Le Chemin du Roy.

roy

On utilise d√©sormais le terme de « route du patrimoine », √† raison, pour qualifier ce qui constitue la voie terrestre la plus connue du Qu√©bec, voire m√™me du Canada et pourtant. Pourtant ce n’est que quelques lignes (allez, voyons large: une petite page) dans les guides de voyage, sous l’appellation Route 138. Elle longe le Saint-Laurent. Un nom clinquant que ce Chemin du Roy, pour un itin√©raire qui ne manque pas de briller dans nos yeux. Faites preuve de po√©sie et vous verrez comme c’est romantique. Au pire, les esprits chagrins trouveront √ßa tr√®s beau, ce n’est d√©j√† pas si mal.

Un brin d’Histoire.

Premi√®re route carrossable de Nouvelle-France, et donc du Canada, le Chemin du Roy reliait d√®s l’origine Qu√©bec √† Montr√©al, sur la Rive-Nord du Saint-Laurent. Il a cependant fallu plus d’un si√®cle apr√®s l’installation des fran√ßais, pour qu’on veuille entreprendre un labeur √ī combien n√©cessaire: construire une route continue qui traverserait les 37 seigneuries, s’√©talant sur les 280km s√©parant les deux villes. Alors on ferait fi des caprices du grand fleuve. Gr√Ęce aux corv√©es du Roy et √† l’impulsion du grand voyer de la colonie, le travail fut achev√© apr√®s 5 ans, en 1737. Jusqu’alors, seul le Saint-Laurent permettait effectivement de r√©aliser la liaison puisque le transport fluvial √©tait ma√ģtre √† cette √©poque, avec tous les dangers qu’il repr√©sentait: inondations, glaces de l’hiver, gel et d√©gel.

En 1967, on se souvient du clin d‚ÄôŇďil du G√©n√©ral de Gaulle √† l’Histoire avec ce choix hautement symbolique, et son pied de nez au monde anglophone sur un trajet jalonn√© de fleurs de lys. Chaque √©tape √©tait l’occasion de rappeler l’√©mancipation et la souverainet√© du peuple qu√©b√©cois. La suite, on la conna√ģt.

Le long du Saint-Laurent.

De petites routes caboss√©es qui serpentent sous l’ombre des arbres, il y en a beaucoup sur le Chemin du Roy. C’est aussi l’occasion de voir de belles b√Ętisses color√©es, avec un clocher dans chaque village. N’en d√©plaise, c’est tellement fran√ßais. Des monuments historiques aussi, comme la prison-mus√©e de Trois-Rivi√®res, le sanctuaire Notre Dame du Cap aux portes de la ville, et le moulin de la Chevroti√®re √† mi-parcours de la capitale provinciale. Le point d’orgue √©tant toujours le Vieux-Qu√©bec, avec ces fameux panneaux jusqu’au bout de la Grande All√©e. On en profite pour d√©couvrir un peu de patrimoine qu√©b√©cois, en traversant des villages parmi les plus charmants de la Belle Province: Neuville, Cap-Sant√©, Deschambault-Grondines. C’est paisible, on aime √† s’arr√™ter devant le Saint-Laurent. Plus loin, c’est une alternance de champs et de petits bouts de campagne, bref, de belles rencontres avec la Mauricie, Lanaudi√®re, et puis cette sensation de remonter le fil du temps.

route 138

Ce qu’en pense Exp√©rience Canadienne?

Le Chemin du Roy, on aime parce que c’est beau. Oui mais voil√†, enlev√© le c√īt√© folklore on a parfois du mal √† s’y retrouver. Du coup, on vous propose une promo invers√©e, c’est une question de style et puis les mythes sont faits pour √™tre √©corn√©s. Dans les faits, le trac√© initial et la route originelle n’existent presque plus. Ou alors √† d’imp√©n√©trables endroits. Certes le parcours fl√©ch√© est tr√®s attrayant et on aime √† jouer au Petit Poucet, mais il n’y pas vraiment d’harmonie: par exemple, on peut sortir de la route 138 sur 400 m√®tres, pour s’y retrouver l’air de rien les 15 kilom√®tres suivants. Une fois, deux fois, trois fois, √ßa n’a aucun sens, sauf √† faire pester le voisinage. Et m√™me si on en est, on n’aime pas trop se faire prendre pour des touristes.

Sur toute sa longueur le Chemin du Roy est tr√®s in√©gal, et on pr√©f√®re largement longer le Saint-Laurent, plut√īt que de se retrouver trop loin √† l’int√©rieur des terres. D’ailleurs, dans cette id√©e nous conseillons le parcours uniquement entre Trois-Rivi√®res et Qu√©bec puisqu’il colle plus au fleuve, peu importe le sens et en assumant pleinement ce choix. Dans la premi√®re des deux villes cit√©es, les panneaux perdent en coh√©rence et vous aurez probablement √† faire demi-tour plus d’une fois: aimez vous perdre dans Trois-Rivi√®res, ou renoncez √† emprunter le Chemin dans sa portion qui traverse la ville, mais √ßa serait dommage. Faites plut√īt une halte, et profitez.

Le parcourir dans son int√©gralit√© est beaucoup trop long, et rien ne vous oblige au d√©part de vous engager dans cette voie-l√†. D’ailleurs, vous le comprendrez bien assez t√īt. Vous zigzaguerez le long de la 138 pendant plusieurs heures, beaucoup trop d’heures: zones 30 incalculables, panneaux contre GPS pour un √©ternel d√©bat quand on n’a pas vu de couronne sur fond bleu depuis trop longtemps. Allez hop, un crochet sur la 40, tout va soudain beaucoup plus vite, et m√™me si le trajet devient beaucoup trop bruyant vous √™tes enfin arriv√©.

Dans tous les cas, faites-en au moins un bout, ça vaut le détour.

moulin de la chevrotiere

Crédits photo: Bonjour Québec, Kimon Berlin, Hartang.

Source: Chemin du Roy. On vous conseille fortement la carte interactive du site.

Charger Plus dans Belle Province

6 Commentaires

  1. Francis

    15 juillet 2013 at 23:15

    Il en faut du temps pour ce Chemin du Roy, j’abonde totalement, mais il vaut la peine qu’on s’y attarde! Et c’est vrai, les petits villages qu’on y traverse sont superbes!

    Répondre

  2. Philippe Auriol

    28 novembre 2013 at 15:06

    En allant vers Qu√©bec c’est encore le sens qui va le mieux, je trouve. Une route tr√®s charmante.

    Répondre

  3. Bernard

    7 décembre 2014 at 07:41

    je l’ai faite dans le sens Qu√©bec-Montr√©al et je me suis paum√© quelques fois… Mais quel trip! Il suffit de prendre son temps et cibler la partie du parcours que tu proposes.

    Répondre

  4. Johanne

    7 mars 2015 at 17:07

    Entre le chemin du Roy et l’autoroute j’aime autant prendre le temps et donner un peu de plaisir √† mes yeux;)

    Répondre

  5. Louise

    6 décembre 2015 at 14:43

    Assur√©ment un itin√©raire √† suivre, √† faire des que j’en aurai l’occasion.

    Répondre

  6. […] (Source de l’image) […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’√©rable, c’…