Changer d’employeur avec un Permis Jeune Professionnel.

changementContrairement à d’autres (comme le PVT), le Permis Jeune Professionnel est un permis de travail temporaire fermé. Il vous lie à un seul et unique employeur, pendant une durée limitée. Partant de ce constat, on en tire rapidement la conclusion que si la collaboration avec son patron arrive à échéance avant terme, vous n’avez plus qu’à déménager et à trouver un billet d’avion pas cher en urgence, pour rentrer chez vous. De même, on s’imagine que toute perspective d’évolution dans l’entreprise est vouée à l’échec, du moins pas avant qu’on ait changé de statut (devenir résident permanent notamment), ou de permis de travail.

Que ce soit dit et écrit une fois pour toutes, c’est faux!

Vous pouvez changer d’entreprise, pourvu que vous respectiez les conditions et les critères d’attribution d’un PJP, comme si vous faisiez votre demande pour la première fois. Voilà pour la théorie, car rappelez-vous, le seul critère qui compte en fait: un emploi au Canada dans votre champ de compétences qui constitue un perfectionnement professionnel. Le reste est inutile, vous avez déjà obtenu votre PJP, pas besoin de revenir dessus. Mais si vous comptez passer de boucher à massothérapeute, ça risque de coincer, vraiment, et de faire rire un peu l’agent d’immigration. Attendez votre RP pour une reconversion.

Quant au reste, voici le mode d’emploi.

Les documents nécessaires et la marche à suivre.

  • Une attestation de licenciement pour causes économiques, signée de votre ex-employeur.

Personne n’ira vérifier que vous êtes effectivement viré pour de telles raisons. Veillez à ne pas mettre un terme à votre collaboration, si elle émane de vous, dans les bris de vaisselle et les pleurs. Et si on vous met dehors comme un malpropre, gardez votre sang-froid et ravalez votre orgueil, puisque vous aurez besoin de cette attestation dans tous les cas. Rappelez-vous, si votre ancien employeur ne veut pas vous faire d’attestation, vous ne pouvez pas faire modifier votre permis et vous rentrez chez vous.

  • Une attestation d’embauche, signée par votre nouveau patron.

Cette condition n’est jamais difficile à obtenir. De prime abord, la seule chose rebutante pour votre nouveau boss, c’est qu’il ne comprendra pas forcément la raison d’une telle attestation. Simplement parce que pour lui, soit votre permis de travail est valide, soit il ne l’est pas. Quelques mots d’explication et une signature en bas d’une feuille à en-tête de l’entreprise et c’est dans la poche. Faites comme si vous initiez la démarche d’une demande initiale de PJP, ce n’est absolument pas un obstacle.

  • Un tour du poteau, les deux attestations en main.

Il vous suffit de vous rendre au poste-frontière le plus proche. Nous ne cesserons pas de le rappeler, mais le mieux quand même est d’éviter Lacolle pour les montréalais (plus pointilleux et tatillons que n’importe où ailleurs au Canada). Ce tour du poteau vous permet de faire modifier votre PJP, c’est-à-dire changer le nom de votre employeur sur votre si précieux bout de papier à l’intérieur de votre passeport, ni plus ni moins. Ainsi, vous pourrez travailler pour votre nouveau patron en toute légalité.

  • 150$.

C’est le coût d’une telle démarche. Oui, on n’a rien sans rien! Vous règlerez cette somme à l’agent d’immigration qui s’occupera de votre nouveau Permis Jeune Pro.

Cas similaires.

Il s’agit des changements de postes et des promotions. Plus besoin dans ces cas-là d’une attestation de votre ex-employeur, puisque vous gardez votre patron. En revanche, c’est l’intitulé de votre travail qui est à modifier sur votre permis. Une attestation expliquant le changement de votre situation au sein de l’entreprise qui vous emploie, devient seule suffisante. 150$ plus tard et un tour du poteau, le tour est joué.

Crédits photo: Nemo.

attentionObsolescence possible de l’article (très probable): durcissement de la politique de contrôle et frais, relatifs à la conformité, supplémentaires imposés aux employeurs (février2015) et payables en ligne uniquement (230$) avant toute demande de permis et/ou tout changement. Idem, changement global de la politique d’accès au programme EIC dans son ensemble.

Nous conseillons à toute personne directement intéressée par le sujet de se tourner vers un avocat spécialisé en droit de l’immigration. En effet, chaque cas relevant d’un examen particulier de la situation, nous ne répondrons plus aux questions posées (idem en message privé) et l’article ne sera pas mis à jour. Il existe plusieurs excellents avocats sur la place de Québec, nous avons eu la chance de collaborer avec l’un d’entre eux. Ils sont facilement identifiables, contactez-les, que vous soyez sceptique ou convaincu.

« Je possède un permis de travail délivré au titre de la catégorie des Stages coop à l’étranger ou de la catégorie des Jeunes professionnels. Comment puis-je changer d’employeur? » Donc voilà, suffit désormais d’aller .

Charger Plus dans Programme mobilité EIC

105 Commentaires

  1. Avatar

    Baba

    14 mars 2016 at 10:07

    Bonjour! Question simple.. J’ai une LI pour jp mais pas encore validé. Mon employeur n’a plus besoin de moi. J’ai trouvé un nouvel employeur. Comme je n’ai rien validé, je pensais arriver à la douane avec ma LI et les documents du nouvel employeur. Vous pensez que c’est risqué et qu’ils pourraient remarqué que c’est un autre employeur que celui que j’avais noté dans moncic? Merci à tous 🙂

    Répondre

    • Avatar

      Pierre-Yves

      14 mars 2016 at 13:16

      Salut Baba,
      Je pense qu’ils vont remarquer oui. En tout cas, je ne crois pas qu’il faille miser sur leur négligence, mais je ne pense pas non plus que ce soit quelque de rédhibitoire. Par contre, je ne peux pas te garantir que la démarche fonctionnera, et que s’il elle fonctionne, ce soit possible partout.
      A titre personnel, j’irai au culot dans une petite douane, mais c’était plus simple à mon époque.
      A +

      Répondre

  2. Avatar

    Gillian

    18 juillet 2016 at 10:11

    Bonjour,

    Je suis actuellement en JP, j’ai déjà un nouveau travail dans le même secteur.
    Est ce toujours d’actualité le fait d’avoir une lettre de licenciement de mon actuel employeur et une promesse d’embauche de mon futur employeur suffit à faire la modification d’employeur sur mon JP?

    Merci d’avance!

    Répondre

    • Avatar

      Sophie

      18 juillet 2016 at 14:19

      Je suis dans le meme cas que toi (+VIE) et je souhaite savoir comment faire

      Répondre

      • Avatar

        Gillian

        18 juillet 2016 at 14:50

        Bonjour Sophie,

        Je suis un peu en mode panique parce que j’étais restée sur ça et je viens de voir que ce n’est plus valable… et j’ai démissionné ce matin!
        Va voir sur la page pvtiste (malheureusement je ne peux pas te copier le lien le site m’en empêche)

        Répondre

        • Avatar

          Savinien

          19 juillet 2016 at 00:30

          Salut Gillian, que l’astuce fonctionne encore aujourd’hui ou non, en démissionnant tu élimines d’office tes chances dans ce cas-lá puisqu’il faut/fallait un licenciement économique.
          Là encore les filles, quand il y a un doute à votre place je vais direct voir un ou deux avocats, quitte à y laisser quelques dollars. Bye et bonne chance.

          Répondre

      • Avatar

        Savinien

        19 juillet 2016 at 00:25

        Salut Sophie, sans offense mais pour bien faire il faut prendre un avocat, n’ai plus ni moins.

        Répondre

    • Avatar

      Savinien

      19 juillet 2016 at 00:35

      Concernant ton message initial: il y a tellement de combines qu’on ne sait plus vraiment. Selon moi ça devrait pouvoir marcher avec certains douaniers pas trop cons puisqu’en passant par les voies classiques il n’y a pas de raison qu’avec cette configuration on refuse un tel changement, et ça évite de perdre et d’attendre des mois. Mais le bon sens dans les administrations…
      Courage et bonne chance.

      Répondre

  3. Avatar

    Sophie

    19 juillet 2016 at 10:03

    Je ne change pas d’employeur au final car je reste dans le meme groupe, donc je dois simplement changer de poste … quel formulaire/démarches dois-je faire ?

    Répondre

    • Avatar

      Savinien

      21 juillet 2016 at 09:13

      Ah, du coup tu devrais je pense faire une simple demande de modification en ligne, mais ça prend du temps pour obtenir une réponse. Ça vaudrait certainement le coup de tenter un tour du poteau, je ne vois objectivement pas comment un agent à la frontière pourrait te refuser le changement si ton employeur reste le même.

      Répondre

  4. Avatar

    Samuel

    2 août 2016 at 12:10

    Bonjour à tous je vois que vous parlez tous principalement de faire ce changement en direct plutôt qu’en ligne. J’ai trouvé le formulaire IMM5710F qui comprend les modifications d’un permis de travail (ici donc employeur).
    Que je récapitule les docs à amener :
    – une attestation de licenciement économique de mon ex employeur
    – une attestation d’embauche de mon nouvel employeur (un contrat marche-t-il?)
    – 150$ en poche
    – le formulaire IMM5710F est-il donc nécessaire?
    Et le tour est joué si je vais dans les bonnes frontières?
    Au final est-ce que, malgré le temps plus long, une demande en ligne est moins risquée?

    Répondre

    • Avatar

      Alban

      3 août 2016 at 10:28

      Moins risqué? Oui, clairement, et c’est valable pour toutes les démarches aujourd’hui parce qu’ils ont chamboulé des tas de choses. Faut être un peu joueur sinon.

      Répondre

      • Avatar

        Samuel

        3 août 2016 at 10:50

        Mon nouvel emploi commence lui le 6 septembre, qu’est ce que vous me conseillez? De prendre le risque d’y aller en direct? Ou de la faire en ligne mais avec un délai qui dépassera sûrement le 6 Septembre?

        Répondre

  5. Avatar

    Alban

    3 août 2016 at 23:12

    Perso, ne connaissant pas les détails de ta situation je ne te conseille rien. En revanche comme je l’ai écrit plus haut, je peux te dire que pour moi ça a très bien fonctionné dans les conditions qui ont été décrites dans l’article, mais c’était il y a quelques années maintenant. J’étais venu ici pour apporter mon témoignage. Depuis, j’entends beaucoup dire que ça ne marche plus et je ne l’ai pas personnellement vérifié.

    Répondre

  6. Avatar

    Silas

    22 septembre 2016 at 08:18

    Beaucoup de candidats s’étant plaint que ça ne fonctionnait pas n’auraient pas eu plus de chance de succès en passant par la voie numérique et une demande de modification en ligne, simplement parce qu’ils n’ont pas les bons documents requis et que leur situation ne correspond pas aux cas d’acceptation d’un tel changement d’employeur selon immigration Canada. Oui je sais la phrase est très longue. La mise à jour sur le site CIC valide effectivement le cas d’ouverture décrit ici, à savoir le licenciement économique. Les découvreurs de cette technique avaient seulement un temps d’avance visiblement. CQFD.

    Répondre

  7. Avatar

    Courtais

    19 juin 2017 at 16:41

    Bonjour,

    J’ai été accepté pour faire un VIE. Pour prendre de l’avance, on m’avait de commencer les démarches de visa avant que Business France ne communique la liste des candidats. Résultat des courses : j’ai obtenu un PJP – standard et non PJP VIE. J’ai reçu ma lettre d’invitation. Cependant, je ne veux pas de ce permis standard ! Business France est en train de voir avec l’ambassade, pour « juste » changer de visa. Je suis de plus toujours en France, et n’ai pas utilisée cette lettre d’invitation qui n’est pas bonne.

    Pensez-vous que cela va s’arranger ? Ou que je dois oublier le VIE ?
    Cordialement,
    Merci de votre aide !!

    Répondre

    • Avatar

      Lord B

      21 juin 2017 at 05:31

      Si Business France est sur le coup, peut-être que le mieux c’est juste d’attendre qu’ils te fassent un retour pour en savoir davantage. Par contre, pas certain que l’ambassade soit compétente pour un changement de permis, normalement faut gérer direct avec le CIC.

      Répondre

  8. Avatar

    Melina

    5 septembre 2017 at 13:11

    Bonjour,
    Je suis actuellement en jp valide jusqu en 2019 et souhaite demissionner pour changer d emploi car mon emploi ne me satisfait plus. Je viens de recevoir mon csq. Suis je obligee de rester chez mon employeur actuel le temps de trouver un autre emploi ou puis je demissionner des maintenant et etre sans emploi 1 mois jusqu a trouver un nouvel emploi ?

    Merci. Bonne journee.

    Répondre

    • Avatar

      Souriceau

      6 septembre 2017 at 05:59

      Salut Melina.
      En toute franchise, je ne sais pas si changer d’emploi quand on est en JP est une bonne chose avant d’avoir obtenu une RP. Selon moi démissionner sans changer d’employeur directement me paraît dangereux.
      Pour ma part, je suis un peu dans le même cas car mon patron m’en a fait voir des vertes et des pas mûres. Je suis parti en faisant une demande pour passer en statut implicite le temps d’avoir enfin ma RP. J’espère que ça va le faire sans avoir à retourner en France entre temps.
      Souriceau

      Répondre

  9. Avatar

    Elliot

    7 septembre 2017 at 09:32

    Franchement, dès que vous avez atteint les conditions d’obtention du PEQ si vous êtes au Québec, c’est la voie royale pour une RP, faites la demande et changez d’emploi. C’est encore ce qu’il y a de mieux plutôt que de commettre un impair dans votre immigration. À votre place, je ne tenterais pas le diable. Bon courage tout de même.

    Répondre

  10. Avatar

    Patator del sol

    7 mars 2018 at 05:02

    Boudiou! Mais c’est qu’il avait raison depuis le début!!

    Répondre

  11. Avatar

    Palomba

    18 mars 2018 at 23:11

    Hello.

    je souhaiterais changer d’employeur je suis en permis fermé en JP et disons que c’est pas la joie. je suis arrivé le 12 janvier 2018 à quebec et durant ce temps mon employeur m’en fait voire des vertes et des pas mure… . j’ai la possibilité de travailler dans d’autres restaurants sans problème limite il m’attende… . Les choix que je vois actuellement et qui son marqué sur CIC sont;

    Voici des exemples de raisons valables :

    vous travailliez pour une entreprise qui a fermé ses portes; CELA N’EST PAS LE CAS
    vous ne recevez pas la rémunération qu’on vous a promise; CEL N’EST PAS LE CAS
    *vos conditions de travail ne sont pas sécuritaires ou ne correspondent pas à celles qui vous ont été promises; CELA OUI
    *vous avez été congédié ou mis à pied. CELA OUI ( congédié (cela veut il dire viré?) pour inaptitude au poste, cela peu être jouable)

    Donc actuellement pour moi se serait les deux derniers. Des conseils?

    j’ai actuellement deux employeur de sûr qui peuvent me récupérer.

    Pouvez vous m’indiquer la marche à suivre de A à Z si cela est possible?

    en vous remerciant pour l’effort que vous me porterez.

    Cordialement

    Répondre

    • Avatar

      Alban

      20 mars 2018 at 05:11

      Yop!

      Je me lance dans une réponse 🙂
      Alors effectivement, congédié c’est licencié, viré quoi. Puisque tu corresponds à l’un (même 2) des 4 cas limitativement définis par CIC, pas de souci. Il te suffit de suivre ce que t’indique CIC avec le formulaire en ligne, et il ne devrait pas y avoir de problème selon moi. Seul point noir peut-être c’est le temps de traitement de ta demande. Je ne peux pas tout te décrire de A à Z, j’ai connu l’autre version avec licenciement économique arrangé et une demande courrier. L’avantage de cette dernière justement c’était de se vendre un ,peu en arguant qu’on avait des propositions d’emploi, là je ne sais pas trop si c’est possible… il faut essayer!
      Au pire, ça vaut peut-être le coup de voir avec un avocat, mais je pense qu’en suivant juste les instructions CIC tu peux t’en sortir sans.
      Bon courage Palomba!
      Alban.

      Répondre

      • Avatar

        Orphée

        20 mars 2018 at 11:44

        Je ne peux qu’appuyer Cette réponse pleine de bon sens, ça se fait sans difficulté.

        Répondre

  12. Avatar

    Selin

    7 septembre 2018 at 07:58

    Attention, cet article n’est plus vraiment exact à date. Les directives d’IRCC, ne permettent pas de se rendre à la frontière pour changer l’employeur. Il y a des étapes de «pré-autorisations» à recevoir au préalable et ensuite procéder au changement en ligne, si accepté ! Le seul point qui est toujours d’actualité est… Oui, il est possible de changer d’employeur mais… avec une procédure qui a changé à 80% que celle décrite ci-dessus.

    Répondre

    • Avatar

      Alban

      7 septembre 2018 at 08:17

      Effectivement, le lien qui mène au formulaire en ligne (il est encore valable je viens de tester) a d’ailleurs été laissé par l’auteur du post en toute fin d’article, mais c’est bon de le rappeler.

      Répondre

  13. Avatar

    Robin Menard

    29 avril 2019 at 15:55

    bonjour. J’aurais une petite question.
    Je suis actuellement dans l’attente de mon jeune pro.
    Je me demandais si la procedure de changement d’employeur comme decrite plus haut, dans l’hypothese ou mon employeur desirerait me licencier et considerant l’age de 35 depasse pendant mon contrat, me serait egalement apllicable.
    En d’autres termes, savoir si le fait de passer les 35 ans pendant mon jeune pro me priverait du benefice de l’option de rester sur le territoire apres en avoir sollicite un autre employeur.
    Merci pour vos reponses et commentaires.

    Répondre

    • Avatar

      Alban

      30 avril 2019 at 05:17

      Allô Robin!
      Faire une demande de changement d’employeur ça n’est pas faire une demande de nouveau permis jeune professionnel. On ne reviendra pas sur les critères d’obtention du jeune pro initial, mais seulement sur les critères relatifs au changement d’employeur,ce qui n’est pas la même chose, donc l’âge n’entre à priori pas en compte.

      Répondre

Répondre à Courtais Annuler la réponse.

Voir également

Conduire en France avec un permis canadien.

Il est tout à fait possible de conduire en France en étant titulaire d’un permis de …