Les bédéphiles de la rue Saint-Denis.

Chris Browne

Du 9ème art, on en retrouve ailleurs sur Montréal. L’avantage de la rue Saint-Denis, c’est que sur plusieurs centaines de mètres on a tous les genres, toutes les ambiances. Et moi, qu’elle soit franco-belge, japonaise, nord-américaine ou d’horizons plus exotiques je l’aime, la bande dessinée. Je vous propose une petite balade sur Saint-Denis donc. Pour ce faire, il suffit de partir d’Ontario, et de ne manquer aucune étape.

Manga-Thé: Bon, on en laisse une trace à titre posthume parce que cet endroit nous plaisait, mais il a définitivement fermé depuis avril 2015.

Au 2011. Cette boutique mériterait probablement un peu plus d’espace. Pour autant, du stock il y en a, à lire sur place avec une tasse de thé, ou à acheter pour compléter ses collections. De bonnes trouvailles et la cerise sur le gâteau, un mug mugiwara que je n’espérais plus. Mais attention, les collections changent. Eh oui, l’univers des mangas, c’est aussi celui des goodies.

O-taku Manga Lounge.

Au 3623. Ici aussi on mêle librairie, espace lecture, jeux de cartes ou vidéos et thé. Mais pas que: il y a même des cours de japonais. Bel espace avec un « coin » lecture impressionnant, d’ailleurs ils l’appellent salon, et ils ont raison. Mention spéciale aux méridiennes. Une bonne atmosphère avec l’ambiance qui va avec: un piège où les heures défilent. Également de nombreux évènements à retrouver sur leur site.

Débédé

Au 3882. C’est un vaste placard bourré de curiosités. Voilà quelle a été ma réaction en entrant pour la première fois chez Débédé. Il y faisait sombre, et l’arrière-salle sans porte débordait. Alors oui, c’était foutrac ce jour-là et il fallait fouiner, surtout dans les 3$ non classés là-bas derrière, mais c’était justement ce que j’aimais. Mais pas de crainte, tout est très bien classé. Il y a du neuf, des occasions, du Serpieri à côté du dernier Chroniques de la Lune Noire,mais voilà, je n’avais pas revu Druuna depuis l’étagère interdite de mon père et j’aurais voulu tout acheter. Débédé c’est ça, une mine d’or, aussi riche pour le collectionneur que le simple profane. Définitivement la meilleure librairie du genre à Montréal. Le tour du proprio.

Planète BD

Au 3883. Un très bel espace avec du stock. Il y en a pour tous les goûts, et les gros titres en tête de gondole: efficace, bien agencé, tout fonctionne mais on s’est donné du mal pour ça. Le meilleur reste quand même les innombrables dédicaces: quelques coups de crayon, un échange avec les auteurs… le bonheur quoi. Leur blog ici et le tour du proprio .

Librairie Millénium

Cette librairie se trouve au 451, avenue Marie-Anne Est. Comme on peut la voir depuis Saint-Denis (si,si, je vous assure) je triche un peu et la mets dans la liste. Dans cette boutique, on est très marqué comics même s’il y a du franco-belge ici ou là. Je ne serai pas étonné qu’à terme ils ne fassent plus que ce genre de bande dessinée. Pour l’univers comics donc, c’est très complet avec massivement des compilations et intégrales, notamment dans la langue de Shakespeare. Ce qu’on aime particulièrement? L’intégrale The Darkness, avec tous les cross-over dont les 3/4 ne sont pas encore parus en France. Leur site ici.

rue saint denis

Crédits photo: Chris Browne. Pourquoi ce choix pour illustrer un article sur la BD? Parce que c’en est, justement. Et puis c’est la parodie de la pochette de Cheap Thrills, album que j’adore, ce qui ne gâche rien. Déniché sur vieillemarde.com (domaine non renouvelé depuis, dommage, c’était comme un grenier avec plein de vieux trésors). Photo de la rue: Thomas1313.

Charger Plus dans Montréal

Un commentaire

  1. Dénicheur de raretés

    23 février 2015 at 09:46

    Retrouver les « Légende du Chevalier Cargal » à Montréal, ça n’a pas de prix. Débédé, une boutique de rêve.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Queues de castor: la recette.

« Queues de castor, appelée BeaverTails en anglais, est une chaîne de pâtisseri…