Iceberg Alley.

iceberg alley

Les icebergs sont les géants des mers faits de glace vieille de plusieurs milliers d’années. Leur taille est variable, mais elle peut atteindre plus de trois étages et dissimule plus de 80% de leur masse sous l’eau. Dire qu’ils sont impressionnants est un doux euphémisme, sauf à se trouver face aux growlers, ces petits icebergs d’un mètre sur cinq. Si leur rythme de croisière n’excède pas une quinzaine de kilomètres par jour, leur périple n’en demeure pas moins exceptionnel. C’est qu’ils viennent en effet tous du détroit de Baffin, où ils se détachent de la calotte glaciaire de l’île du même nom et du Groënland, pour redescendre lentement le long de Terre-Neuve et labrador, dans ce qu’on appelle Iceberg Alley.

Le moment idéal.

Si vous pensiez à l’hiver ou à l’automne autant vous le dire: mauvaise pioche. Donc, par élimination, le meilleur moment pour voir des icebergs est au printemps et au début de l’été. Plus au nord toutefois la saison se prolonge un peu. Sachez aussi qu’avril et mai sont les mois où les icebergs sont les plus abondants, mais ils peuvent être enfermés dans la glace de mer. Nous vous recommandons alors de profiter d’Iceberg Alley à partir de la fin mai, et de début juin puisque c’est là le véritable moment idéal.

Les principaux spots.

Au Labrador.

  • St Lewis. Petite communauté permanente de pêcheurs la plus orientale du continent nord-américain, St Lewis offre un excellent point de vue sur l’Iceberg Alley.
  • Battle Harbour. Ce petit port de pêche a été reconnu Lieu historique national du Canada. En savoir plus: Battle Harbour (en).
  • Red Bay. Principale station baleinière basque au XVIème siècle, Red Bay est une municipalité qui héberge l’un des sites archéologiques marins les plus précieux des Amériques.
  • Point Amour. Connu grâce à son phare (classé comme Édifice fédéral du patrimoine), le second le plus élevé du Canada, Point Amour offre un point de vue idéal sur le Détroit de Belle-Isle.

Les plus aventuriers auront même le courage de monter jusqu’à Cartwright, tout au bout de la 516.

À Terre-Neuve.

  • La Scie. Peu de choses à dire sur La Scie, à part qu’on y jouit d’un climat continental humide avec été tempéré, à 3900 km tout pile d’Edmonton, et qu’il y a des icebergs à voir.
  • Twillingate. C’est un peu La Mecque pour voir de l’iceberg, soyons clair. D’ailleurs, c’est véritablement la raison de sa renommée, on entend même parler de capitale mondiale de l’iceberg. Depuis la côte ou à bord d’un bateau, tout sera mis à votre disposition pour profiter du spectacle. Tour de présentation de la ville.
  • Bonavista. Pour la petite histoire, Bonavista est la première terre d’Amérique du Nord touchée par un européen, le vénitien Giovanni Caboto (Jean Cabot), depuis les vikings en 1497. Il cherchait une nouvelle route maritime vers l’Asie par l’Ouest. Pour le coup, il aura trouvé quelques icebergs. En savoir plus.
  • Saint-Jean de Terre-Neuve. Capitale de Terre-Neuve et Labrador, c’est l’endroit idéal pour le temps d’une villégiature et le départ d’une excursion sur Iceberg Alley. Pour plus d’informations: St John’s (en).

 

Au milieu de l’eau ou depuis la terre.

Finalement, c’est un peu comme pour l’observation des baleines du Saint-Laurent, à cela près qu’on distingue un iceberg plus facilement. On peut donc les observer depuis la terre ferme, en se munissant de jumelles pour ceux qui ne rasent pas la côte, et d’un bon objectif pour faire de belles photos.

Il est également possible de les approcher en kayak de mer, ou embarqué sur un bateau. De nombreuses localités proposent des tours pour aller contempler les géants de glace d’un peu plus près. Les plus fréquentées et connues, restent St John’s et Twillingate, mais il y en a d’autres, à vous de faire votre choix.

Face à l’imprévisibilité des icebergs, il est toutefois recommandé de suivre des règles fondamentales de sécurité. Il ne faut pas perdre de vue que naviguer tout autour reste dangereux, c’est pourquoi il faut garder un écart suffisamment éloigné d’eux. Cette distance de sécurité est égale à la longueur de l’iceberg, c’est à dire deux fois sa hauteur la plus élevée. Ils peuvent se désagréger, ou même envoyer par le fond un paquebot transatlantique. Nous avons tous en mémoire un 10 avril 1912 avec un nom: Titanic.

N.B: On parlait un peu plus haut de baleines, et bien justement, Iceberg Alley est également le point de rencontre des cétacés qui remontent vers le nord pendant la période la plus propice pour voir ces grands blocs de glace. Il y a fort à parier que vous ferez d’une pierre deux coups.

De l’iceberg dans nos verres.

Ces glaçons géants sont aujourd’hui la base d’un business florissant qui se consomme, nous dit-on, avec modération. On fabrique donc toute sorte de spiritueux, et l’on brasse de la bière avec de l’eau âgée de plus de 12.000 ans récoltée au large de Terre-Neuve. Côté forte teneur en alcool, la distillerie Iceberg propose vodka (selon les connaisseurs l’une des meilleures au monde), rhum et gin. Pour le soft propice aux soirées pizza-foot, « Hey, c’est sacrilège! – Hey, c’est de la bière faut pas s’emballer! » la brasserie Quidi Vidi fait effectivement ce breuvage, et voilà. On trouve aussi du vin, et de l’iceberg fondu prêt à boire, l’eau la plus pure du monde à 15 balles la bouteille… faut avoir soif.

Trinquez avec quelques fragments d’iceberg dans vos chopes, vous verrez, ça pétille. On appelle ça le « bergy seltzer », un son très particulier provenant de l’air emprisonné dans la glace lorsqu’il se libère en faisant des bulles. C’est un peu la recette miracle pour transformer le vin en champagne. Mais fort heureusement, nous n’en sommes pas encore là.

berg

Source: Terre-Neuve-et-Labrador.

Crédits photo: (1) intercom, (2) Maxim Baluyev.

Enregistrer

Charger Plus dans Terre-Neuve et Labrador

6 Commentaires

  1. sylvie

    13 mars 2016 at 10:05

    J’aimerais bien aller voir ces géants de glace, ce doit être fascinant.

    Répondre

  2. Bébel

    24 mars 2016 at 17:54

    Ça en fait du stock de glaçon pour mettre dans son petit jaune… À consommer avec, qui déjà? 🙂

    Répondre

    • Gillian

      6 août 2016 at 15:28

      Modération! Bon, oui, ça va… En tout très bon article 🙂

      Répondre

  3. Cynthia

    2 juin 2017 at 08:05

    Ça doit être tellement impressionnant de voir des icebergs 🙂

    Répondre

    • Houston MacDougal

      2 juin 2017 at 12:36

      Impressionnant et un peu flippant non? 😉

      Répondre

  4. Cindy

    23 août 2017 at 14:31

    Un truc que je n’aurais jamais imaginé avoir envie de faire/voir, maintenant si!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Envoyer un colis international

Qu’on soit en voyage, expatrié temporaire ou définitif, toutes les raisons sont bonn…