Plattsburgh et Burlington: aéroports américains de Montréal.

plattsburgh

De plus en plus de canadiens traversent la frontière vers leurs voisins du sud, non pour faire du tourisme, mais bel et bien pour voyager. Tiens, une antithèse. Il s’agit en réalité de profiter d’infrastructures nettement plus compétitives et efficaces que chez eux, dans le but de s’envoler pour pas cher. En tant qu’européens, ce qui nous frappe au Canada pour le transport aérien, c’est l’absence de compagnies low-cost, pardon, à bas coût. La raison est simple, les frais aéroportuaires plombent tant les transporteurs que le portefeuille des consommateurs. Pas suffisamment attrayant, on ne s’implante pas au Canada, à raison. Alors s’il faut faire quelques centaines de kilomètres, ou quelques heures de route pour pouvoir partir à des prix abordables, plus personne n’hésite. Les aéroports frontaliers américains l’ont bien compris. Le meilleur exemple: Montréal, ou comment les Yankees sont en passe de remporter le marché québécois.

Près de 4 millions d’habitants à seulement 70 km de la douane la plus proche (Lacolle, 90 km pour St-Armand), c’est un argument suffisamment convaincant pour mettre en place une stratégie agressive, avec, comble de l’arrogance, un choix laissé aux voyageurs venant du Québec: Plattsburgh ou Burlington. Aujourd’hui, on ne compare plus seulement les compagnies entre elles, mais bien les pays et les villes pour que la part du transport dans notre budget soit la plus minime. Et si l’économie réalisée sur le billet d’avion en vaut la peine, aucun scrupule à avoir.

Un choix qui coule de source: Plattsburgh

Recycler un aéroport militaire situé à seulement une heure de la capitale économique québécoise; en faire un aéroport civil international orienté tout spécialement sur les destinations resorts… c’était une idée lumineuse, alors ils l’ont fait. Ici, pas de doute possible, la clientèle visée est québécoise, habituée à « aller dans le sud » chaque hiver (comprenez, se barrer vite fait là où il fait chaud). De toute façon, on aurait eu du mal à le justifier autrement pour une agglomération de 30 000 habitants où il n’y a rien à part le Lac Champlain.

En voiture, vous paierez entre 5 et 7$ de stationnement par jour, ou 40$ A/R de bus au départ de Montréal.

Les principales destinations: Floride, Amérique du Sud et Caraïbe (plus Las Vegas, Boston et Myrtle Beach).

Service en français.

Une bonne option: Burlington

Cet aéroport est situé dans le Vermont, à moins de 2 heures de Montréal (150 km). Il est complémentaire à celui de Plattsburgh en couvrant plus de destinations sur le territoire américain. En vols directs, vous pouvez vous rendre à Chicago, NYC, Philadelphie, Washington, Cleveland, Detroit et même Toronto. Les vols intérieurs étant moins chers, le choix de cet aéroport se pose véritablement lorsque vous devez voyager à l’intérieur du pays de l’Oncle Sam.

En voiture, le stationnement coûte entre 5 et 7$ par jour, tandis qu’un A/R en bus au départ de Montréal s’élève à un peu moins de 60$.

Service en français.

Et Pierre-Eliott Trudeau alors?

L’aéroport de Montréal couvre beaucoup plus de destinations, c’est un fait, et c’est peut-être là son seul avantage. En comparaison, le stationnement s’élève à 15$ par jour minimum (jusqu’à 45) et les prix des vols sont globalement beaucoup plus onéreux pour des destinations identiques à celles que l’on retrouve au départ de Plattsburgh et Burlington. Et même pire encore, de plus en plus de québécois vont jusqu’à Albany lorsque les deux aéroports précités ne leur offrent pas la destination de leur choix, c’est dire. Pour des centaines de $$ d’économie, l’exode est massif et on le comprend.

burlington airport

Liens utiles, vous pourrez vous-même comparer: Aéroport de Plattsburgh; Aéroport de Burlington.

Charger Plus dans En avion

2 Commentaires

  1. Géraldine

    13 juin 2014 at 19:09

    Plattsburgh pour aller dans le sud!!!!

    Répondre

  2. Lalie

    1 mars 2015 at 15:45

    C’est vrai qu’on n’y pense pas assez, mais j’ai déjà pu réaliser avec un déplacement à Plattsburgh de réelles économies alors oui, c’est un vrai bon plan.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre au Labrador?

Partie continentale du Territoire qu’il compose avec Terre-Neuve, le Labrador a été …