas sont atteints beaucoup trop vite actuellement.

  • être de nationalité française et résider habituellement en France (France métropolitaine, les DOM et Saint-Pierre-et-Miquelon seulement) ;

Si vous faites votre demande depuis l’étranger, c’est égal. Dans la mesure où la trousse PVT s’obtient sur internet, vous pouvez bien la télécharger depuis n’importe où dans le monde. Quant à votre lettre d’introduction, si vous êtes déjà au Canada, faites-la valider dans un bureau de l’immigration. Plus d’infos dans le billet: Faire le tour du poteau, et n’oublier de vous préparer au passage frontière, on ne sait jamais.

  • être titulaire d’un passeport français valide (sa validité doit dépasser d’au moins un jour le séjour prévu au Canada) ;

Faut pas tortiller comme on dit. Pour être sûr, ayez un passeport qui soit valable au moins deux ans après la date de votre demande PVT. Pourquoi? Eh bien parce que comme ça vous ne serez pas emmerdé à refaire un passeport entre votre acceptation et votre venue. Explication: à réception de votre lettre d’introduction, vous aurez un an pour entrer au Canada. Si vous décidez de venir au dernier moment, votre passeport devra être valide encore  un an et un jour après votre entrée sur le sol canadien. Grosso modo ça fait deux ans en tout, voilà.

Si votre passeport est valide encore 6 mois lorsque vous arrivez: l’agent des douanes validera votre PVT pour 6 mois.  Le tout, c’est que votre passeport soit valide, alors autant qu’il le soit sur la durée initiale du permis, donc 12 mois. Vous me suivez?

  • ne pas avoir déjà participé à cette catégorie, ni avoir déjà participé deux fois à l’initiative EIC avec la France ;

On parle du Canada donc pas de panique. Pour les chanceux qui souhaitent, ou qui ont déjà effectué un PVT dans d’autres pays, ça ne pose aucun problème.

Notez que les français qui ont participé une seule fois au programme EIC avant le quota 2015, sont éligibles à une seconde participation (PVT, PJP ou stage coop). Exception instaurée depuis la refonte des accords de mars 2013 qui sont entrés en vigueur pour l’année 2015.

  • disposer de ressources financières suffisantes pour subvenir à vos besoins au Canada pour les trois premiers mois de votre séjour (700€ / 1 000$CAD par mois, même si on ne vous demande que 2500CAD) ;

Attention, prévoyez le coup d’autant que, sachez-le tout de suite, 2500$ c’est peu, même si vous bossez tout de suite en arrivant sur place.

  • ne pas être accompagné d’une personne à charge (FAQ sur la question);
  • payer les frais de participation en Euro, équivalant à 150 $CAD ; plus, payer les frais Titulaire du permis de travail ouvert: 100 $CAD (étape MonCIC lorsque vous avez obtenu votre lettre d’acceptation conditionnelle). Soit l’équivalent de 250 $ en euros.

Vous en serez averti, mais sachez dès maintenant que si lors de ce règlement, votre banque applique des frais supplémentaires à la charge de l’Ambassade, vous serez éliminés. D’office.

  • être disposé à souscrire une police d’assurance-maladie/ hospitalisation/ rapatriement pour toute la durée du séjour et à présenter la preuve que vous possédez cette assurance à l’entrée au Canada.

La preuve que vous êtes bien assuré vous sera demandée lors de votre entrée sur le sol canadien. Par principe votre PVT est valable jusqu’à 24 mois. Si vous n’êtes couvert que 9 mois, votre PVT sera dès lors de 9 mois. Personnellement, on ne m’a rien demandé, mais j’étais en règle pour le temps de mon PVT.

La constitution du dossier.

Il n’y a rien de difficile, c’est un peu long, c’est tout. Vous devrez préalablement déterminer si vous êtes admissible pour venir au Canada, et vous porter candidat à l’initiative EIC.

Afin de gagner du temps, voici les documents que vous pouvez d’ores et déjà vous procurer en format numérique classique (PDF c’est encore ce qu’il y a de mieux):

  • 2 photos d’identité.
  • photocopie lisible des pages d’identification de votre passeport.
  • un CV complet et à jour. N’oubliez pas d’indiquer la ville et le pays où vous avez travaillé ex: Paris, France. Oui, je sais, mais c’est comme ça. Trouffignon-les-Oies, à part vous, personne ne connaît ni ne sait où c’est. S’il y a des creux dans votre parcours, ne mentez pas. Si vous êtes chômeur lors de votre demande, dites-vous qu’il y a de fortes chances qu’un pvtiste le soit à son arrivée, par principe. Donc idem, ne mentez pas.

N.B: l’attestation de fonds, autrefois partie intégrante du dossier de candidature PVT, n’en fait plus partie. Toutefois, vous devrez être en mesure d’en présenter une lors de votre arrivée au Canada, datant de moins de 7 jours. À titre personnel, on ne m’a rien demandé lors de mon passage à la douane, mais ne tentez pas le diable, il faut l’avoir avec vous.

N’oubliez pas de faire une photocopie numérique de l’intégralité de votre dossier (Houston, on appelle ça une sauvegarde, un backup quoi…) avant de l’envoyer à l’Ambassade. Les délais sont variables, 8 semaines maximum. J’avais attendu la moitié, et je n’avais pas de visite médicale à passer, sinon l’attente s’allonge.

Crédits photo: Slate.

Source: EIC.

Charger Plus dans Programme mobilité EIC

2 Commentaires

  1. jb

    27 octobre 2013 at 09:46

    Tout bonnement excellent! je prepare mon dossier PVT 2014!

    Répondre

    • Houston MacDougal

      29 octobre 2013 at 09:17

      J’espère que tu feras partie des élus JB!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre aux Territoires du Nord-Ouest?

Réputés pour la beauté de ses paysages, les Territoires du Nord-Ouest aiment à se conjugue…