Forme type du CV pour le programme EIC.

cv

Dans sa refonte globale, pour ce qui a trait aux candidatures, le programme EIC tend à uniformiser les documents dont est issue la constitution des demandes de permis. Sur la forme en tout cas, et dans l’absolu c’est plutôt un bien lorsqu’elle concerne la rédaction du CV. Effectivement, la culture du curriculum vitae pour ce que nous connaissons, en France du moins, est un vaste champ où le verbiage et la litanie d’intitulés sont les sillons. Du charabia outre-Atlantique, puisque concrètement ça ne correspond à pas grand-chose. Ce qui importe, ce ne sont pas vos titres, mais ce que vous savez faire.

Ce gabarit s’articule en 4 points, dont s’inspire directement la pratique québécoise, mais qui vous sera utile dans toutes les provinces. Ici, il s’agit d’une forme type pour constituer un dossier, vous n’êtes pas candidat à un emploi en particulier, vous n’avez donc pas à adapter votre CV autrement que sur cette forme justement.

Nom et coordonnées

  • Nom, prénom.
  • adresse actuelle complète (ne pas oublier le code postal et le pays).
  • téléphone et courriel: pour votre mail, sans être une obligation, c’est toujours mieux de présenter quelque chose de cohérent, de sérieux.

Éducation

Il s’agit, ni plus ni moins, de votre scolarité. Pour chaque diplôme, vous devez apporter certains renseignements:

Nom de l’établissement, ville, pays, durée d’études (de: mm-aaaa à: mm-aaaa).

  • Niveau d’éducation: fournir le nom du diplôme ou le niveau le plus élevé que vous avez acquis. Attention, vous devez préciser les intitulés originaux de vos diplômes, pas leur équivalent canadien.
  • Prix: indiquer les prix ou récompenses reçues. C’est très anglo-saxon et dans notre système scolaire ou universitaire nous ne connaissons pas vraiment ça. Donc peu de chose à se mettre sous la dent, si vous avez été major de promotion, ou si vous avez décroché une mention, notez-le.
  • Formation: indiquer toute formation supplémentaire obtenue.

Réitérer l’opération avec vos autres diplômes.

Expérience professionnelle

Vous devez entamer cette partie par l’expérience la plus récente, puis vous remontez dans le temps. Là encore, quelques spécificités:

Employeur (nom de l’entreprise) – Titre de l’emploi – Ville et Pays (notez que l’adresse exacte au complet n’est pas requise) – Durée de l’emploi (de: mm/aaaa à: mm/aaaa).

Vous devez fournir pour chaque poste un « bref résumé » de vos fonctions et responsabilités professionnelles. Nous vous conseillons de lister vos 3 à 5 principales tâches, en les expliquant sans étalage. Souvent, leur simple énoncé est suffisamment évocateur, on apprécie les synthèses… vous me suivez? Oui, car nombreux sont ceux qui butent encore sur le terme bref, du coup ça peut les aider.

Puisque votre CV doit être complet, vous devez également préciser les périodes d’inactivité: voyage, congé maternité, chômage etc… Nous n’en voyons que peu l’intérêt, mais c’est ainsi.

Bénévolat

Le bénévolat est très développé au Canada, il est même valorisé puisqu’on le considère comme une véritable expérience de travail. Le gouvernement du pays à la feuille d’érable ajoute entre parenthèses « si possible ». Ils sont conscients que vous serez peu nombreux à remplir cette quatrième partie rendue, pour le coup, presque facultative. Ça n’est pas dans notre culture, reconnaissons-le une fois pour toutes. Néanmoins, ça n’est pas un handicap non plus, ne soyez pas effrayés si vous n’avez jamais effectué de bénévolat de votre vie, il n’est jamais trop tard.

Ici, même chose que pour votre expérience professionnelle: Nom de l’établissement – Titre du poste – Ville et Pays (notez que l’adresse exacte au complet n’est pas requise) – Durée (de: mm-aaaa à: mm-aaaa). Vous devez également fournir un résumé de vos fonctions et responsabilités lors de votre bénévolat.

Source: Canada International.

Charger Plus dans Programme mobilité EIC

10 Commentaires

  1. alex

    20 janvier 2014 at 07:30

    Vraiment génial ce blog, tous les billets sont clairs, c’est nikel ! Merci pour le boulot !

    Répondre

    • Houston MacDougal

      21 janvier 2014 at 04:20

      Merci à toi, et sois le bienvenu!

      Répondre

  2. Lilou

    16 février 2014 at 07:36

    Bel article merci pour les infos!

    Répondre

  3. Thomas

    24 juin 2015 at 21:12

    Hello! merci pour ce site génial!

    Je suis en pleine rédaction de mon cv pour joindre mes documents. Je suis en quête d’un permis Jeune Pro.
    J’ai un doute, j’ai fait mes études en Italie, faut il que mes diplômes soient traduits par un traducteur assermenté ou un simple scan suffit?

    Merci d’avance pour ton aide!!

    Répondre

    • Houston MacDougal

      24 juin 2015 at 23:59

      Bonjour Thomas,

      Merci pour ces compliments, c’est le genre de chose qu’on aime lire et dont on ne se lasse pas! Concernant vos diplômes étrangers, nous n’avons jamais rencontré ce cas de figure à proprement parler. Les anciens Erasmus, notamment, sont partis en cours de cursus (3ème année de Licence ou 1ère année de Master) pour le terminer en France et y obtenir leur plus haut diplôme, ce n’est donc qu’une courte parenthèse. Pour être honnête, nous ne pensons pas qu’une traduction d’un traducteur assermenté soit nécessaire, surtout si vous avez déjà une expérience professionnelle dans votre domaine d’étude. Nous n’en avons cependant pas la certitude. En revanche, on ne vous reprochera jamais d’avoir bien fait les choses, et proposer une traduction de ces diplômes ne constituera pas un handicap à votre candidature. Nous ne tranchons pas la question malheureusement, mais ne perdez pas de vue qu’un employeur ne choisit pas un candidat au PJP s’il n’est pas apte à occuper le poste proposé, et CIC en a conscience. Dans tous les cas, si vous avez un doute, ne prenez pas de risque.

      Répondre

      • Vince

        25 juin 2015 at 03:26

        Je suis d’accord avec Houston et à mon humble avis tu mets genre l’intitulé exact de tes diplômes dans ton cv et entre parenthèses la traduction française, ça devrait être suffisant. Au pire ils te demanderont directement une traduction certifiée. Mais je crois pas que ce soit déterminant si t’es ok dans les critères de sélection du permis jeune professionnel: on te recalera pas pour une question de traduction.

        Répondre

      • Thomas

        25 juin 2015 at 08:12

        Merci beaucoup ! c’est tellement compliqué de réussir à obtenir des conseils! je vais voir ce que je peux faire en tout cas.. Et ensuite pour le formulaire des expériences Post secondaires, il faut le renvoyer tel quel? encore modifiable? ou je sauvegarde une version jpeg? Parce que en version Pdf il reste toujours en mode formulaire en fait…et mes infos ne sont pas bloquées, elles peuvent toujours être retouchées .. c’est vraiment le parcours du combattant hein!
        En tout cas merci encore infiniment!

        Répondre

        • Vince

          28 juin 2015 at 01:07

          Yop, c’est technique ces histoires de formulaire et c’est clair que c’est compliqué. Là-dessus je peux rien en dire perso mais m’étonnerait qu’il faille le renvoyer modifiable. Dans tous les cas daut toujours avoir un back-up de ses doc! Courage dans tes démarches 🙂

          Répondre

  4. Carole

    11 février 2017 at 14:38

    Beaucoup de conseils, et des bons en plus! Merci.

    Répondre

    • Houston MacDougal

      12 février 2017 at 05:53

      Pas de quoi 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Queues de castor: la recette.

« Queues de castor, appelée BeaverTails en anglais, est une chaîne de pâtisseri…