Passer le permis de conduire en Colombie-Britannique.

plate canada

Comme à peu près partout au Canada, la Colombie-Britannique a mis en œuvre un programme de délivrance graduelle du permis de conduire. Le processus prévoit plusieurs étapes avec à chaque fois un permis spécifique, conçu pour aider les nouveaux conducteurs à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour conduire un véhicule à moteur en toute sécurité. Pour vous donner un ordre d’idée, il s’agit de la mise en place d’une conduite accompagnée, où on emmagasine de l’expérience, par étape, jusqu’au moment  où, miracle, on est finalement seul dans la voiture.

Remarques préliminaires.

Si vous êtes un nouveau résident, et que vous possédez un permis de conduire d’un autre pays ou d’une autre province du Canada, vous pouvez l’utiliser pendant 90 jours.
Attention, si vous êtes titulaire d’un permis obtenu aux  États-Unis, en Autriche, en Allemagne, en Suisse, au Japon, en Corée du Sud ou d’une autre province du Canada, vous êtes chanceux! Vous n’avez pas besoin de passer le test de connaissances ou l’essai sur route. Vous pouvez demander une licence tout de suite.
Pour tous les autres, et c’est certainement votre cas, vous aurez besoin de passer un test de connaissances et un essai routier. Les bureaux de permis de conduire ont les livres gratuits que vous pouvez étudier pour le test de connaissances, mais ils sont en anglais seulement.

En tant que simple visiteur, vous pouvez conduire pour un maximum de 6 mois (la norme est de 3 mois) avec un permis de conduire valide de votre pays.

Les phases du permis.

Pour commencer, afin de postuler pour un permis de conduire, vous devez avoir 16 ans ou plus. Si vous avez moins de 19 ans, un parent ou un tuteur doit signer la demande. Il faudra vous munir de deux pièces d’identité.

En premier lieu, vous effectuerez un test de vision (vision screening), et passerez un test de connaissance du code de la route (le knowledge test, qu’on peut passer en français). Ce dernier prend la forme d’un QCM, où vous devez obtenir un minimum de 40 bonnes réponses sur 50 questions. Pour vous entrainer, un guide (en) est à votre disposition, ainsi que des tets. Une fois le tout réussi avec succès, vous obtenez le permis d’apprenti conducteur (valable 2 ans).

  • Le permis L: Learner.

Celui-ci comporte un certain nombre de restrictions qu’il va falloir observer à la lettre. Vous ne pourrez pas conduire sans la présence d’un superviseur âgé d’au moins 25 ans, et titulaire d’un permis complet et valide. Vous ne pourrez transporter qu’un seul passager supplémentaire, donc vous serez 3 au maximum dans la voiture (on compte: vous +  le superviseur + un autre passager). Pas d’alcool, cela va de soi, et on ne prend pas le volant entre minuit et 5h du matin. Oubliez le téléphone et le kit mains libres aussi, c’est prohibé.

12 mois plus tard, si tout s’est bien passé, vous serez éligible pour passer l’essai sur route (test Class 7), et ainsi obtenir le permis débutant.

  • Le permis N: Novice.

Là encore, il y a des restrictions, quoiqu’un peu plus souples. Déjà, vous avez la possibilité de conduire seul. Ensuite, il est toujours formellement interdit de consommer de l’alcool (ça restera valable pour le futur, autant prendre les bonnes habitudes), et vous pouvez transporter un passager et un seul (sauf famille proche). Le téléphone au volant, c’est mal, ça ne change pas.

Après 24 mois en tant que débutant, vous pourrez passer votre second test routier (test Class 5). Dans le cas où vous avez suivi des cours de formation dans un centre approuvé par l’ICBC, cette limite de pratique est abaissée à 18 mois. Le test routier vous permet d’obtenir votre permis complet.

Ce test vise à valider votre niveau de compétence sur route. Pour cela, votre examinateur jugera différents points comme: votre habilité à manœuvrer (stationnement en côte, parallèle etc…), conduire à travers les intersections et autres, à l’image de l’examen de conduite en France.

  • Le permis complet.

Valable pendant 2 ans, il est ensuite renouvelable tous les 5 ans.

Info utile: liste des auto-écoles en Colombie-Britannique.

Source: icbc.

Crédits photo: BCpl8s.

  • alaska highway

    L’Alaska Highway au nord de la Colombie-Britannique

    Fruit d’un gigantesque chantier initié par les américains pendant la Seconde Guerre,…
Charger Plus dans Colombie-Britannique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Back to New York City.

Retour à New York pour un set de photos en noir et blanc. …