Conduire en France avec un permis canadien.

permis de conduire

Il est tout à fait possible de conduire en France en étant titulaire d’un permis de conduire obtenu au Canada (cela vaut également pour les permis de conduire étrangers de manière plus générique). Sachant cela, ajoutons que certaines conditions varient selon la durée de votre séjour en France pour pouvoir effectivement conduire avec ledit permis, mais également selon votre statut. De prime abord on pourrait s’attendre à quelque chose de complexe, mais il n’en est rien du tout, c’est au contraire très facile. Voyez plutôt.

Lors d’un court séjour.

Aucun problème, vous pouvez conduire. Votre permis initial doit cependant être valide et être rédigé en français, ou accompagné d’une traduction officielle en français ou d’un permis international.

Qu’entend-on par court séjour? C’est une période ne dépassant pas 185 jours, ça fait 6 mois. C’est juste énorme, surtout quand on sait que les provinces canadiennes autorisent en moyenne à conduire avec un permis français pendant seulement 3 mois (sauf Alberta et Québec).

Pendant vos études en France.

Là encore, pas de souci, vous pouvez conduire en France avec votre permis de conduire si celui-ci est valide et accompagné d’un permis de conduire international, ou d’une traduction officielle (trouver un traducteur agréé: ici). Pour rappel, il doit avoir été délivré au Canada où vous aviez votre résidence normale. Bonne nouvelle, cela vaut pour toute la durée de vos études en France.

Toutefois, vous devez avoir obtenu votre permis de conduire avant la date de validité de la carte de séjour étudiante, ou d’un visa long séjour avant la validation de l’Ofii (Office français de l’immigration et de l’intégration). Attention, si vous avez merdé sur la route auparavant (suspension, restriction ou annulation de votre droit de conduire) alors c’est cuit.

À la fin de vos études enfin, si votre statut change (vous devenez salarié par exemple), vous devrez échanger votre permis de conduire obtenu au Canada contre permis de conduire français, si toutefois votre province ou territoire d’obtention de permis initial a signé un accord d’échange réciproque.

Le cas d’une installation définitive en France.

L’hypothèse concerne donc les résidents français ayant passé leur permis de conduire au Canada, ou bien les canadiens et autres étrangers ayant passé leur permis eux aussi au Canada, forcément. Il faut remplir plusieurs conditions pour faire reconnaître son permis.

  • Avoir un permis valide et avoir l’âge légal de conduire.
  • Le permis doit avoir été délivré par une province ou un territoire canadien.
  • Le permis doit être rédigé en français, ou avoir une traduction officielle.
  • Le titulaire ne doit pas avoir son permis suspendu ou annulé dans le territoire ou la province canadienne d’origine, vous ne devez pas non plus être l’objet d’une restriction particulière s’agissant de la conduire avec votre permis.
  • Le titulaire ne doit pas avoir fait l’objet en France, avant l’obtention de son permis au Canada, d’une annulation ou d’une invalidation du permis.

Deux conditions si vous n’êtes pas canadien (la première vaut pour les canadiens), mais que vous avez obtenu votre permis au Canada, il faut:

  • Avoir obtenu votre permis avant la date de début de validité de votre 1er titre de séjour en France ou de la validation de votre visa par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii).
  • Avoir obtenu votre permis pendant que vous aviez votre résidence normale au Canada.

La durée de reconnaissance.

Elle est limitée à un an, ça veut dire qu’une fois dépassée ce délai vous ne pourrez plus conduire avec votre permis obtenu au Canada. Après quoi vous devrez l’échanger. Plus précisément:

Titulaire d’une 1recarte de séjour 1 an à partir de la date de remise de votre carte
Titulaire d’un visa de long séjour valant titre de séjour 1 an à partir de la date de validation du visa par l’Ofii (vignette sur votre passeport)

Si vous êtes français le délai est d’un an à partir de votre installation en France.

Source: Service Public.

Crédits photo: itama.

Charger Plus dans Go back home

Laisser un commentaire

Voir également

The Bushwick Collective, quand l’art de rue transforme tout un quartier.

Bushwick Collective est une galerie en plein air à but non lucratif créée en 2012 dans le …