Obtenir le permis de conduire en Alberta.

permis alberta

Puisqu’il n’y a pas d’obstacle pour un étranger à passer son permis de conduire en Alberta s’il y habite, et qu’il est nécessaire pour prouver que vous êtes bien autorisé à conduire un véhicule spécifique, intéressons-nous aux conditions et démarches pour en présenter la demande. Il s’agit particulièrement du permis de classe 5, qui vous permettra de conduire: voiture, camionnette et autres pick-up (l’équivalent de la catégorie B française).

Les documents nécessaires.

Il faut prouver deux choses, son identité et sa résidence en Alberta.

Concernant la première, allez au plus simple en fournissant par exemple votre passeport; et pour la seconde vos documents d’immigration adéquats pour être considéré comme résident.

Les prérequis pour présenter une demande.

  • Il faut être âgé d’au moins 14 ans (et avoir le consentement des parents pour les mineurs de 18 ans).
  • Il faut passer un examen de la vue. Si vous avez des lentilles ou des lunettes, venez avec.
  • Il faut réussir le code de la route (examen théorique). Cet examen peut être passé dans différentes langues, dont le français, mais les manuels destinés aux conducteurs apprentis ne sont disponibles qu’en anglais (guide du conducteur en français cependant, c’est déjà ça).

Lien utile: tous les guides disponibles.

Attention: vous êtes responsables et légalement tenus de mentionner tout trouble médical ou toute affection physique qui pourrait nuire à la conduite sécuritaire d’un véhicule motorisé.

Un permis de conduire par étapes.

C’est un peu la norme alentour en matière de délivrance de permis. Si vous êtes coutumier de ce qui se fait dans d’autres provinces, à coup sûr vous ne serez pas surpris.

Première étape: Apprenti.

Il faut d’abord, une fois que vous vous êtes conformé aux prérequis, détenir un permis de classe 7 que vous garderez au moins un an. Pour conduire, vous devez être accompagné d’un conducteur titulaire d’un permis complet de classe 5 qui doit avoir au moins 18 ans, et toujours assis à l’avant à côté de vous.

Concernant les restrictions: Taux d’alcoolémie égal à zéro; le nombre de ceintures de sécurité du véhicule détermine le nombre de passagers, pas plus; il est interdit de conduire entre minuit et 5 heures du matin; si vous cumulez plus de 8 points d’inaptitude alors votre permis sera suspendu.

Seconde étape: Permis Probatoire.

Celle-ci n’intervient qu’à partir de 16 ans et après avoir été détenteur d’un permis Apprenti pendant au moins un an. A cela s’ajoute la nécessité de réussir l‘examen de conduite de catégorie 5. « Cette épreuve détermine si l’apprenti a développé les habiletés de conduite nécessaires comme la tenue de route sécuritaire, le jugement et la connaissance des règles de la route pour devenir conducteur probatoire de catégorie 5« .

La durée de cette étape est de 2 ans.

Les conditions de cette étape sont les mêmes que celles relatives à l’étape de l’apprenti, sans restriction de conduite la nuit. En revanche, il vous sera impossible de devenir accompagnateur pendant pour le titulaire d’un permis d’apprenti.

Dernière étape: le Permis Complet.

Au bout de 3 ans si tout s’est bien passé, vous pourrez prétendre au permis complet de classe 5, seulement à l’âge de 18 ans toutefois. Pour cela, il faut impérativement ne pas avoir eu de suspension de son permis probatoire au cours des 12 derniers mois de l’étape 2. Si tout est ok, vous devrez passer un examen de conduite avancé (venez avec votre propre véhicule). « Vous devrez démontrer votre habileté à conduire votre véhicule en toute sécurité sans supervision tout en interagissant avec les autres usagers de la route« .

 

wild rose

Source: Service Alberta.

Crédits photo: plateshack.

Enregistrer

  • lake

    5 curiosités en Alberta.

    Dans l’Ouest canadien, l’Alberta s’étend des Rocheuses aux Grandes Plain…
Charger Plus dans Alberta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Voir un match des Canadiens au Centre Bell.

Impensable de passer par Montréal sans découvrir la religion de toute une ville, le hockey…