Obtenir le permis de conduire dans les Territoires du Nord-Ouest.

plaque tno

Ce sont de vastes Territoires où vous ne risquez pas d’être dérangé par le trafic et les embouteillages. Alors certes, on a peut-être connu plus exotique comme destination où s’installer, encore que, mais dans tous les cas détenir un permis conduire sera pour vous une nécessité, une obligation même. Mais conduire, ça s’apprend, et ici comme presque partout au Canada on a privilégié un apprentissage à étapes progressives.

Les documents et conditions nécessaires.

Seuls les résidents des Territoires du Nord-Ouest peuvent se voir émettre un permis de conduire. En d’autres termes, il faut légalement résider sur les Territoires pour y prétendre et donc, au moment de votre demande, être en mesure de fournir la preuve de votre résidence. Pour les nouveaux résidents, ici sont principalement visés ressortissants étrangers, il faut apporter la preuve de son statut légal au Canada, et fournir ses documents d’immigration.

La Division des permis et de la sécurité peut exiger un examen médical à tout âge pour déterminer votre capacité physique à conduire un véhicule motorisé.

Les différentes étapes.

Selon le Manuel de l’automobiliste, « Le programme de permis de conduire à étapes progressives assure que tous les nouveaux conducteurs de tout âge obtiennent l’appui, les aptitudes et l’expérience dont ils ont besoin pour gérer les tâches complexes de la conduite automobile. » Il faut donc apprendre et s’exercer pour acquérir les aptitudes et les connaissances requises à la conduite sécuritaire, aussi bien pour vous que pour les autres usagers de la route. Voilà pourquoi vous n’obtiendrez votre permis de conduire définitif qu’après avoir franchi avec succès plusieurs étapes:

  • Apprenti conducteur: permis de classe 7.

Pour obtenir ce permis, vous devez avoir au moins 15 ans, et réussir les examens de la vue ainsi que du Code de la route. Vous devez également présenter une pièce d’identité.

Vous apprendrez alors à conduire pendant 1 an aux côtés d’un conducteur titulaire d’un permis de classe 5 depuis au moins 24 mois. En tant qu’apprenti, vous serez soumis à un certain nombre d’obligations et restrictions: taux d’alcoolémie égal à 0; aucun passager si ce n’est votre superviseur; interdiction de conduire entre 23h et 6h du matin; si vous cumulez 6 points ou plus d’inaptitude vous pourrez voir votre permis d’apprenti suspendu.

  • Le permis de conduire probatoire: classe 5P.

Vous passerez à cette seconde étape après avoir terminé votre apprentissage de la conduite pendant 12 mois (soit au plus tôt à 16 ans). Pour ce faire, il faut réussir un examen routier de classe 5P avec votre propre véhicule.

Lorsque vous êtes titulaire d’un permis probatoire, vous perfectionnerez votre conduite pendant encore une année, sans superviseur. Vous aurez le droit de transporter un seul passager à l’avant du véhicule, et la restriction de conduite entre 23h et 6h disparaît. Les autres obligations d’un apprenti conducteur de classe 7 sont maintenues (taux d’alcoolémie et points d’inaptitude).

  • Le permis de classe 5.

Après au moins deux ans de perfectionnement, en passant par les stades d’apprenti conducteur et titulaire d’un permis probatoire, vous pourrez obtenir votre permis de conduire final, le permis de classe 5. Vous devrez donc être âgé d’au moins 17 ans, et avoir moins de 6 points d’inaptitude.

Le truc à savoir.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, on a pris l’habitude de rouler sur les lacs et les rivières. En fait, les véhicules se déplacent sur des routes de glace rendues très solides par le froid intense de la région. On ne trouve ce genre de routes que dans le Nord du Canada, d’ailleurs, durant près de la moitié de l’année la glace qui couvre les lacs, les rivières et l’océan Arctique est suffisamment solide pour permettre le passage des voitures, des camionnettes et même des gros camions de transport. On aménage tout un réseau routier sur la glace entre les différents villages des Territoires: cela représente plus de 1.300km de routes de glace qui fondent chaque année.

En dehors de ça, le réseau routier est presque inexistant. On compte toutefois quelques routes qui relient les Territoires au reste du pays, mais elles sont peu nombreuses (cf Affaires indiennes et du Nord Canada, Ottawa, 2000).

Pour aller plus loin: un œil sur la réglementation du permis de conduire.

route de glace

Source: Ministère des Transports.

Crédits photo: Jeffsplates; Ben Chase.

Charger Plus dans Territoires du Nord-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Queues de castor: la recette.

« Queues de castor, appelée BeaverTails en anglais, est une chaîne de pâtisseri…