Les Chantiers Jeunesse au Québec.

jeune

« Chantiers Jeunesse (CJ) vise à favoriser le développement de jeunes citoyens actifs et engagés, à appuyer le développement d’une communauté et du plein potentiel des personnes en offrant des lieux d’apprentissages et de formation en collaboration avec des partenaires d’ici et d’ailleurs, et ce, dans un esprit de solidarité et de respect des différences. »

Pour la petite histoire, CJ est un organisme  sans but lucratif créé en 1980. Il organise, des projets internationaux, diversifiés, de volontariat dans différentes régions du Québec. Il y en a, généralement, une demi-douzaine par année, s’étalant sur des périodes variables: quelques semaines (3 ou 4) à quelques mois.

De quoi s’agit-il vraiment?

On l’a dit, de projets réalisés sur la base du bénévolat au Québec.  Le chantier peut prendre différentes formes, mais se révèle souvent manuel. Il n’y a donc aucune compétence particulière à posséder. On vise ici la protection de l’environnement, la construction ou encore la rénovation. Par exemple, on vous demandera d’aménager des chemins de randonnée, construire des bancs et des tables en bois pour les promeneurs etc…

Vous travaillez entre 25 et 30 heures par semaines, et puisque vous êtes bénévole, vous n’êtes pas payé. En revanche, vous êtes nourri et blanchi. Attention, n’imaginez pas vous reposer dans un 4 étoiles. Non, vous serez logé en auberge de jeunesse, camping, dortoir ou dans la salle communale qui aura été réquisitionnée pour vous.

Durant votre chantier, vous bénéficiez d’un budget couvrant les dépenses liées au transport, aux loisirs et aux excursions.

Les conditions.

Avoir entre 18 à 30 ans. Il existe cependant certains chantiers ouverts sans limites d’âge, pourvu qu’on soit majeur. Vous devez également avoir une certaine base d’anglais, puisque c’est la langue généralement utilisée sur les chantiers.

Les démarches.

Différents documents sont à réunir afin de compléter votre dossier. Il faut d’abord une lettre d’invitation de Chantiers jeunesse, les pièces classiques: photocopie de passeport, photos, preuves de fonds suffisant (une attestation signée par votre banque est suffisante, voire une copie de votre compte bancaire).

Vous devez faire une demande de permis de travail: le formulaire IMM1295 (délai d’obtention variable: 3 ou 4 semaines si tout va bien). Coût: 150$. On le rappelle, au Canada le bénévolat est considéré, à raison, comme une véritable expérience professionnelle. Cette procédure un peu contraignante est donc nécessaire, mais elle est facilitée par le fait que, justement, vous venez sur la base d’un Chantier jeunesse.

Une condition nécessaire: tout volontaire doit venir au Canada dans le cadre d’un échange entre deux associations, confirmé par un protocole d’entente. Dans le cas contraire ne tentez rien, vous engageriez des dépenses en pures pertes.

Vous devez vous rendre au Québec par vos propres moyens. En d’autres termes, l’association qui vous accueillera ne prend pas en charge votre transport, mais puisque vous êtes prévenant, vous savez déjà comment obtenir un billet d’avion à moindre coût.

Comme pour les permis du programme EIC, vous devez souscrire à une assurance médico-hospitalière, pour toute la durée du séjour.

Une expérience enrichissante.

C’est d’abord un joli brassage de cultures, puisque vos camarades viendront de pays très différents, qui sont autant de chances de pouvoir échanger. C’est aussi l’occasion de découvrir une région, se rendre utile, de participer à beaucoup d’activités et surtout d’être au contact des populations locales, souvent dans des lieux encore préservés du tourisme de masse.

Source: CJ.

Charger Plus dans Expatriation

2 Commentaires

  1. Angie

    13 novembre 2014 at 14:08

    J’en ai fait un, au milieu des années 2000, et j’en garde un souvenir ému. De belles rencontres dans cette région des Laurentides où on a pu, en quelque sorte, communier avec la nature dans toutes les langues. J’ai tellement aimé ça que j’en ai fait d’autres en Europe et dans le monde. Un conseil: n’hésitez pas!

    Répondre

    • Une bigoudène

      14 janvier 2017 at 13:45

      Ça a l’air tellement fun!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Envoyer un colis international

Qu’on soit en voyage, expatrié temporaire ou définitif, toutes les raisons sont bonn…