Autorisation de Voyage Électronique (AVE).

autorisation voyage electronique

Désormais, les étrangers ont l’obligation d’obtenir une Autorisation de voyage électronique (AVE) avant d’entrer au Canada. Il s’agit pour le pays de se mettre au diapason de ce que l’on connaît côté américain depuis déjà longtemps avec l’ESTA, et ainsi parachever, du moins pour son aspect pratique et formel, l’accord concernant l’échange de renseignements sur les visas et l’immigration entre ces deux pays. On applique alors des programmes similaires, des procédures identiques et des méthodes de filtrage des voyageurs analogues, ce qui fait beaucoup de synonymes pour un copier-coller en langage informatique.

Ce qu’il faut retenir finalement, c’est que cette AVE est obligatoire (entrée en vigueur le 15 mars 2016), elle est liée électroniquement à votre passeport pour une durée de validité de cinq ans (ou jusqu’à l’expiration de ce dernier), selon la première éventualité à survenir.

La demande d’AVE.

La demande, une par personne, s’effectue via un formulaire en ligne. Celui-ci ne comporte pas de piège, même si certaines questions peuvent apparaître surprenantes (comme vos fonds disponibles pour voyager). Attention tout de même, les anciens étudiants, travailleurs ou bénéficiaires du Programme EIC (ou tout autre programme), vous devrez fournir votre Identificateur Unique de Client (UIC) ou le numéro de votre ancien permis. Si vous ne l’avez plus, il est temps d’en faire la recherche.

N’oubliez rien et ne mentez pas, c’est simple et facile à remplir. CIC met d’ailleurs à votre disposition un document pour vous aider à compléter tous les champs du formulaire. Ceci réalisé, il vous suffit de le signer numériquement et de payer 7$ CAD. La réponse peut être quasi-instantanée.

On nous précise toutefois:

« Avant de se rendre au Canada, idéalement avant même d’acheter un billet, les voyageurs pourront demander une AVE en remplissant un formulaire en ligne. Dans la grande majorité des cas, ces demandes seront approuvées électroniquement en quelques minutes. Il est possible que certains soient considérés comme interdits de territoire au Canada et voient leur demande d’AVE refusée en raison des critères d’admissibilité actuels pour l’immigration, notamment pour des raisons de criminalité ou de sécurité nationale. »

Ces motifs d’interdiction de territoire, et donc de refus d’AVE, sont consultables sur cette page.

La question du calendrier.

Dès le 1er août 2015, les voyageurs ont la possibilité de demander une AVE en ligne. « Plus tôt ils le feront, plus tôt ils sauront qu’ils ont fait l’objet d’un contrôle préalable et sont autorisés à entrer au Canada », précise la Commission canadienne du tourisme. Mais il n’y a ici aucune obligation. Ajoutons, face à l’optimisme de cette commission, que l’AVE n’est pas le sésame pour entrer au Canada, c’est juste un prérequis. Le douanier qui va vous contrôler aura peut-être une bonne raison de vous refouler, et ne s’en privera pas même si vous avez cette AVE. Demandez ce que ça fait à Joey Starr.

De même, si vous arrivez au Canada avant le 15 mars 2016 et que vous repartez après le 15 mars, vous n’avez pas besoin d’obtenir l’AVE. C’est la date d’entrée au Canada qui est prise en compte.

 

drapeau canadien

Crédits photo: Fotalia; Dentons.

Charger Plus dans Expatriation

2 Commentaires

  1. Jacques

    9 février 2016 at 11:57

    le canada un super pays

    Répondre

    • Donald

      11 avril 2016 at 05:19

      C’était mieux avant, sans formalité particulière, mais je peux comprendre.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’érable, c’…