L’archipel des Mille-Îles.

thousand islands

Sur le cours du Saint-Laurent, 1865 îles en guise d’archipel et de frontière naturelle entre Canada et États-Unis, où l’Ontario fait face à l’État de New York. Ces îles n’ont pas été choisies au hasard, la sélection est stricte, et ses critères implacables. Pour être désigné comme tel, il faut passer l’année au-dessus des eaux, mesurer au minimum 1m² et avoir sur son sol un arbuste, un arbre ou un buisson. L’ensemble fait de cette région une destination inédite, prise d’assaut chaque été par ceux que l’on nomme les islanders.

L’attraction majeure de l’archipel est sans conteste la croisière en bateau. Plusieurs formules d’excursions existent, fonction du temps passé à naviguer et des escales. Vous embarquerez de Rockport l’intimiste, moins prisée que sa rivale car méconnue et minuscule; ou de Gananoque, abréviée Gan, envahie par les touristes mais non dépourvue d’un certain charme. L’une ou l’autre de ces villes offre les mêmes prestations, aux tarifs similaires, pour des croisières qui s’étalent de mai à octobre.

Deux îles sont souvent à la carte des escales, on vous en dit deux mots.

Une escapade au château de Boldt.

Cette authentique reproduction d’un je-ne-sais-quoi d’imaginaire qui rappelle vaguement les temps médiévaux, est en réalité un style architectural très nord-américain qui a eu son petit succès, le style chateauesque (in English my dear). Oui. Alors c’est moins imposant que le Château Frontenac à Québec, mais au milieu du Saint-Laurent ça fait quand même son effet. On l’espère pour vous. Le château Boldt, c’est un peu ça, sur fond d’histoire d’amour et de drame comme seule la vie a le secret, mais dont vous aurez la joie de découvrir le roman si vous y mettez les pieds, ou si vous tapez sur Google avec vos petits doigts. Est-il nécessaire de vous informer que la visite de la bâtisse est payante?

Je trouve décidément que ce billet vire au sarcasme, Houston.

D’accord. Un homme aimait follement sa femme au point de lui construire la plus belle des demeures. Elle mourut tragiquement avant la fin des travaux. Inconsolable, l’homme ne remit jamais les pieds dans l’endroit qui devait voir s’écouler les derniers jours heureux du couple, et le château resta inachevé. Abandonné, vandalisé, le site fut sauvé des ruines et restauré. C’est aujourd’hui un haut lieu touristique de l’archipel.

L’île Heart (c’était un nom prédestiné) où se trouve le château, est en réalité dans la partie américaine des Mille-Îles. Il y a donc des démarches spécifiques à opérer, puisque vous entrez aux États-Unis. Pour mémo, vous devrez remplir le formulaire ESTA, et lâcher un p’tit bifton. Dans le cas contraire on vous jette à l’eau.

Est-ce que ça vaut le coup? Si vous vous êtes déjà farci quelques châteaux de la Loire, et plus globalement quelques châteaux Renaissance de France et de Navarre… franchement non.

heart island

Un tour à Wolfe Island.

La plus grande île de l’archipel (124 km²) au terrain quadrillé, aux routes à angle droit, si bien qu’on pourrait y jouer aux dames depuis les airs. En face de Kingston, cette évocation n’est pas très idyllique, ou peut-être si. Au sol, il y a des champs, des éoliennes, une petite bourgade qui répond au nom de Marysville et puis c’est à peu près tout. Enfin, pas exactement. Cette île jouit de belles bâtisses victoriennes où l’on peut séjourner agréablement, et profiter de l’insularité de l’atmosphère. Et surtout s’en convaincre. Mais quand on aime la faune et la flore, ça n’a pas de prix, surtout pour la rareté des espèces. On y voit des chouettes des neiges, des cygnes, et des dindons sauvages, cet oiseau qui sied bien à l’Action de grâce. En somme, une zone d’intérêt naturel et scientifique.

Une excursion en kayak.

Pour nous, c’est un must. Le Parc des Mille-Îles est constitué de plus d’une vingtaine d’îlots entre Kingston et Brockville. Le Jardin du Grand esprit, comme l’appelaient les Amérindiens était considéré par le gouverneur de la Nouvelle-France, Frontenac, comme l’une des plus belles régions du monde. De ce point de vue, une sortie en kayak s’impose. On peut aller plus près des côtes et se sentir explorer véritablement, découvrir et admirer. Accompagné d’un guide, c’est mieux pour une courte excursion, on en apprend sur l’histoire naturelle de la région, en observant au plus près la faune alentour. On visite, de façon privilégiée, sans omettre l’aspect sportif d’une telle activité. Le kayak de mer est idéal pour ça. On va où l’on veut, et à notre rythme. Il est aussi possible de planifier son excursion sur plusieurs jours, et camper sur les îles, comme cela se fait au Parc Algonquin. De quoi se remplir la tête de souvenirs incroyables, et faire de belles rencontres.

Notez qu’il est également possible de louer des bateaux.

Nous vous invitons vivement à prendre tous les renseignements nécessaires sur la page du Parc national du Canada des Mille-Îles.

Charger Plus dans Ontario

4 Commentaires

  1. Liliana

    22 février 2015 at 18:12

    Petite croisière sympa, je recommande pour veut prendre le temps

    Répondre

  2. Alice

    25 mars 2015 at 05:03

    C’est chouette comme endroit, certaines maisons donnent vraiment envie et on se prend à s’imaginer y vivre. J’ai aimé l’île Heart, mais j’aurais aimé encore plus en devenir la châtelaine 🙂

    Répondre

  3. Anthony - En route pour

    24 août 2015 at 16:22

    J’ai découvert l’archipel par les croisières en bateau et, la visite du Bolt Castle; malheureusement trop rapidement pour pouvoir profiter de toutes les activités. J’ignorais qu’il était possible d’y faire du Kayak, sans doute une belle aventure, surtout s’il est possible de camper sur l’une de ces iles.
    La chose qui m’a frappé en visitant l’archipel c’est les immenses navires qui transitent par là; de longues et imposantes péniches qui slaloment entre les petits bouts de terre dépassent de l’eau.

    Répondre

    • Houston MacDougal

      27 août 2015 at 12:26

      Une belle expérience que le kayak, d’autant qu’on peut le pratiquer vraiment partout. Alors c’est vrai que les bateaux peuvent être impressionnants, même de loin, et pour plus de quiétude on recommande chaudement le parc Algonquin, mais globalement c’est tellement agréable!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’érable, c’…