Assurance annulation de vol, ou assurance carte bancaire?

help

Un petit topo sur l’assurance annulation en général : si une cause imprévisible et indépendante de votre volonté vient remettre en question votre départ, l’assurance est là pour vous garantir, sous certaines conditions, du remboursement de vos frais déjà engagés, notamment de votre billet d’avion. D’ailleurs, je me cantonnerai à cette unique hypothèse : une assurance en cas d’annulation d’un vol.

Souvent, en achetant votre billet d’avion, il vous est proposé de souscrire l’une de ces assurances, puisque vous aurez une question à choix multiple. Renseignez-vous avant de cocher la case, vous êtes peut-être déjà couvert par ailleurs. Et surtout, lisez attentivement les conditions de remboursement, ainsi que les situations couvertes par l’assurance en question.

L’assurance de ma carte bancaire.

Les garanties offertes par votre carte bancaire et concernant l’assurance annulation, c’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique. Beaucoup font cette erreur et pensent, à tort, que le pack de garanties lié à leur moyen de paiement favori les couvre sans crainte. C’est faux. En tout cas ça l’est très souvent.

Déjà, pour pouvoir en bénéficier, il faut avoir payé son billet avec la carte en question. C’est la première condition. Son corollaire, c’est qu’elle ne soit pas expirée depuis.

La seconde, c’est d’être titulaire d’une carte haut de gamme. Platinum et Gold chez American express et MasterCard ; Infinite et Premier chez Visa. Une Acces MasterCard ou une Visa simple ne marcheront pas. Mais là encore, ça n’est pas suffisant. En effet, ces cartes haut de gamme ne couvrent que certaines situations. Le plus souvent, il s’agit de :

  • Problème de santé grave.
  • Décès dans votre famille.
  • Licenciement économique.
  • Préjudice important à votre domicile.

De même selon votre CB et son contrat d’assurance, vous serez plus ou moins bien couvert en fonction du moment où vous annulez ; si vous avez déjà eu ce type d’impair durant l’année etc… C’est un peu le principe des assurances : « paye-moi, mais ne m’utilise pas » donc les conditions sont toujours très restrictives.

En revanche côté bonne nouvelle, souvent sont couverts par votre assurance carte bancaire : votre conjoint, vos enfants de moins de 25 ans s’ils sont à votre charge.

L’assurance annulation de vol.

Son prix varie selon les garanties souscrites, mais elle est généralement proportionnelle au prix du vol. Elle vous est traditionnellement proposée lors de l’achat de votre billet.

Un premier conseil : elle a beau s’appeler « assurance vol annulation » ou quelque chose s’approchant, veuillez au préalable regarder ses conditions de mise en œuvre. En fait, ce qu’elle couvre vraiment, toutes les situations susceptibles d’être remboursées si vous annulez votre vol. Il faut bien se rendre compte d’une chose : tous les cas ne sont pas couverts par ces assurances. Faites également attention à la franchise appliquée par celle-ci.

Effectivement, le prix de votre billet, tel qu’on vous le vend comprend le prix réel de votre place dans l’avion, avec les taxes d’aéroport. L’assurance ne couvrira pas le remboursement de ces dernières. Donc, in fine, si le prix réel de votre billet flirte avec la franchise de votre assurance, ça ne sert strictement à rien de la prendre. Et là encore, il faut avoir l’œil. La franchise de votre assurance se chiffre en pourcentage, ou en part fixe (ex : 70€ de franchise… ce qui est énorme pour des billets classe éco, mais ça s’est vu). Très souvent, elle sera de 20%.

L’assurance à la carte.

Ça existe. Si vous regrettez de n’avoir pas coché la bonne case avant de régler votre billet d’avion, vous pouvez faire du sur-mesure après coup, mais sans trop tarder non plus. La cerise sur le gâteau, bien souvent, pour ne pas dire tout le temps, vous verrez c’est même moins cher.

Faire son choix.

Si vous êtes couvert grâce à votre CB, ne faites pas doublon, vous ne serez pas mieux remboursé.

Dans tous les cas, nous ne sommes à l’abri de rien. J’aurai tendance à conseiller de souscrire à une assurance annulation de vol, surtout pour les billets d’avion low-cost puisqu’ils ne sont pas remboursables.

D’expérience, revoir son argent se fait rapidement, une fois la montagne de documents justifiant l’annulation transmise à l’assurance. J’ai été remboursé en quelques jours. Si vous perdez du temps, c’est en fonction de la qualité de votre voyagiste ou de votre compagnie aérienne chez qui vous avez acheté le billet d’avion.

Crédits photo: geralt.

Charger Plus dans En avion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Comment se rendre aux Territoires du Nord-Ouest?

Réputés pour la beauté de ses paysages, les Territoires du Nord-Ouest aiment à se conjugue…