Obtenir son permis de conduire international.

permis international

Si votre permis de conduire national, en cours de validité, vous permet de circuler dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne, on aurait tort de croire qu’il en va de même en Amérique du Nord. USA et Canada ne sont pas logés à la même enseigne. Pour le premier nul besoin d’un permis international, au moins pendant les trois premiers mois de votre séjour; pour le second en revanche, il n’existe pas d’uniformité sur l’ensemble du territoire de la confédération, et le permis international devient, sinon un gage de sureté, au moins nécessaire pour circuler d’une province à l’autre.

Notez que vous devez faire les démarches avant de partir, car une fois à l’étranger vous ne pourrez plus le demander à votre ambassade ou à votre consulat. Et n’oubliez pas, ce permis n’est que la traduction officielle en plusieurs langues de votre permis français, il va donc de pair avec ce dernier, voyagez toujours avec les deux.

Où, prix, durée?

Votre demande doit se faire auprès de la préfecture, de la sous-préfecture, voire la mairie de votre domicile (à Paris, il s’agit de la préfecture de police). Pour savoir où vous adresser, consulter cette page. Le permis international est entièrement gratuit, et sa validité est de 3 ans et il autorise la conduite des mêmes catégories de véhicules (auto, moto…) que celles de votre permis français. Vous pouvez évidemment le renouveler, mais il ne peut remplacer un permis suspendu ou retiré… faut pas pousser.

Les pièces nécessaires.

  • Le formulaire de demande de délivrance d’un permis de conduire international à télécharger (voir rubrique « Formulaires »), dûment renseigné et signé (vous pouvez compléter ce formulaire directement en ligne avant de l’imprimer).
  • 2 photographies d’identité récentes sur fond clair, aux normes en vigueur (vous veillerez à préciser au verso de ces photographies vos noms, prénoms et date de naissance).
  • Une photocopie recto verso d’une pièce d’identité avec photographie ou d’un titre de séjour pour les demandeurs étrangers, en cours de validité.
  • Une photocopie recto verso du permis de conduire national.
  • Un justificatif de domicile.
  • Une enveloppe en recommandé avec accusé de réception, libellée à votre nom et adresse affranchie au tarif en vigueur. Personnellement, j’ai pu tester qu’avec une enveloppe sans RAR fonctionnait très bien aussi.

Ensuite, transmettez le tout. Il y a deux façons de faire: envoyer votre dossier complet à la préfecture, ou tout simplement aller le déposer (un tiers peut le faire pour vous).

Délivrance de votre permis international.

Selon votre situation géographique, la règle diffère: votre permis peut vous être adressé à votre domicile, par voie postale; ou donné au guichet. Soyez donc précis sur l’enveloppe libellée à votre nom et adresse.

Les délais de traitement sont variables selon votre ville ou votre région, idem en fonction de la date du dépôt de votre dossier. Si la délivrance peut être immédiate, vous veillerez quand même à être suffisamment prévoyant en n’attendant pas le dernier moment pour faire votre demande. À titre indicatif, en Savoie il faut compter moins de 2 semaines pour recevoir son permis chez soi.

Charger Plus dans Avant de partir

5 Commentaires

  1. Anthony - En route pour

    24 août 2015 at 16:34

    Le permis de conduire international… une sacrée histoire…
    J’ai du faire une demande de permis de conduire international pour pouvoir prendre la route en Australie; seul problème, mon permis de conduire est un permis de conduire européen émis par la Belgique et… je réside en France… Du coup, la Belgique ne voulait pas me l’émettre car je vis en France et la France refusait aussi car mon permis est Belge, c’est beau l’Europe.
    Après de longs mois de bataille, brandissant la convention de Genève, j’ai enfin réussi à faire entendre raison à la secrétaire de la sous-préfecture de Briey (54) qui, sous la pression du Ministère à Paris à enfin accédé à ma requête…. ça se mérite un road trip à l’autre bout du monde.

    Répondre

    • Houston MacDougal

      27 août 2015 at 12:39

      Beaucoup de péripéties pour avoir le privilège de rouler à gauche 😉 Content que cela se soit bien fini, votre road trip n’aura été, je pense, que bien meilleur!

      Répondre

  2. Michel

    24 septembre 2016 at 11:18

    Même si ce n’est pas obligatoire c’est mieux de l’avoir avec soi. J’ai été contrôlé et la situation ne s’est détendue qu’avec ce document alors que j’avais le droit de conduire sans. C’était en Alberta en sortant de Red Deer, un souvenir pas très agréable 🙁

    Répondre

  3. Théo

    9 mars 2017 at 12:25

    C’est quand même pratique, faut le reconnaître.

    Répondre

    • Théodore

      26 mars 2017 at 16:57

      C’est vrai, mais pour m’être fait arrêter pour un contrôle, les policiers n’en avaient pas grand chose à faire, mais c’est mieux de l’avoir c’est certain.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Voir un match des Canadiens au Centre Bell.

Impensable de passer par Montréal sans découvrir la religion de toute une ville, le hockey…