5 lieux insolites au Yukon.

alaska highway

Si vous décidiez de faire l’Alaska Highway par exemple, qui est une bonne excuse pour se rendre au Yukon, et que vous cherchiez des choses ou endroits hors du commun, ça tombe bien, nous vous en proposons 5 qui sortent de l’ordinaire. Il vous faudra peut-être sortir ou vous éloigner des sentiers battus, mais après tout, l’originalité se mérite bien un petit peu. Au moins, vous aurez le privilège de voir et faire ce que peu d’entre nous verront, et s’agissant du Yukon vous ne risquez pas d’être déçu. Allez, suivez-nous, on vous montre la voie.

1. Carcross Desert.

caribou crossingLe désert de Carcross, qui mesure seulement 642 acres (c’est-à-dire 260 hectares), a été reconnu par le Guinness Book, et c’est un gage de sérieux (pas de sarcasme, si, oui, peut-être), comme étant « le plus petit désert du monde ». Il y a 10.000 ans ce fut le fond d’un grand lac glaciaire. Ses dunes de sable adjacentes, qui courent sur le rivage du lac Bennett, abritent plusieurs plantes inhabituelles. Ce dernier est connu pour sa belle plage recouverte de sable fin et blanc. Si l’on parle de désert, c’est parce que la région ne reçoit que quelques centimètres de précipitations par an (neige comprise). Adeptes du sandboarding, amusez-vous, l’endroit est populaire aussi pour ça comme bien d’autres loisirs.

Où faire des châteaux de sable? Juste à l’extérieur de Carcross, à 2 km au large de la South Klondike Highway (60°11′14″N 134°41′41W).

2. Le cimetière des bateaux à aubes (Paddlewheel Graveyard).

dawsonSur la rive ouest du fleuve Yukon, vous trouverez les vestiges en bois de plusieurs bateaux à aubes. Ils se laissent dissimuler sous la végétation, mais s’élèvent encore fièrement sur une terre qui n’était pas faite pour eux. Autrefois considérés comme le principal mode de transport dans la région, ces bateaux ont été abandonnés quand les voyages terrestres sont devenus plus populaires. Le fleuve les a alors rejetés. Les épaves perdurent leur souvenir en attendant que le badaud les escalade, glisse, et s’y casse une jambe au milieu de crochets rouillés. N’est pas pirate qui veut.

Retrouver le cimetière: Se rendre à Dawson City, l’ancienne capitale du Yukon, et remonter le lit du fleuve à bâbord.

3. La plus grosse girouette du monde: le Douglas DC-3.

girouette dc 3Un mec un jour nous dit: « Non, c’est vrai. Fallait absolument savoir d’où venait le vent, du coup j’ai installé une girouette. Tu verras, elle est chouette. » True story. Ce faisant, placé sur un piédestal spécialement conçu pour soutenir l’engin, ce qui s’avère être un mât à pivot incroyable permet au DC-3 de toujours faire face au vent dès que celui-ci atteint 5 nœuds. Une véritable prouesse pour cette girouette qui n’a pas d’équivalent sur cette planète, et qui se mue en attraction majeure de Whitehorse. Belle reconversion pour cet avion qui en a vu d’autres (cargo militaire puis avion civil, enfin « avion de brousse ») et qui termine comme en vol infini.

Montre-toi petit DC-3! Au 30 Electra Crescent, à Whitehorse.

4. Le Sourtoe Cocktail au Downtown Hotel.

sourtoe cocktailMon petit doigt me dit que celui-là va vous plaire. Tout commence dans les années 20 où les deux frères Linken, Louie et Otto, font des choses un peu louches non loin de la frontière. Alors qu’ils sont poursuivis par la police, le blizzard se lève. Pour aider ses chiens, Louie descend du traineau, mais à la longue se glace l’orteil. « Vas-y frangin, donne-moi du rhum et prends ta hache, la gangrène me guette. » Otto s’exécute et découpe un bout de son frère. L’ambiance était chaleureuse en ce temps-là. Pour se souvenir de ce moment, ils ont conservé le fruit de l’amputation dans un bocal d’alcool. Ce dernier réapparaît un demi-siècle plus tard avec la capitaine Dick Stevenson qui trouve le bocal en nettoyant une cabine. En toute logique, il décide d’en faire un cocktail, le Sourtoe (orteil aigre). D’abord servi avec du champagne dans un verre à bière, aujourd’hui n’importe quel alcool est toléré avec le doigt de pied. Une seule règle compte pour être membre du club et devenir un soutoer: que tu le boives au ralenti ou rapidement, tes lèvres doivent toucher l’orteil.

Si tu l’avales, il t’en coutera 2.500$.

Alors, tu veux un doigt?

Où peut-on le siroter? Au coin de Second et Queen, au Downtown Hotel de Dawson City.

5. Sign Post Forest.

watson lakeLe Sign Post Forest est la plus célèbre attraction de Watson Lake. Bon, il faut dire aussi qu’il n’y a pas grand-chose à faire dans ce bled. Alors voilà, de par le monde chacun ramène un panneau de sa ville  natale depuis 1942, l’année où tout a commencé, et continue de le faire aujourd’hui. C’est au soldat américain Carl K. Lindley qu’on doit ce qui est devenu une tradition. Un peu de nostalgie pour Danville, dans Illinois, aura suffi à créer cette forêt bien particulière où le 10.000ème panneau a été posé en 1990À l’heure actuelle, il y en a plus de 75.000 (à quelques centaines près, difficile de tous les compter), auxquels il faudra peut-être rajouter le vôtre, on l’espère.

Où s’y perdre? Précisément là: Mile 635, Alaska Highway, à Watson Lake. Mais soyons un peu précis: 60° 3’47.89″N128°42’49.14″W

Crédits photo: (1) pcwallart; (2) Dave Brosha; (3) Wayne; (4) Greg Skuce; (5) Scahw; (6) City Forward.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Charger Plus dans Yukon

5 Commentaires

  1. Charles

    6 juillet 2016 at 15:47

    Le sourtoe cocktail… Un orteil dans mon shot? Je ne sais pas. Mais d’un autre côté j’ai bien déjà bu du mezcal avec un tecol (chenille) au fond du verre alors un bout de cadavre…?

    Répondre

    • Houston MacDougal

      7 juillet 2016 at 08:48

      J’ai quelques souvenirs de soirées au mezcal. Fort heureusement tout de même, il ne fallait pas embrasser la larve alors qu’ici avec l’orteil…

      Répondre

      • Laurent

        16 juillet 2016 at 13:00

        C’est hard core, c’est gore

        Répondre

        • Loup Solitaire

          19 septembre 2016 at 13:26

          Un arpion dans mon verre? Ah ça non alors!

          Répondre

          • Flip Flap dans les flaques

            17 décembre 2016 at 16:42

            J’avoue, c’est ultra chaud!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Voir un match des Canadiens au Centre Bell.

Impensable de passer par Montréal sans découvrir la religion de toute une ville, le hockey…