Top 5 des meilleures poutines de Montréal.

poutine montréal

La poutine, c’est avant tout un art de vivre, celui de la malbouffe. Ce joyeux mélange de frites et de cheddar en grain (ersatz de fromage) recouvert de sauce brune, est une expérience en tant que telle: la manger. « Houston… que se passe-t-il? Il y a cette lumière vive au bout du tunnel, qui m’attire…! » Non, c’est rien et au pire bois de l’eau, mec, ça passera. Vous l’aurez compris, la poutine c’est quelque chose, et cette chose-là  moi je ne l’aime pas. Je reconnais volontiers son caractère obligatoire, ne serait-ce qu’une fois, comme un rite de passage, la validation ultime et la reconnaissance de ses pairs, genre: « Te voilà des nôtres » au moins pour souligner l’effort. C’est également une manière de fanfaronner, « un jour, j’ai mangé une poutine, ouais. Et j’en suis revenu ». Parfois c’est l’accident aussi, on aime ça, tout simplement.

Dans tous les cas, et avant de devenir aigri comme moi, il faut goûter. Pour réaliser ce top, j’ai donc fait appel à de fins amateurs de ce mets, étant moi-même incapable de jouer le rôle de testeur. On ne pourra pas me taxer de faire de la pub pour untel ou untel. Voici la synthèse des meilleures poutines de la ville.

Mettez vos papilles à l’épreuve chez:

Ma-Am-M Bolduc

Fait l’unanimité avec une carte bien fournie. Vous trouverez ce restaurant 4351-4355 avenue de Lorimier.

La Banquise

Comme le précédent, le nom de cet établissement revient tout le temps. La Banquise offre une variété de poutines impressionnante au 994, rue Rachel est.

Mont Royal Hot Dog

Comme son nom ne l’indique pas, on y fait de la poutine, et de la bonne! À déguster au 1001, avenue du Mont-Royal est.

L’anecdote

Toujours cité dans les meilleures poutines, ce restaurant est au 801, rue Rachel est. Personnellement, je n’y vais que pour leurs burgers.

Poutineville

Chaine de plusieurs restaurants, même qu’on peut se la faire sur mesure, sa poutine. Découvrez ce qu’on y fait de bon ici.

Bonus: Poutine Centrale

A ouvert après la publication initiale de l’article, on sait donc se tenir au goût du jour! Il paraît que c’est très bien, et on croit nos spécialistes sur parole. Rendez-vous donc au 3971 rue Hochelaga. Plus d’info sur ce lien.

Selon vos pérégrinations, qu’elles soient virtuelles ou réelles, vous remarquerez qu’il existe autant de poutines sur cette terre, que d’aliments pouvant entrer dans sa composition. N’oubliez pas les trois fondamentaux: frites, cheddar en grain, sauce brune, sans quoi les autres plats n’ont de poutine en fait, que le nom.

Maintenant, soyez fort.

fabrique au canada

Crédits photo: P Donovan.

Charger Plus dans Montréal

11 Commentaires

  1. Isa

    31 mars 2013 at 10:35

    Je suis déjà fan de la « poutine » et j’espère que tu feras un véritable effort pour en déguster une vraie bonne avec moi lors de mon prochain séjour par chez toi!

    mais comme tu auras d’autres visites avant: sois fort car nul doute qu’après ce très bel article, je ne sois pas la seule à t’en réclamer
    🙂

    Bisous
    Isa

    Répondre

  2. Lucette

    8 avril 2013 at 02:31

    Ahhhh! De la BONNE poutine!!! Il ne faut pas faire peur à tes compatriotes, Houston! Il y en a tellement qui en raffolent 🙂

    Répondre

  3. les TARDY

    24 avril 2013 at 12:58

    Mais si , c’est bon la poutine ! quand on rentre en France , on en a la nostalgie ! c’est dire !il faut dire que c’était de la poutine de Vancouver..
    Courage, et bon séjour.

    Répondre

  4. Kira

    23 mars 2014 at 10:28

    Pas un grand mets, à goûter au moins une fois quand on y est quand même.

    Répondre

  5. Omega

    23 février 2015 at 00:55

    Pas pire qu’un burger chez McDonald, y’a du très mauvais comme du très bon. Ces adresses-là sont bien choisies pour ce qui est du très bon.

    Répondre

  6. Max

    26 mars 2016 at 14:01

    Mouais, pas génial à la base mais custom ça peut devenir vraiment très bon!

    Répondre

    • Patrick

      27 mars 2016 at 02:19

      Ne nous emballons pas.

      Répondre

      • Janice

        29 mars 2016 at 10:40

        Hé si, pourquoi pas! 🙂
        Au final on peut sortir d’excellentes poutines.

        Répondre

        • Nathanael

          15 octobre 2016 at 12:58

          J’ai pas trouvé ça bon perso

          Répondre

          • Mimie

            17 juillet 2017 at 14:56

            Il faut savoir la sublimer… en changeant pas mal d’ingrédients, et en ajoutant d’autres de meilleure qualité 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Voir un match des Canadiens au Centre Bell.

Impensable de passer par Montréal sans découvrir la religion de toute une ville, le hockey…