5 lieux insolites au Nouveau-Brunswick.

nouveau brunswick

Seule province canadienne √† √™tre officiellement bilingue, le Nouveau-Brunswick renferme bien d’autres singularit√©s. C’est donc un terrain de jeu d’un peu plus de 70.000 km¬≤ qui vous attend pour d√©couvrir notre s√©lection de 5 endroits insolites. Ils sont accessibles (on pose un regard complice sur notre s√©rie consacr√©e au Nunavut) et on vous aide un peu. Voire m√™me beaucoup. Vous n’avez d√©sormais plus d’excuses pour vous y rendre et si vous √™tes perdu, le chiac est encore un bon moyen de se faire comprendre. Allez-y, c’est par l√†.

1. Le pont de Hartland.

pont hartland√Ä premi√®re vue, on dirait le pont dans Beetlejuice, mais en r√©alit√© c’est un peu plus que √ßa, beaucoup plus m√™me. Il s’agit en effet du plus long pont couvert au monde (390m). C’est bien simple, on se croirait dans un tunnel. L’histoire veut qu’apr√®s la destruction de deux des ses trav√©es dans les ann√©es 20, on le couvrit finalement plus de vingt ans apr√®s sa construction initiale. Pudibonderie ambiante et sermons moralisateurs s’√©lev√®rent contre ce qu’on imagina comme le couloir de la d√©bauche. H√© oui, plut√īt que d’aller faire des cochoncet√©s c’est-√†-dire √©changer un baiser du bout des l√®vres √† l‚Äôabri des regards indiscrets, dans la paille des granges, une maison vide ou au d√©tour d’une ruelle d√©sert√©e, rien ne vaut mieux l’atmosph√®re lugubre d’un pont couvert. Il para√ģt m√™me que certains entra√ģnaient leurs chevaux √† stopper la carriole au milieu lorsqu’ils √©taient en galante compagnie. C’est fourbe. Le pont de Hartland est un lieu historique national, on sait maintenant pourquoi.

Faire le coup de la panne: au-dessus du Fleuve Saint-Jean, entre Hartland et Somerville, dans le comté de Carleton.

2. La station de quarantaine de l’√éle Partridge.

quarantainePr√®s d’un si√®cle avant la c√©l√®bre Ellis Island au large de New York, l’√ģle Partridge devient un lieu de quarantaine au d√©but du XIX√®me, apr√®s avoir √©t√© un avant-poste militaire en vertu de la charte royale de Saint-Jean de 1785. Plusieurs vagues d’immigrations se sont succ√©d√©, issues des guerres napol√©oniennes √† la Grande famine irlandaise (qui lui donna son surnom et une grande croix celtique: l’√ģle d’√©meraude du Canada, les europ√©ens d√©barquaient en nombre sur cette petite √ģle jusqu’en 1941. Il s’agissait, ici, « de prot√©ger les canadiens des maladies contagieuses apport√©es par les bateaux qui arrivaient. On soignait les immigrants et les membres d‚Äô√©quipage malades. On y trouvait aussi des installations de purification pour les passagers sains √† bord. » Cette purification, entre autres, passait par les douches √† k√©ros√®ne qui √©taient obligatoires, suivies de douches d’eau chaude et de nettoyage √† la vapeur de tous les v√™tements.  Si vous aviez √©t√© en contact avec un malade, vous ne posiez pas le pied sur le continent. Ces mesures n’ont toutefois pas emp√™ch√© le chol√©ra de ravager la ville voisine.

O√Ļ est-elle: √† 1 km du rivage, en face de la ville de Saint-Jean.

3. Le plus grand homard du monde à Shédiac.

homardVoil√† comment faire de quelque chose de bien kitsch l’un des plus hauts lieux touristiques du Nouveau-Brunswick. √Ä l’initiative du club Rotary local, ce g√©ant de b√©ton a vu le jour en 1989, et symbolise toute l’industrie de la p√™che du homard o√Ļ Shediac serait sa capitale, ni plus ni moins. Il fallait bien une telle statue plut√īt que d’investir dans les services li√©s √† la communaut√©, une piscine, la r√©fection d’une √©cole o√Ļ les id√©es sont l√©gion. Mais enfin Houston, le crustac√© rameute le monde, c’est fou c’est inou√Į, et fait vivre le tourisme √† Sh√©diac! Pas faux, ils sont entre 300.000 et 500.000 √† venir s’y prendre en photo. Mais rappelons d’ailleurs qu’√† l’√©poque, pas mal de r√©ticents s’√©taient prononc√©s contre le projet, mais aujourd’hui ils sont heureux d’avoir ce gros homard. Le plus grand du monde, on vous dit! 5 m√®tres de haut sur un carr√© du 11, et 90 tonnes de hors-d’oeuvre, une belle b√™te.

Pince-mi, pince-moi, juste sur Main Street √† Shediac, √† l’embouchure de la Rivi√®re Scoudouc.

4. Le mascaret de la rivière Petitcodiac.

mascaretL’originalit√© de la rivi√®re Petitcodiac, c’est non seulement qu’elle est le lieu d’un ph√©nom√®ne assez singulier, un mascaret remonte son lit deux fois par jour; mais aussi parce que ce dernier se trouve √™tre l’un des plus hauts du monde. Pour se r√©v√©ler plus pr√©cis, disons que « la mar√©e et les hautes eaux de la baie de Fundy forcent l’eau de la rivi√®re √† se retourner sur elle-m√™me, devenant ainsi une onde qui se d√©place contre le courant. » Son amplitude a pu varier au fil du temps. Allant jusqu’√† deux m√®tres et une vitesse de 13km/h avant la construction d’un pont-jet√©e (ou pont-chauss√©e) en 1968, il s’est r√©duit √† quelques centim√®tres apr√®s la r√©alisation ce dernier ouvrage (qui a aussi caus√© de lourds ravages environnementaux). Depuis 2010 et l’ouverture des vannes, c’est tout le mascaret qui se trouve restaur√©, faisant de Moncton et plus globalement de la rivi√®re Petitcodiac une nouvelle destination de surf tr√®s pris√©e.

Pour trouver la rivi√®re « qui se courbe comme un arc« , le plus simple est encore de se rendre √† Moncton.

5. La plus grande hache au monde à Nackawic.

nackawicC’est en 1991 que fut √©rig√©e la plus grande hache au monde √† Nackawic. Ce geste fort, comme l’artefact plant√© l√† par un Dieu courrouc√©, venait rendre hommage √† cette jeune bourgade fra√ģchement nomm√©e capitale foresti√®re du Canada. Symbolisant l‚Äôimportance de l‚Äôindustrie foresti√®re pass√©e, pr√©sente et future pour la ville, l’outil d’un chrome rutilant s’√©l√®ve fi√®rement √† 15 m√®tres de haut pour un poids total de 55 tonnes. Rien que √ßa. Et pour parfaire absolument cette √©tranget√© au regard du profane, une capsule de temps a √©t√© int√©gr√©e pour les g√©n√©rations suffisamment curieuses qui se risqueraient √† trouver pareille relique √† l’int√©rieur d’une hache g√©ante. Quant √† la souche de b√©ton, on y donne spectacle et autres repr√©sentations. Un vrai d√©cor de th√©√Ętre.

Se tailler quelques allumettes: se rendre au 152 Otis Drive, à Nackawic.

Bonus: Hopewell Rocks.

new brunswickOn ne pouvait pas ignorer Hopewell Rocks, ce magnifique site naturel de la Baie de Fundy, lieu des plus hautes mar√©es au monde. Les rochers (en pots de fleurs, √† cause de la v√©g√©tation √† leur sommet) ont √©t√© sculpt√©s et rong√©s par l’√©rosion pendant des milliers d’ann√©es et le sont encore aujourd’hui puisqu’au m√™me endroit, vous pouvez marcher sur ce qui repr√©sente le fond de l’oc√©an √† une certaine heure, ou naviguer en kayak 15 m√®tres plus haut √† une autre.

Pour s’y rendre: 131 Discovery Road, Hopewell Cape.

Cr√©dits photo: (1) Parc National Kouchibouguac; (2)  mapio; (3) madmack66; (4) Dennis Jarvis; (5) Charles LeGresley; (6) two wheel travelling; (7) squareshooter.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

  • new brunswick plate

    Passer le permis de conduire au Nouveau-Brunswick.

    Lors d’un s√©jour prolong√© au Nouveau-Brunswick, si vous n’avez pas de permis d…
Charger Plus dans Nouveau-Brunswick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Vol long courrier: se maintenir en forme.

Traverser l’Atlantique pour se rendre au pays de la feuille d’√©rable, c’…