Comment se rendre aux Territoires du Nord-Ouest?

territoires du nord ouest drapeau

Réputés pour la beauté de ses paysages, les Territoires du Nord-Ouest aiment à se conjuguer avec toute une kyrielle de superlatifs. Il faut dire qu’il y en a de la place, et tout paraît beaucoup plus grand. L’espace est vaste (plus de 13% de la Fédération) et largement préservé puisque l’homme n’a (presque) pas encore su dompter ces grandes étendues vierges. Modestement peuplés, les Territoires ne croulent pas sous l’urbanisation galopante, ce qui laisse à sa faune et sa flore le loisir de s’exprimer. Sauvage, c’est un mot qu’on a sans cesse à la bouche et qui évoque à peu près tout. Sauvage comme la rigueur de l’hiver, comme le vert d’une aurore boréale et la transition de la limite des arbres. De la haute montagne sur une vaste étendue plane. Mais alors, comment s’y rend-on?

La voie des airs.

On ne va pas se mentir, se rendre aux Territoires du Nord-Ouest n’est pas forcément chose aisée puisqu’en la matière ça ne se bouscule pas au portillon question lignes régulières, et pour cause: sans faire offense d’aucune manière, ces Territoires faiblement peuplés ne sont pas une destination très prisée par les voyageurs et le tourisme de masse.  Ne vous attendez donc pas ici à faire jouer les affres de la concurrence pour prendre l’avion, puisque de concurrence il n’y en a presque pas (c’est aussi l’une des raisons qui explique que se rendre là-bas coûte un bras).

Les villes de départ sont relativement restreintes, elles mènent toutes à Yellowknife. Les quatre principales étant:

  1. Calgary, Alberta. 2 heures de vol.
  2. Edmonton, Alberta. 1 heure et demie de vol.
  3. Whitehorse, Yukon. 1 heure et demie de vol.
  4. Ottawa, Ontario. 4 heures de vol.

Les esprits chagrins diront que c’est peu, mais rappelons-leur que c’est déjà ça. Comme l’on pouvait s’y attendre, un Paris – Yellowknife nécessitera au moins deux escales et pas moins de 16 heures de trajet pour les plus chanceux, qui seront allégés d’une liasse de billets à hauteur de 1200€. En même temps, c’est 23 kg maximum pour le bagage en soute, on aurait presque envie de dire merci… non? Les compagnies qui osent s’envoler vers le Nord en vol direct sont:

Sachez aussi que seize autres plus petites lignes aériennes des Territoires du Nord-Ouest s’ajoutent à Canadian North, First Air et Northwestern Air Lease pour compléter l’offre de transport et assurer des vols réguliers ou nolisés vers de plus petites localités, de même que vers des rivières et des lacs de pêche en pleine nature sauvage. Effectivement, en partance de tous les centres principaux, des hydravions, des avions équipés de skis et des avions munis de roues peuvent être nolisés vers des parcs nationaux, des rivières sauvages, des gîtes de pêche éloignés et d’autres lieux éloignés. Alors, heureux?

carte territoires du nord ouest

En prenant la route.

Bon, c’est chaud, il faut le reconnaître. C’est chaud non pas parce que le réseau routier n’existe pas, il y en a bien un on est pas des bêtes, mais plutôt parce que le territoire est très étendu et n’offre que peu d’itinéraires possibles. Cela dit, de nombreuses routes sont asphaltées et celles en gravier sont bien entretenues. Il faut savoir que c’est l’une des plus grandes régions de pergélisol (sol gelé en permanence) du Canada, et ce dernier est sujet aux mouvements (il se tasse, il bouge), donc la route peut se déformer. Il est donc conseillé de faire attention au volant, et de veiller à toujours avoir le réservoir plein, les distances entre les stations service sont monstrueuses. Après, libre à vous de tenter le pouce levé en nomade aventurier que vous êtes, votre cahute sur le dos pour toute richesse et partir vers les confins. Sinon, louer un véhicule pourrait tout aussi faire l’affaire.

Pour ceux-là, il suffira d’emprunter:

  • La Dempster Highway (route 8): Depuis la Klondike Highway à l’est de Dawson, elle rejoint Inuvik en passant par Fort McPherson. On entre aux Territoires du Nord-Ouest par là quand on aime rouler longtemps, très longtemps! Prévoir une roue de secours, ou deux, sur cette longue (plus de 700 km) route en gravier.
  • La Liard Highway (route 7): Si vous êtes sur l’Alaska Highway en Colombie-Britannique, et que vous avez envie de faire un détour au nord, c’est justement le point d’entrée sud dans le Territoire du Nord-Ouest. Cette route sauvage comprend de nombreux points observations de la faune, de beaux paysages et de nombreuses forêts … mais il y a peu de services.
  • La Mackenzie Highway (route 1): Depuis le Nord de l’Alberta, la route entre aux Territoires du Nord-Ouest où elle rejoint le fleuve Mackenzie près de son point d’origine.

Sachez aussi qu’en hiver,des routes de glace permettent de rejoindre plusieurs localités pendant quelques mois. Ces routes, aménagées sur de la neige compactée et de la glace de lac d’une épaisseur de 91 centimètres, sillonnent notamment le delta du Mackenzie, la vallée du Mackenzie et la région de North Slave, vers les villes Deh Cho de Nahanni Butte et de Trout Lake.

Crédits photo: (1) Nicolas Raymond; (2)  geology.com; (3) AzaToth.

Enregistrer

Enregistrer

Charger Plus dans Territoires du Nord-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre au Labrador?

Partie continentale du Territoire qu’il compose avec Terre-Neuve, le Labrador a été …