Obtenir le permis de conduire au Saskatchewan.

plaque saskatchewan

Au Saskatchewan comme souvent ailleurs, on a instauré un système de permis progressif, qui a pour but de réduire le nombre d’accidents chez les conducteurs débutants, en leur permettant d’acquérir de l’expérience de conduite dans des conditions contrôlées. De quoi rouler le long des interminables champs de blé sans risquer d’anicroche aucune. Il faut dire qu’il y en a des kilomètres à parcourir, la province est nettement plus grande que la France métropolitaine par exemple. Et puis bon, mieux vaut se balader dans la vaste région des prairies canadiennes au volant plutôt qu’à pied…

Les documents nécessaires.

  • Prouver son identité.

On considère que cette dernière est déterminée par trois composantes que sont votre signature, votre date de naissance, ainsi que votre nom légal. C’est au moyen de deux documents qu’il va falloir apporter cette preuve. On pense évidemment à votre passeport accompagné des documents CIC vous autorisant légalement à demeurer sur le sol canadien.

♦ Attention: si votre nom a changé, les deux documents à l’appui de la preuve de votre identité doivent être eux aussi du même nom.

  • Preuve de sa résidence au Saskatchawan.

Là encore, deux documents sont nécessaires: un bail, une feuille d’imposition, diverses factures, vous avez l’habitude de ça. Les résidents temporaires ne sont pas exclus de la possibilité de passer leur permis au Saskatchawan alors ne vous inquiétez pas.

Être admissible.

Avec l’accord parental, on peut faire une demande dès l’âge de 16 ans (15 lorsqu’on passe par une école de conduite: 30h d’instructions théoriques, 6h d’instructions pratiques). Il convient alors de réussir un examen théorique portant sur le code de la route (en anglais), la sécurité et tout et tout. C’est un préalable pour lequel il n’existe nulle exemption, tout comme la réussite d’un test de la vue, et être en bonne santé.

Au secondaire, notez qu’il existe un programme obligatoire d’éducation des conducteurs, gratuit… bon à savoir si vous avez un ado.

Un système de délivrance graduelle.

Le permis d’apprenti conducteur (classe 7).

Pendant 9 mois, supervisé par un conducteur aguerri (titulaire d’un permis complet) assis à l’avant, vous vous exercez à la conduite. Ici, quelques restrictions: le nombre de passagers que vous pouvez transporter est limité par le nombre de ceintures de sécurité dont dispose le véhicule. Entre minuit et 5h du matin, vous ne pourrez transporter que votre famille. Pas d’alcool, pas de cellulaire au volant (même en kit main libre).

Après tout ça, vous êtes bon pour un petit test routier (on vous parlera en anglais, faites attention).

Le permis de conducteur novice 1.

Là, vous avez réussi le test, bravo, et vous en prenez pour 6 mois. Question restrictions, celles-ci ne changent pas fondamentalement: vous obtenez un bonus de passager hors famille au nombre de un, et un seul. Le reste est identique, on vous rappelle seulement que vous ne pouvez pas devenir superviseur à cette étape, ni obtenir de permis commercial.

Le permis de conducteur novice 2.

Cette fois-ci, l’étape dure 12 mois, grosso-modo 1 an quoi. Vous êtes sur la route à parfaire votre conduite sécuritaire et vous prenez garde à bien respecter le reliquat de restrictions liées à ce permis: tout reste inchangé, sauf la question passagers où vous pouvez transporter n’importe qui n’importe quand (dans la limite du nombre de ceintures de sécurité, entendons-nous).

♦ Attention: « Vos 12 mois en Novice 2 doivent être exempts de collisions en faute, de condamnations de circulation et de suspensions de permis. Si vous avez un incident, vous devez redémarrer la période sans incident de 12 mois. Vous serez également placé dans le programme d’amélioration des permis de conduire diplômé. » En d’autres termes, il ne faut pas un pet de travers.

Le permis de classe 5.

Tout est bon, gardez les bonnes habitudes, pas de picole en prenant le volant. Allez, roule.

blé

Source: SGI.

Crédits photo: (1) Peter Worden; (2) cbc.

  • prairies

    5 curiosités au Saskatchewan.

    Dans l’Ouest canadien, le* Saskatchewan est au beau milieu de la région des Prairies…
Charger Plus dans Saskatchewan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Voir un match des Canadiens au Centre Bell.

Impensable de passer par Montréal sans découvrir la religion de toute une ville, le hockey…